Blacklist n°4 – BMX | Triplé. On n’est pas contents.


Après une 7e place aux FFL d’Or 2021, et une 9e position pour l’édition 2022, le BMX se classe cette année au 4e rang. Mais de notre Blacklist. Le contrepied est brutal. Et comme cadeau, nous tenions à leur offrir cette place au pied du podium. Pour une fois que les bmxeurs français ne montent pas sur la boîte…

Apparu en 1968 en Californie, nous aurions préféré que le BMX ne traverse jamais l’Atlantique. Et pour cause. Ce mix entre vélo de cycliste et circuit de skate ne nous réussit pas des masses cette année. Et c’est une litote de le dire dans ces termes.

Publicité

À lire aussi :   FFL d’Or 2021 | #7 Le BMX aux JO, la minute de grâce intégrale.

Des Mondiaux catastrophiques pour commencer

Tout commence le 13 août dernier, lors des Mondiaux de Glasgow. La FFL est bien évidemment à l’affût des performances tricolores. Il faut dire que lors des Championnats d’Europe en 2022, les Bleus ont réalisé une incroyable performance. 5 Français en finale, 0 médaille. Qui dit mieux ?

À lire aussi :   Championnats d'Europe BMX | La finale presqu'parfaite des Français

Et rebelote lors des Mondiaux. Cinq Bleus se hissent à nouveau en finale. L’espoir de les voir terminer 4-5-6-7 et 8 est intact. Notre déni nous aveugle certainement à ce moment-là.

Publicité

Mais contrairement à la finale des Championnats d’Europe, aucun rider français ne finit à terre, ni ne se fait doubler à l’intérieur d’un virage. Cette course commence à sentir le véritable traquenard. Il y a erreur sur la marchandise. Mais nous n’avons même pas le temps de réaliser que nous sommes empêtrés dans un bourbier, que Romain Mahieu, Arthur Pilard et Joris Daudet franchissent les premiers la ligne d’arrivée. Nous lisons “France – France – France” sur les trois premières places. Un triplé autant historique qu’inadmissible. Le coup porté à notre fédé est fatal.

Seuls Jérémy Rencurel (5e) et Leo Garoyan (7e) respectent nos valeurs. Merci à eux. En vain.

Les Bleus viennent de rafler l’or, l’argent, le bronze et notre honneur par la même occasion. Nous n’avons plus rien, eux ils ont tout.

À lire aussi :   Mondiaux BMX | Le triplé inadmissible de nos Français

La FFL se mange un double triplé

Une fois ces Mondiaux terminés, on pensait que le temps allait réparer notre blessure. Que le BMX allait retomber dans son anonymat qui lui va si bien. Mais non. Seulement un mois plus tard, c’est une nouvelle chute pour notre fédé. Un nouveau saut de chaîne dans notre bonheur.

La sixième manche de la Coupe du monde de BMX a lieu à Sarrians, dans le Vaucluse. Et les Français vont frapper là où ça fait mal. C’est-à-dire à domicile, histoire que leur exploit soit connu de tous nos compatriotes. Joris Daudet s’impose pour la deuxième fois de la saison. Suivi comme son ombre par Sylvain André et Jérémy Rencurel. Si vous n’êtes pas trop mauvais en calculs, vous comprenez qu’il s’agit du second triplé français en l’espace d’un mois. La lassitude nous envahit.

Les Trois Mousquetaires ont à nouveau frappé. Nous cherchons ardemment notre Milady de Winter pour venir à bout de ces hors-la-loi. Retenez bien leurs visages.

À lire aussi :   Coupe du monde BMX | Le (nouveau) triplé inacceptable de nos Français

Romain Mahieu nous porte le coup de grâce

Après une palanquée de succès collectifs, il manquait bien évidemment une prouesse individuelle pour boucler la boucle.

Pour la dernière étape de la saison à Santiago del Estero, la victoire finale en Coupe du monde est en jeu. Alors que Romain Mahieu est en tête avant de se rendre en Argentine, on soutient sans réserve le seul adversaire qui peut encore être champion mathématiquement. Mais quand on s’aperçoit qu’il s’agit de Joris Daudet, on vous laisse imaginer la douleur qui nous traverse à ce moment précis. Alors quand on les voit tous les deux signer un doublé dès la première manche, on abandonne carrément.

Puis les mots nous manquent pour l’éternité quand ce même doublé est reconduit dès le lendemain.

Au total, les Bleus remportent 8 des 9 courses de la saison, dont 5 pour le seul Romain Mahieu. Champion du monde en août dernier, le Lillois remporte également le classement général de la Coupe du monde, avec Joris Daudet comme dauphin. Et succède au palmarès à un autre Français, Sylvain André. La coupe est pleine.

Enfin non, pas encore entièrement. On allait oublier Tessa Martinez qui remporte elle le classement général de la Coupe du monde dans la catégorie des -23 ans. Là, on peut le dire, la coupe est pleine. Bien pleine.

Elle déborde même.

À lire aussi :   Coupe du monde BMX | Le sacre scandaleux de Romain Mahieu

Les raisons de notre choix

Les +

  • Triplé aux Mondiaux, triplé lors de la 6e étape de la Coupe du monde et victoire de Mahieu sur le classement général… il vous faut quoi encore ?
  • La trahison est d’autant plus forte que le BMX savait nous remonter le moral par le passé.

Les –

  • Derrière Romain Mahieu et Joris Daudet, ce n’est pas un autre Français qui complète le podium au classement général. Mais Diego Arboleda. On en est donc là, à se satisfaire que “seuls” les 2 premiers soient tricolores.
Tom