Loser du Week End : Ahmad, Delphine, Jack Grealish et… le BATE Borisov


LDWE - FFL
La bible de la Lose du sport français

Au menu de ce loser du week-end, bien évidemment, on est un peu en dèche de sport. Mais, on s’y retrouve tout de même. Tour d’horizon de nos nommés cette semaine.

Ahmad (Koh Lanta)

Il y a des journées comme ça qui sont bien merdiques. On avait connu celle de John McClane dans une journée en enfer. Il y aura maintenant celle d’Ahmad dans une journée de réunification. Tout ne commençait pourtant pas si mal. Victoire à l’épreuve de confort (malgré un apport assez faible), mais de quoi manger 3 poulets. Par contre, ces derniers, contrairement à dans Streets Of Rage, ne vont pas lui donner le boost pour la suite.

Publicité

La journée débute par le choix des jaunes d’emmener Ahmad et Claude aux ambassadeurs. Confiant, ce premier commence à prendre les rouges un par un pour lui exposer la stratégie, les rassurer et les mettre en condition pour l’évènement. Sauf que, tel un club de Ligue 1 qui arrive en Ligue des Champions, ça ne va pas fonctionner. Moussa applique un pressing direct sur l’homme. Un harcèlement du porteur de balle, une mise sous pression absolue, un gegenpressing à la Klopp jusqu’au dépôt du coude de Claude sur l’épaule. Ahmad, déboussolé, déshydraté, pas habitué à ce niveau de jeu, tentera de faire bonne figure mais s’effondrera sous un ultime coup de pression de Moussa (« Non mais dans tous les cas t’es mort« , avec le sourire en coin). Il donnera ainsi en pâture Delphine.


Cette même Delphine qui finira d’achever sa journée de merde. En découvrant la nouvelle, elle va se lancer dans un Rap Contenders sur Ahmad. Pas vu une telle fougue depuis Eminem face à Papa Doc. Et l’image de fin est féroce, et deviendra le meme de la soirée. De la semaine. De l’année.

Delphine (Koh Lanta)

Alors oui, Delphine a exposé ses skills en Clash, mais clairement, ça ne suffit pas dans Koh Lanta. En effet, en fusillant de sa diatribe Ahmad, finalement, elle se clashe elle-même. C’est bien elle qui a suivi celui qui ne sait ni nager & co. Et c’est Naoil qui va refaire redescendre la température en assénant la terrible vérité. Oui, Delphine ne peut s’en prendre qu’à elle même d’avoir choisi un groupe voué à l’échec.

Publicité

Dans le même genre de Lose :   Loser du week-end : Pinot, Djokovic, François et... la FFL

Car au final, c’est bien elle qui quitte l’aventure, malgré la note artistique du départ.

Jack Grealish

Jack Grealish est l’une des révélations de Premier League cette saison. Avec Aston Villa, son club de toujours, il réalise une excellente première partie de saison, au point même que l’on commence à l’annoncer dans des clubs de renoms. Et, comme tous les joueurs de Premier League, il est aujourd’hui à l’arrêt, confiné. C’est d’ailleurs le message qu’il martèle sur Twitter ce samedi.


Sauf que. Le samedi soir, il aurait pris sa caisse pour aller faire une grosse soirée chez Ross McCormack, un ancien d’Aston Villa. Et sur le retour, il aurait viandé sa caisse dans un parking. Et en sortant de la voiture, il aurait tapé la discut’, chaussé de 2 pantoufles différentes. Le concept du style, en Grande Bretagne, sera toujours suspicieux.

Bate BORISOV

Un peu de sport, pour finir. Et vu que tout ce qu’il nous reste, c’est la Marbula One et le championnat de football de Biélorussie, c’est vers le BATE Borisov que nos regards se tournent. Pour beaucoup, c’est le seul club biélorusse connu (Ils ont déjà rencontré le PSG en Europa League et Lille en C1). L’année dernière, c’était déjà la douche froide pour eux. Pour la première fois depuis 13 ans, ils n’avaient pas remporté le championnat bélarus. Et pour recommencer cette saison, ils sont à 2 défaites en 2 matchs, face au Energetik-BDU Minsk et au FK Slavia Mazyr. Alors, peut-être est-ce que ça vous en fait bouger une sans toucher l’autre, mais sachez qu’en Biélorussie, ça fait grand bruit.