Loser du Week-End : Le FC Nantes, Les San Francisco 49ers, Le Mans Basket et … Cristóbal Márquez.


Week-end de folie dans le monde du sport. Certains ont loupé la nomination de très peu. Pour commencer, la FFL, qui a vécu un week-end déplorable avec le match nul du Téfécé et la victoire du XV de France. Ils loupent aussi le coche de peu : le SIG Strasbourg qui continue sa série de défaite avec une belle performance face à l’Elan Béarnais, où ils s’inclinent après avoir mené de 20 points. Mais le niveau du week-end était trop élevé pour eux. Présentation des concurrents.

Le FC Nantes

A-t-on vraiment besoin de refaire toute l’histoire ? Le week-end commençait à peine. Les parisiens venaient tout juste d’arriver sur Deauville après 4h de bouchons sur le Periph’ que le FC Nantes avait déjà frappé un grand coup dans le concours de la lose du week-end. Une performance mémorable, un finish d’anthologie saupoudré d’arbitrage vidéo.

Publicité

Aucune description de photo disponible.Parfois, une image vaut mille récits.

Les San Francisco 49ers

Se manger une remontada dans l’événement sportif le plus suivi au monde, c’est l’exploit qu’avait déjà réussi Kyle Shanahan lorsqu’il était coordinateur offensif des Falcons d’Atlanta. Bis répétita avec les San Francisco 49ers qui menaient de 10 points à l’entame du dernier quart temps. Et lorsque Patrick Mahomes, la nouvelle superstar du foot US, envoie une saucisse dans les bras du défenseur Moore, on se dit que le match est plié, ou presque. Sauf que, les californiens vont exploser. Sur une 3ème et 15 (Traduction pour les novices, ils sont dans la mouise), les Chiefs de Patrick Mahomes s’en sortent avec une bombe ultra clutch qui tombe dans les bras de Tyreek Hill pour un gain de 44 yards qui va complètement changer la dynamique du match.

Les joueurs du Missouri (Bah ouais Donald aka Jean Michel nulengéo) marqueront 21 points sans réponse pour crucifier San Francisco.

Le Mans Sarthe Basket

S’il fallait définir le sabordage, on pourrait largement prendre la prestation du Mans Sarthe Basket comme exemple. Alors qu’à l’aube du dernier quart temps ils mènent de 13 points, ils se laissent remonter petit à petit. Mais finalement, sur un lancer franc du chalonnais Sean Armand, tout le monde se serre la main et rentre aux vestiaires… Sauf que, en fait il reste 2 secondes à jouer. Balle aux manceaux, et Antoine Eito a la lumineuse idée de faire une passe sur la planche du panneau. Balle à Chalon.
La suite, vous vous en doutez, shoot hyper compliqué à 3 points du même Sean Armand qui fait ficelle. Buzzer beater, et défaite des sarthois.

Publicité

Cristóbal Márquez

La question que vous vous posez doit être : Qui est Cristóbal Márquez? Non, nous ne parlons pas d’un gardien français de hockey passé par la NHL ni le tonton de Pierre Perret. Non, nous parlons ici d’un obscur footballeur de 35 ans qui joue en seconde division espagnole, à Fuenlabrada. Expulsé face à Girone, il s’en va du terrain, et va prendre sa douche pour se préparer à un petit apéro tapas aux 100 Montaditos. Sauf que, en fait, après visionnage de la VAR, l’arbitre ne souhaite lui mettre qu’un jaune. Branle-bas de combat, tout le monde s’attelle à aller retrouver le joueur à la douche, et il revient sur la pelouse après 5 longues minutes.

Dans le même genre de Lose :   Loser du week-end : Le TFC, Les handballeurs Français, Victor Sanchez et … les Houston Texans

Sauf que. Bien décidé à en découdre suite au premier geste, il va direct s’embrouiller dès son retour sur le pré. Second carton jaune, expulsion. Parfait pour Cristóbal qui pourra aller manger ses tapas comme prévu. 2 expulsions dans un même match, on touche au génie.


Loser du Week-End : Le FC Nantes, Les San Francisco 49ers, Le Mans Basket et … Cristóbal Márquez.