Loser du week-end : Pinot, Djokovic, François et… la FFL


Loser du week-end Pinot Djokovic François Koh Lanta FFL

Ce weekend restera dans de nombreuses mémoires. Dans la lose comme dans la win, la France est passée par beaucoup d’émotions. La FFL aussi, qui s’auto-nomine après une désillusion terrible.

Thibaut Pinot

Les rêves ne sont pas faits pour les fans de Thibaut Pinot. C’est l’adage que doivent se dire les supporters du coureur de la Groupama FDJ. Après une dure chute dès la première étape, l’inquiétude d’une nouvelle blessure s’estompait au fur et à mesure des étapes. Pas de soucis, toujours parmi les favoris, l’espoir était au plus haut. Et quand on l’a tous vu carburer pour créer la bordure entre Millau et Lavaur, calé à bloc dans la rue de Küng, on s’est dit merde, c’est peut-être son année.

Publicité

Mais ce que nous voyions comme une solidité à toute épreuve était finalement panache et bravoure. Car la chute de la 1re étape a laissé des traces. Et dans le premier col hors Catégorie du tour — le Port de Balés — le physique a lâché. L’espoir d’un peuple rêvant de voir le franc comtois en jaune sur les Champs s’éteint. Et la victoire de Nans Peter et son trashtalking ne suffiront pas à consoler la patrie. Même à la FFL, la défaite avait un goût frustrant. Celui de ne pas avoir eu l’espoir en hors-d’œuvre.

Novak Djokovic

L’année 2020 est compliquée pour le serbe. Après des déclarations anti-vaccins et surtout l’organisation d’un tournoi qui a créé un cluster Covid-19 dans les balkans, il arrivait à l’US Open en mode profil bas. Profitant de la blessure de Federer et du retrait de Nadal, il souhaitait profiter d’un tableau ouvert pour ajouter un Grand Chelem à son palmarès.

Publicité

Mais ça, c’était après s’être fait breaké par Carreno Busta à 5-5 dans le premier set de son 8e de finale. Frustré de voir le premier set lui filer sous le nez, il envoie une balle dans la bâche. À l’aveugle. Et c’est à ce moment que la marque des grands champions va frapper. À l’aveugle, cette balle va se loger pile dans la glotte d’une juge de ligne, qui s’effondre.

Dans le même genre de Lose :   Loser du week-end : Le TFC, Les handballeurs Français, Victor Sanchez et … les Houston Texans

Disqualification, pénalité du montant du prize money remporté et points ATP annulés. Bref, tu aurais dû rester chez toi, Novak.

François

Dans Koh-Lanta, certains, tel Claude, font rêver des générations de téléspectateurs en dominant de la tête et des épaules la vie sur le camp, les épreuves et la stratégie. D’autres, comme François, prennent un autre créneau. Alors que le Koh Lanta de cet année possède 4 tribus, il prendra seulement 2 épisodes pour inscrire sa légende.

Ils nous a donc montré une panoplie exceptionnelle :

  • Perte de son slip de bain sur le camp
  • Pleurs, car il n’arrive pas à pêcher
  • Récupération du slip de bain
  • Tire la boule noire
  • Se blesse en célébrant une victoire à laquelle il n’a pas participé
  • Abandonne Koh Lanta sur cette blessure

Mais beaucoup d’affection pour François, qui possède un cœur gros comme son palmarès FFL.

La FFL

Après ce weekend noir ponctué par la victoire de Pierre Gasly, impossible de ne pas nous mettre dans ce vote. Car en plus de subir la fin d’une série que l’on pensait éternelle, d’autres individus se sont mis à la fête. Principalement en triathlon, où l’équipe de France s’est mise en tête de vouloir humilier la FFL. Tout d’abord, en individuel homme, Vincent Luis s’en va devenir champion du monde et Leo Bergère prendre la 3e place ET dimanche, ils conservent le titre en relais mixte.

Cerise sur le gâteau, l’équipe de Beach Soccer, que l’on pensait alliée à notre cause, s’en va battre l’Allemagne sur le sable portugais. Un weekend à oublier, définitivement.