Loser du week-end : Lyon, l’OL, L’OIympique Lyonnais et … Le TFC


LDWE 1412 - FFL

Probablement un des « Loser du week-end » les plus durs à départager. 4 candidats qui se ressemblent pas mal pour certains. Une institution du Rhône a pris cher ce week-end. Malgré un EBITDA excédentaire sur l’exercice fiscal net de l’année civile sur le bilan comptable, le côté sportif lui, c’est pas la joie.

Lyon

Vous en connaissez beaucoup des clubs capables d’être en crise malgré une qualification en huitièmes de finale de Ligue des Champions ? A notre connaissance, il n’en existe que 2. L’OM 2011/2012 et le Lyon de cette année.
En cause, une fracture entre les supporters et les joueurs. Après la banderole sur Marcelo et le sprint de Memphis qui en a suivi mardi dernier, la romance a continué ce week end. La femme de Marcelo qui défonce Anthony Lopes sur instagram, Marcelo lui même s’est fendu d’un joli communiqué mi excuse mi huile sur le feu. En réponse, une banderole très classe dont nous nous contenterons de vous publier la photo. Comble du sublime, Aulas a lui-même regretté publiquement l’importance qu’il a donné aux pressions des supporters en se séparant de Génésio. Vivement la série Netflix qui résumera cette saison absolument fantastique.

Publicité

L’OL

Sur le terrain, énorme performance de l’OL qui réussit à s’incliner face à nos chouchous Rennais. Performance indigente et petite clim de Camavinga, qui marque un but à une défense lyonnaise qui semble sous Lexomil. Non ,sérieux, mattez bien le résumé, c’est terrible. Il faut vraiment trouver un défenseur capable de remotiver ses troupes. On pense bien évidemment à Marcelo qui coche toutes les cases pour prendre ce rôle. Sinon, pendant ce temps, Juninho tourne toujours dans la saison 4 de la Casa de Papel.

L’Olympique Lyonnais

Connaissez vous Paolo Rongoni ? Si non, demandez aux tifosis de la Lazio et de la Roma. Le préparateur physique de Lyon, arrivé avec Rudi Garcia, a sur son CV une liste de blessures aussi longue que Abou Diaby x Gourcuff. Dimanche, l’Olympique Lyonnais a vécu un match complètement cauchemardesque en perdant 2 de ses meilleurs joueurs pour la saison. Pour les 2, ce sont les croisés… Rudi Garcia n’a évidemment pas tardé à dézinguer la préparation physique d’avant saison de son prédécesseur (qui n’avait eu lui aucune blessure, mais soit). Bon courage à nos amis supporters lyonnais, vous n’êtes pas encore à mi-saison.

Publicité

Le Toulouse Football Club

Si vous êtes supporters lyonnais et que vous vous dites qu’est ce qu’il peut être pire que ma vie en ce moment ? La réponse est simple, être supporter du Téfécé voyons. 8 défaites d’affilée, aucun fond de jeu, un président qui ne s’exprime plus qu’à un seul média (affilié), et un Kombouaré qui a eu pour l’instant comme seule stratégie d’afficher le classement dans le vestiaire. Rendez-vous bien compte de cette statistique hors du commun. Sur l’année civile 2019, en 44 matchs entrainés, ses équipes ont marqué 30 points, soit 0,69 points par match. Un ration digne de Rudi Garcia en Ligue des Champions.