Ligue 1 | Le classement FFL après la 13e journée


Kévin Gameiro

Les Marseillais voulaient briser leur série de trois défaites consécutives en championnat. Et c’est chose faite, avec un match nul concédé dans le temps additionnel. Ils ne pouvaient pas tout avoir non plus.

À lire aussi :   Ligue 1 | Le classement FFL après la 12e journée

Pour rappel, pour cette saison, nous avons décidé d’établir un barème semi-objectif afin que chaque club soit logé à la même enseigne. Bon évidemment, tout ça peut aussi être assaisonné de notes arbitraires à la tête du client. Et pas de VAR ici.

Publicité

Bonus

. Défaite : +1 pt
. But contre son camp : +1 pt
. But encaissé dans le temps additionnel : +1 pt
. Pénalty raté : +1 pt
. Défaite par 3 buts d’écart ou plus : +1 pt
. 5 buts encaissés ou plus : +1 pt à partir du 5e but
. Série de 5 défaites : +2 pts
. Défaite inattendue : +2 pts

Malus

. Victoire : -1 pt
. But inscrit dans le temps additionnel : -1 pt
. Victoire par 3 buts ou + : -1 pt
. 5 buts marqués ou plus : -1 pt à partir du 5e but
. Série de 5 victoires : -2 pts
. Victoire inattendue : -2 pts

Lens – Toulouse : 3 – 0

Lens : -1

Trois buts inscrits et troisième victoire consécutive pour les Sang et Or. C’est tout naturellement que nous leur enlevons 1 point au classement FFL. La sanction aurait pu être plus lourde sans le pénalty raté par Seko Fofana.

Toulouse : +2

Cette fois, pas d’intervention défensive magnifiquement foirée de Rasmus Nicolaisen pour plomber le match du TFC. Mais c’est une défaite quand même à la clé.

Publicité

À lire aussi :   TFC – Brest | Toulouse, une lose en 13 minutes chrono

PSG – Troyes : 4 – 3

PSG : -1

Les Parisiens ont passé 7 pions au Maccabi Haïfa en milieu de semaine, et récidivent en marquant 4 autres buts face au voisin troyen. La MNM, trois lettres qui nous procurent angoisse et cauchemars tous les 3 jours.

À lire aussi :   Les notes FFL de Paris Saint-Germain – Maccabi Haïfa
Troyes : +1

Comme l’année dernière, l’Estac a réalisé le match de sa saison au Parc des Princes. Mais cette fois-ci, pas de panenka de Florian Tardieu. Mais un giga espoir qui rapporte 0 point au final.

À lire aussi :   Panthéon de la Lose | Leeds, le véritable Cheval de Troyes de l'Aube

Strasbourg – Marseille : 2 – 2

Strasbourg : -1

Au football, il y a des joueurs qui ne savent marquer que des buts de dingos. Grégory Pujol, Benjamin Pavard et Kévin Gameiro en sont les exemples vivants.

Marseille : +1

Cela fait pile un mois que les Marseillais n’ont plus remporté le moindre match de championnat. Depuis, Lens, Paris et Strasbourg se sont fait un malin plaisir de faire foirer les projets de l’OM. Sans oublier l’immense AC Ajaccio bien sûr.

À lire aussi :   Les notes de Eintracht Francfort - Olympique de Marseille

Auxerre – Ajaccio : 1 – 0

Auxerre : -2

L’AJA restait sur une douce série de 8 matchs sans victoire (6 défaites pour 2 matchs nuls). Mais cette dynamique qui avait débuté fin août a pris fin ce week-end. Autant vous dire que la FFL est en deuil.

À lire aussi :   Coupe UEFA 1991 | AJA - Liverpool | Auxerre file à l'anglaise
Ajaccio : +1

Seul Strasbourg avait réalisé l’exploit de ne pas marquer de but contre Auxerre cette saison. Les Corses partagent désormais cet exploit. Le premier qui pourrait ne pas être le dernier cette saison au vu de la grande forme des Ajacciens. Cinq minutes seulement après l’expulsion de M’Baye Niang, Cédric Avinel rejoint ce dernier dans les vestiaires. Toujours savoureux de voir deux équipes se faire des politesses.

Rennes – Montpellier : 3 – 0

Rennes : -4

Après avoir subi une remontada délicieuse sur la pelouse du Fenerbahçe en Ligue Europa, passant de 3-0 à 3-3 dans les toutes dernières minutes de la partie, les Rennais ont certainement balisé en inscrivant à nouveau 3 buts ce week-end. Fort heureusement pour eux, il s’agissait non pas du Fenerbahçe en face, mais du MHSC. Légère nuance.

Au passage, il s’agit de la 5e victoire consécutive du Stade Rennais en Ligue 1. Vous connaissez la sentence : -1 point.

Montpellier : +4

Romain Pitau sur le banc de Montpellier, c’est deux défaites et 5-1 en score cumulé. Capitau ?

À l’inverse des Rennais, on rajoute 1 point supplémentaire aux Héraultais pour leur 5e revers de rang.

Monaco – Angers : 2 – 0

Monaco : 0

Deux pénaltys sifflés en première mi-temps, mais 0-0 à la pause. Le charme de notre Liguain à son apogée. En ce qui concerne l’ASM, on les a connus plus friables que ça. Il va falloir se ressaisir, et vite.

À lire aussi :   Ligue des Champions - PSV | L'élimination délicieuse de Monaco
Angers : +3

Cinquième défaite consécutive des Angevins en championnat. Et quelque chose nous dit que ce ne sera pas forcément la dernière. Seule ombre au tableau, le SCO n’a encaissé que 2 buts ce week-end. Ce qui fait chuter sa moyenne de buts encaissés. Mais Angers garde toujours le statut de pire défense de France et de Navarre en Ligue 1. Le principal est préservé.

Point de bonus pour les Angevins avec ce 5e revers de rang.

Nantes – Clermont : 1 – 1

Nantes : 0

Trois jours après leur victoire sur le gong en Ligue Europa, les Canaris pensaient enchaîner face aux Auvergnats. Mais Clermont, c’est pas Qarabag comme dirait l’autre.

Clermont : 0

Malgré ce match nul, les Clermontois sont toujours sur les talons de l’Olympique lyonnais au classement. Qui aurait cru lire cette phrase en début de saison lors de la Toussaint ?

Brest – Reims : 0 – 0

Brest : +1

Deux buts marqués, deux hors-jeux. Histoire de renforcer le capital frustration des Bretons cette saison. +1 point pour cette désillusion.

Reims : -1

Deuxième match consécutif où le Stade de Reims termine une partie à 11. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais il s’agit de la première fois de la saison que les Rémois terminent une rencontre à 11 lors de deux matchs consécutifs. En même temps, avec 8 cartons rouges écopés en 13 journées, difficile de faire pire. Il s’agirait désormais de reprendre les bonnes vieilles habitudes. -1 point pour ce relâchement dans le domaine disciplinaire.

À lire aussi :   C1 1959 Reims - Real Madrid | Deux bulles mais pas de champagne

Lorient – Nice : 1 – 2

Lorient : +1

Les Merlus ont tout fait pour remporter leur neuvième match de la saison. Mais en face, Kasper Schmeichel a dit non. Ou plutôt nix. Six arrêts pour le portier danois, de quoi traumatiser les Bretons jusqu’à la semaine prochaine.

Nice : -3

Un slalom étourdissant de Youcef Atal, un centre qui se transforme en but de Gaëtan Laborde et une baraka immense en défense pour signer une victoire inattendue. Reste à savoir si ces trois coups de chance vont se reproduire tous les week-ends.

À lire aussi :   C1 1960 Real Madrid - OGC Nice | La promenade des Espagnols.

Lyon – Lille : 1 – 0

Lyon : -1

En l’espace d’une semaine seulement, Laurent Blanc a déjà remporté la moitié des victoires de Peter Bosz sur 3 mois. Pas très FFL ça Lolo White.

À lire aussi :   Ligue des Champions 2016 - City PSG | Le 3-5-2 éternel de Lolo White.
Lille : +1

Jonathan David a certainement vu son lob sur Anthony Lopes filer au fond des filets. Mais c’était sans compter une drôle d’invention au foot : la barre transversale.

Le classement FFL de la Ligue 1

1. Angers 17
2. Brest 16
3. Auxerre 9
4. Reims 8
4. Nantes 8
6. Ajaccio 7
7. Strasbourg 6
8. Nice 5
8. Montpellier 5
10. Troyes 4
11. Toulouse 3
12. Lille 2
13. Lyon 1
14. Clermont 0
15. Monaco -1
16. Marseille -3
17. Lorient -8
18. Lens -10
18. Rennes -10
20. PSG -23