Loser du Week-End – David De Gea, Brice Maubleu, la France Sail GP et G2 Esports

L’actualité du moment, c’est bien évidemment le coronavirus. Et selon notre étude très poussée de la FFL Company, si vous êtes gardien de but, vous êtes potentiellement à risque. En effet, ce weekend, sur différents terrains d’Europe, des bugs XXL sont apparus. Pas des petites boulettes hein, mais des cagades telles que si elles t’arrivent sur FIFA ou PES, tu cries au bug du jeu. En parlant de ça, seconde participation de G2 Esports à notre concours tant convoité, et, pour finir, la France Sail GP, qui mets les voiles vers la FFL. Bonne lecture !

David De Gea

Il reste toujours indispensable d’observer ce qu’il se passe hors de nos frontières pour découvrir les exploits en lose à l’international. Et ce que vient de nous offrir le gardien international David De Gea, c’est un geste technique fabuleux. Certainement jaloux de voir son compatriote Sergio Rico prendre la lumière contre le PSG, David n’a lui pas tergiversé pour montrer qui était le patron. Face à Everton, il reçoit le ballon, seul, avec personne autour de lui.

Publicité

Et c’est dans ces moments-là que les grands gardiens font la différence. Balancer un long ballon devant ? Jamais de la vie. Décaler sur sa gauche où deux joueurs mancuniens sont seuls ? Trop simple. Envoyer une grosse minasse dans l’attaquant adverse qui vient au pressing ? La solution avec le plus de panache.

Missile dans Calwert-Lewin — But. 1-0 pour Everton au bout de 3 min de jeu. Talent brut.


Brice Maubleu

Peut-être que De Gea passe ses vendredis soir devant le MultiLigue2 ? Il y aurait sans doute trouvé de l’inspiration en découvrant la belle performance de Brice Maubleu, le gardien grenoblois. Tel un Sammy Ndjock des grands jours, il nous a offert un CSC mémorable. Le fameux coup du gant qui glisse. Cependant, il réussit in extrémis à empêcher la balle de rentrer dans le but. Sauf que, il la dégage sur son propre bras. Magistral.

Publicité

Pour revivre cet instant de magie, c’est par ici ! 

France Sail GP

L’année dernière, pour la première édition, nos Bleus avaient réussi une très belle performance en finissant 7e du classement général. 7e sur 7, bien évidemment. À Sidney, pour la course d’ouverture de la seconde édition, il était donc nécessaire de bien reprendre le rythme de la défaite pour porter sur la mer nos si belles couleurs. Et c’est chose très rapidement faite avec, lors de la première course, nos amis espagnols qui éventrent notre catamaran.

La suite sera d’une régularité sans faille pour l’équipage français.
7 bateaux, 5 courses. Nos résultats ? 6e – 7e – 7e – 6e – 7e

La FFL regardera donc d’un œil averti la deuxième étape du Sail GP, qui aura lieu à San Francisco.

G2 Esports

Ils avaient déjà eu l’honneur de faire partie de notre LDWE avec leur équipe de League Of Legends, les revoici avec celle de Counter Strike ! À l’Intel Extreme Masters de Katowice, en Pologne, tout allait pourtant pour le mieux. En éliminant successivement les 2e, 3e et 4e mondiaux pour se hisser en finale, les Français de G2 Esports étaient en train de faire monter la sauce pour créer l’exploit. Et quand arrive la finale face aux Russes du Natus Vincere, 6e mondiaux, on peut se dire que le plus facile reste à faire.

Mais là aussi, à l’instar de leurs collègues de LoL, la finale sera à sens unique. Et là aussi, ça ne sera pas le leur. 3-0 pour les Russes, avec un splendide 16-2 dans la dernière manche. Emballez, c’est pesé. Et si les Poulidors de l’Esport, c’était eux ?



Ça vous a plu ? Partagez avec vos amis !