Blacklist FFL 2020 | #8 Martin Fourcade


La bible de la Lose du sport français

Le palmarès de Martin Fourcade est à lui seul garant de son statut d’indésirable à la FFL : 28 médailles mondiales, dont 13 en Or, 7 Golden Globes (consécutifs !), 33 Globes de Cristal, 83 victoires en coupe du Monde. En plus de ça, 7 médailles olympiques, dont 5 en Or (bientôt plus, d’ailleurs, nous y viendrons plus tard). Mais nous pouvions espérer que, comme d’autres némésis de la FFL, sa carrière s’achève sur une note de douceur pour nous. Rien du tout.

L’année de Martin Fourcade

Nous châtions bien souvent l’espérance de nombreux supporters en nous délectant de leurs espoirs terrassés sur l’autel de la réalité. Et bien avec Martin Fourcade, c’est le karma qui nous rattrape et nous fait vivre les mêmes fragments d’émotions. En entrant en 2020, la fin de carrière de biathlète de Martin était quasiment actée. Alors, nous nous prenions à rêver d’une fin FFL : un 0 sur 5 au dernier tir debout, une chute dans une descente ou autre ? Tel un Zidane, partir sur un geste mémorable.

Publicité

Rien, keutchi walou. Non, Monsieur Fourcade part sur un dernier titre de Champion du Monde, clôturant ainsi un palmarès aussi long que sa carabine. Pire encore, il passe à 2 doigts de ravir un dernier Globe de Cristal. Et tout cela, avec une dérision et un flegme en interview qui le rend impossible à détester.

Publicité

Et au-delà du palmarès, c’est toute une discipline que Martin Fourcade a mis en haut de l’affiche. Ce n’est pas manquer de respect à Raphaël Poirée que de dire que Fourcade a rendu hype ce sport de chasseur alpin, fédérant un grand nombre de Français qui passent dorénavant leurs week-ends à regarder en bas à gauche de leur téléviseur des ronds noirs devenir blanc. Ça, c’est une prouesse.

Dans le même genre de Lose :   Blacklist FFL 2020 | #4 Arnaud Démare, le Picard Fatal

Et dernier coup de fartage dans notre tronche, alors que Martin Fourcade commençait à tranquillement profiter de sa retraite sportive, il voit le Russe Evgeny Ustyugov se faire destituer tous ses titres de 2010 à 2014. Donc sa médaille olympique de 2010 à Vancouver. Là où Martin Fourcade était second. LE MEC DEVIENT UNE NOUVELLE FOIS DE PLUS CHAMPION OLYMPIQUE. EN SLIP. DANS SON CANAPÉ ». Bon, c’est encore en suspens, mais devenir Champion olympique en se coupant les ongles de pied, c’est un affront que nous ne pouvons pardonner.

Les motifs d’espoirs

On ne parlera ici pas de motifs d’espoir, mais d’un certain soulagement. Martin Fourcade ne remportera plus jamais de médaille en biathlon. Malheureusement, ses performances vont au-delà de son simple palmarès, et ont propulsé le biathlon comme l’un des sports les plus populaires de notre nation. Et si Fourcade fut le digne héritier de Raphaël Poirée, nous ne sommes pas à l’abri de voir la même chose se reproduire. Des Quentin Fillon Maillet ou autre Émilien Jacquelin sont sur les starting-blocs pour prendre la relève. À notre grand désespoir.