Loser du week-end [25/05/2019] : Caen, Castres, Strasbourg ou … Manuel Valls ?


 

Si le week end a été propices en trahisons à notre étendard (Victoire de Benoit Paire à Lyon, de Simon Pagenaud aux 500 miles d’Indianapolis), nous avons pu trouver du réconfort auprès de nos valeurs sures : Ligue 1, Top 14 et même la politique.

Oui, la FFL bouffe à tous les râteliers.

 

Stade Malherbe de Caen

Bon, descendre en Ligue 2, ça arrive. Se faire doubler sur le fil par Dijon, c’est moche mais passe encore. Inviter Rolland Courbis s’incruster en cours de saison pour prendre le poste d’entraineur en temps voulu, ce n’est pas le premier club à qui ça arrive. Coup du sort, cette année ils ne sont pas tombés contre le PSG en dernière journée – ça n’aide pas.
Mais franchement les gars, perdre contre les Girondins de Bordeaux qui étaient sur 6 défaites consécutives et qui ont un plan de jeu qui rendrait les équipes de René Girard exaltantes, là on ne peut pas laisser passer ça.

En plus, ça nous enlève notre hommage à Antoine Kombouaré qui aurait pu faire le doublé 19-20 sur une seule saison. Et ça, c’est impardonnable. Hop, nommé pour les losers du week-end, et direction ligue 2.

Castres Olympique.

Alors qu’il restait 3 matchs à jouer, le Castres Olympique comptait 10 points d’avance sur Montpellier, premier non qualifié pour les phases finales. Un finish de rêve plus tard avec 3 défaites à domicile, les joueurs du Castres Olympique, pourtant champions en titre, pourront enfin profiter de Roland Garros cette année calés profondément dans le canapé.

SIG Strasbourg

Nos amis alsaciens étaient jusqu’ici spécialistes de la défaite en finale de Pro A – Jeep Elite (5 défaites en finale consécutives de 2013 à 2017). Il était temps pour la SIG de passer un cap pour devenir un réel club de la lose. Et c’est chose faite avec une bonne grosse taule dégustée face à Dijon ! (PS : Le match de lundi vient d’offrir une défaite après avoir menés de 31 points… nous reviendront bien évidemment dessus !)

Manuel Valls

Après ses différentes loses en France, Manuel, milieu récupérateur, est parti se ressourcer dans sa région d’origine, la Catalogne. Et il faut dire que l’effet Valls s’est fait ressentir du côté de Barcelone. Depuis son arrivée, 2 remontadas subies par le FC Barcelone contre l’AS Rome et Liverpool. Et pour conclure en beauté, une taule subie par Manu qui n’arrive que 5ème lors des élections municipales pour lesquelles il visait la victoire. Et oui, il n’y a pas qu’en sport où la France excelle dans la défaite….

 

Loser du week-end [25/05/2019] : Caen, Castres, Strasbourg ou … Manuel Valls ?