Ligue 2 2017 | La légendaire climatisation du RC Lens.


En 2017, la lutte pour la montée en Ligue 1 est dantesque. Jusqu’à la dernière journée, l’incertitude est de mise. Alors forcément, dans ce dénouement, les déçus ont pu rejoindre les rangs de la lose. Parmi eux, c’est le RC Lens qu’on a accueilli le plus chaudement. Pendant quelques minutes, les Lensois ont bien cru remonter dans l’élite. Mais au dernier instant, dans une synchronisation magnifique, Amiénois et Troyens se sont chargés de refroidir Bollaert.

Vendredi 19 mai 2017, soirée de rêve en Ligue 2 (oui oui ça existe) avec un multiplex pour l’ultime journée. Six équipes sont encore en course pour la montée en Ligue 1 : Strasbourg, Amiens, Troyes, Lens, Brest et Nîmes. Une défaite ou un nul pour n’importe quelle équipe et ce sont les ambitions d’accession qui tombent à l’eau. Début du multiplex, température à Bollaert : 23°C.

Publicité

Très vite, le leader strasbourgeois tue le suspense en s’imposant et s’assure la première place. Derrière, Amiens et Troyes, respectivement 2e et 3e, peinent à se dépatouiller de Reims et Sochaux. L’ESTAC est même au fond du trou en étant mené 2-0 à la pause chez les Sochaliens.

À lire aussi :   Division 1 1998 | Le FC Metz devient le premier club presqu'champion de France.

Le Stade Bollaert et Lens en ébullition

On joue la 80e minute dans cette soirée, Amiens est toujours accroché à Reims (1-1) et Troyes est revenu à 2-2. Lens mène 2-1 contre Niort. À cet instant, les Artésiens sont 2e et promus en Ligue 1. Température à Bollaert : 200°C !!

88e minute à Sochaux, magnifique performance des locaux qui parviennent à se prendre une remontada des Troyens. Grandsir marque (2-3) et envoie sa formation en Ligue 1. Lens n’est plus que 3e et devra passer par les barrages. Fin du match à Bollaert, victoire 3-1 mais le mercure est un peu redescendu : 100°C.

Started from 4th place, now we are… 4th

Lens n’a plus son destin en main. Pour conserver la 3e place, Amiens ne doit pas gagner. Seulement voilà, les Amiénois sont encore sur le terrain du Stade Auguste-Delaune. On joue la 90e minute, et 5 minutes de temps additionnel sont annoncées par le corp arbitral. Toujours 1-1.

Publicité

Alors qu’on joue l’ultime minute de la dernière journée de championnat, Reims résiste mais concède un coup-franc à 35 mètres. Monconduit se charge du coup-franc et envoie le ballon dans la boîte. Les Rémois peinent à se dégager, le cuir revient dans les pieds d’Emmanuel Bourgaud. Tout le monde a en tête le célèbre « Aguerooooo » de l’Etihad Stadium en 2012. Il y aura désormais dans l’imaginaire collectif français le non moins fameux « Bourgauuuuud ». Le milieu de terrain frappe du droit, et envoie Amiens en Ligue 1 pour la première fois de son histoire.

Choc thermique à Bollaert : – 8000°C. Lens termine 4e.

Amis lensois, promis, la FFL n’y est pour rien ! Sur ce coup-là, on a laissé la beauté du sport décider. (Si ça ne tenait qu’à nous, on aurait fait marquer Gurtner de toute façon…)