FFL d’Or n°7 | Bordeaux, médaille d’or pour la cuvée 2023


Un an après sa descente en Ligue 2, Bordeaux avait la possibilité de retrouver l’élite dès la saison suivante. Mais en ce soir du 2 juin 2023, les Girondins ont préféré se diriger vers une autre division tout autant réputée ; les FFL d’Or.

Publicité

À lire aussi :   Girondins de Bordeaux | Retour sur une saison de légende (épisode 1).

J36 : Bordeaux avait son destin entre les mains

Les Girondins de Bordeaux et les FFL d’Or, c’est un peu comme la nuée après l’orage. Un événement obligé. Pour l’occasion, les Bordelais ont produit un cru de grande qualité. Si la saison passée, on avait laissé le club au scapulaire après une relégation délicieuse, cette année on les retrouve dans cette même Ligue 2, et de quelle manière !

À lire aussi :   FFL d’Or 2022 #3 : Les Girondins de Bordeaux, le meilleur cru du siècle

Les Girondins tentent le tout pour le tout afin de remonter en Ligue 1. De ce fait, le club entraîné par David Guion drague les premières places du classement. Bon, même si cela n’empêche pas quelques couacs, comme ce revers sur la pelouse de Niort, bon dernier de Ligue 2.

Publicité

À lire aussi :   Ligue 2 | L'improbable annonce du speaker des Chamois Niortais

Au soir de la 36e journée, Le Havre est en tête du championnat (71 points), et voit Bordeaux lui ravir la première place (69 points), tandis que Metz est un paisible troisième (66 points). Un détail qui a toute son importance ; seuls les deux premiers sont promus en Ligue 1. Deux montées sèches, et plus de barrage pour les autres. On peut dès lors ressentir toute la pression qui s’abat sur les épaules girondines. Il ne reste plus que deux matchs, les Bordelais comptent trois longueurs d’avance sur Metz, et pourtant ces derniers vont nous offrir un finish de malade mental.

À lire aussi :   Girondins de Bordeaux | La cuvée 2017 : Le Millésime Vidéoton

Après l’OM, Annecy enquiquine les Girondins

Dans le cadre de la 37e journée, Annecy reçoit Bordeaux. Près de trois mois après avoir climatisé le Stade Vélodrome lors des quarts de finale de la Coupe de France, les Annéciens reçoivent les Girondins. Et comme face à l’OM, le FC Crozet trouve la solution pour faire enrager ses adversaires. Vincent Pajot inscrit le but de la victoire pour les Haut-Savoyards (1-0). Dans le même temps, Metz remporte un match crucial sur la pelouse de l’immense Sochaux-Montbéliard, et revient à hauteur de points des Bordelais (69 points). L’histoire est en marche.

À lire aussi :   FFL d'Or n°9 - OM | Une trilogie digne de Pagnol

Arrive alors la dernière journée du championnat. Metz reçoit Bastia, quand Bordeaux accueille Rodez. Dans ce match, l’un se bat pour se barrer de Ligue 2, quand l’autre fait tout son possible pour y rester. Des destins opposés, mais qui vont se croiser pour entrer dans la postérité. Nous sommes le 2 juin, il est 21h07 quand Lucas Buades ouvre le score au Matmut Atlantique. Puis ce qui suit entre éternellement dans l’Histoire ; le Ruthénois se fait bousculer par un supporter, et tombe au sol, avant d’y rester de longues minutes. De très longues minutes.

Personne ne sait encore si la partie va reprendre, mais dans le doute, les Girondins ne disent pas encore adieu à la Liguain. En effet, si Bastia marque 9 buts sur la pelouse de Metz, Bordeaux pourra réintégrer l’élite. Never give up. Enfin, jusqu’à ce que l’annonce soit officielle ; le match ne reprendra pas. Et Metz remporte dans le même temps son match contre Bastia (3-2). Ca sent le roussi pour Bordeaux.

À lire aussi :   Bordeaux - Juventus 1985 | La remontada des Girondins (à un but près)

Bordeaux – Rodez, épisode 2

Puis à la fin du mois de juin, la décision devient enfin officielle ; Bordeaux perd sur tapis vert et ne pourra pas rejouer le match. Voir un club foirer sa montée en Liguain, nous perso cela nous parle. Mais l’histoire n’est pas terminée. Non seulement les Girondins restent en Ligue 2, mais en plus ils écopent d’1 point de pénalité pour la saison à venir. Le Grand Chelem à nos yeux.

À lire aussi :   ASSE - Girondins : Les 10 stats XXL à savoir avant le Losico

Le début de saison de Bordeaux est un chemin de croix, mais tout ceci est secondaire. Le seul objectif de l’année est ailleurs ; la réception de Rodez. Cette dernière a lieu le 28 octobre au Matmut Atlantique, pour un remake parfait.

Le club au scapulaire mène rapidement 2-0, et pense tenir sa revanche sur les Ruthénois. Mais décidément, Rodez compte bien saboter la vie des Bordelais. Les visiteurs reviennent à 2-2, score final. Bordeaux va encore devoir ronger son frein durant 126 jours, jusqu’au match retour. En attendant, les joueurs de Gérard Lopez enchainent 7 matchs sans victoire du 26 septembre au 4 novembre. Et devinez contre quel club se termine cette formidable série ? Annecy. Un plan à trois des plus toxique.

À lire aussi :   CdF 2005 – PSG - Bordeaux | La légendaire célébration - carton rouge

Supporter les Girondins en 2023, c’est dur…

Depuis quelques années, il n’est pas facile d’être un supporter bordelais. Pour commencer, le titre de Ligue 1 n’a plus été un objectif, puis c’est venu au tour de la qualification en Coupe d’Europe de ne plus être d’actualité, puis du maintien. Et maintenant les Girondins ne parviennent même plus à se battre pour la promotion en L1. La chute ne s’arrête donc jamais.

À lire aussi :   Coupe de France - L'exploit Girondin

Un puits sans fond, on vous dit.

Vraiment.

À lire aussi :   Ligue 2 | Le but casquette stratosphérique des Girondins

Les Girondins caracolent désormais à la 17e place de Ligue 2, mais peut-être qu’ils seront bientôt rejoints par de vieilles connaissances, qui sait…

À lire aussi :   Quiz Football | Qui a joué en Ligue des Champions ? Girondins de Bordeaux Edition

Les raisons de notre choix

Les +

  • Les Girondins nous ont permis de savoir que Rodez évoluait en Ligue 2.
  • N’oublions pas qu’au soir de la 36e journée, Bordeaux pouvait encore être champion de Ligue 2.
  • Le début de saison en boulet de canon des Girondins, qui cherchent à découvrir la future Ligue 3..

Les –

  • Malgré tous les rebondissements offerts par le cirque bordelais, mais c’est toujours moins prestigieux en Ligue 2 BKT.
  • La saison 2021-2022 des Girondins leur fait très clairement de l’ombre.
Tom