L’entame de tournoi parfaite de l’Equipe de France de Beach Soccer


France Beach Soccer FFL EBSL

Il y a un an, la France se maintenait de justesse en Ligue A de Beach Soccer lors à une défaite aux tirs aux buts contre l’Allemagne (7-7, 5 Tab à 4). Avec Zéro point au compteur, ils faisaient mieux que l’Azerbaidjan à la différence de buts. Désireuse de ne pas subir à nouveau cette pression intense, les tricolores ont tout mis en œuvre cette année pour ne pas revivre un scénario identique. Retour sur leurs 2 premiers matchs.

France — Portugal — une entame en trombe

Si les Français se sont préparés pour jouer au beach soccer, a priori, les Lusitaniens, eux, se sont entrainés sur FIFA Street. Après avoir résisté une dizaine de minutes, les Français cèdent sur un retourné de Léo Martins, puis le même buteur envoie une praline une minute plus tard. Les Portugais semblent avoir trouvé le cheat-code et remettent une retournée en lucarne dès le début du deuxième tiers. Mais le chef-d’œuvre de la rencontre aura lieu juste derrière. Relance à la main du gardien français, remise de la tête sur un défenseur portugais qui en défendant tacle le ballon vers le but français vide, le gardien n’étant pas revenu.

Publicité

3 buts plus tard, dont une nouvelle bicyclette, les Français assurent leur défaite 0-7 face aux premiers mondiaux, tenant du titre et champions du monde en titre. De quoi être certains de bien pourrir le goal average.

Dans le même genre de Lose :   Quiz Football | Les 30 de France 2010

Observez ce chef d’œuvre de relance ! 

France — Suisse : La confirmation

Alors s’il était facile de bien s’incliner face aux favoris Portugais, l’épreuve suisse était plus complexe. Mais l’entrée en matière va nous rassurer. 2 minutes de jeu, et déjà un but de Dejan Stankovic. Pas l’international serbe hein, son homonyme suisse de plage. Et juste derrière, un but… du gardien suisse. Minasse box-to-box que nous n’avons malheureusement pas retrouvé en vidéo. Et au bout de 7 minutes, ça fera déjà 3-0 pour les Suisses.

Publicité

Et si les Français inscrivent leur premier but de la compétition, les Suisses vont immédiatement profiter de la spécialité française : encaisser des retournés. Ça sera celui de Ott. 4-1 à la fin du premier tiers, 5-2 du second. Et afin d’affiner le goal average, un petit 5-0 dans le dernier histoire de finir à 10-2.

Notons la très belle communication entre le gardien et le défenseur sur le dernier but 

Résultat des comptes : 2 matchs, 2 défaites, 2 buts marqués, 17 encaissés. De quoi enfin voir venir la descente en division B avec assurance.