US Open | Les étoiles FFL des Français du Lundi 29 Août 2022


- Photo by Icon sport

La première journée de l’US Open a vu douze Français entrer en lice. Parmi eux, sept ont préféré rejoindre nos rangs. Quant aux cinq autres, nous les attendons de pied ferme au prochain tour.

⭐⭐⭐⭐⭐/5

Ugo Humbert

Ugo a vécu une de ces soirées parfaites qui nous fait regretter de ne pas avoir eu le niveau pour se frotter aux professionnels. Ni des semi-pros. Ni des semi-semi pros d’ailleurs.  Voire même des joueurs du dimanche. Opposé à Benjamin Bonzi, Humbert était en tête 5 jeux à 3 dans le premier set, sur son service qui plus est. Il pouvait aisément plier la première manche. Mais Ugo est parvenu à perdre 7-6 en s’effondrant 7-1 dans le tie-break. Avant de perdre la manche suivante. Départ canon.

Publicité

La suite a été plus laborieuse, au point de remporter les deux sets suivants. Mais la remontée a pris fin dans l’ultime manche, perdue 6-2. Une presqu’remontada qui nous fait fondre.

⭐⭐⭐⭐/5

Quentin Halys

Le natif de Bondy y a cru. Vainqueur du premier set face au Français Arthur Rinderknech, Quentin s’est mis à espérer à une qualification au deuxième tour. Avant que la partie ne lui échappe complètement en perdant les trois dernières manches. Une fin de match avec le moral dans les chaussettes.

Harmony Tan

Son parcours à l’US Open aura été plus expéditif que celui réalisé à Wimbledon. Il n’a fallu qu’un petit tour à la Française pour plier déjà ses bagages. Une entrée en matière solide, ponctuée par une bulle 6-0 en 25 minutes pour la Canadienne Bianca Andreescu. La révolte de Tan a lieu durant le deuxième set. Alors peut-être. Mais deux doubles fautes de Tan sur son jeu de service offrent un break sur un plateau à la Canadienne. La troisième manche n’est qu’un refrain de la première. Une sortie sur un 6-1, histoire de terminer en beauté cette saison des Grands Chelems.

⭐⭐⭐/5

Hugo Gaston

Opposé à Alexander Bublik, Hugo Gaston n’a jamais eu l’opportunité de renverser le géant kazakh. En 1h45, la messe était dite. Une défaite nette et sans bavure en trois sets. On imagine le torticolis du Toulousain à la fin du match, quand il a fallu serrer la main de son bourreau, et lever la tête 23 centimètres plus haut. Gaston claque un sixième revers de rang dans un tableau principal ATP. Hugo et la constance ne font qu’un.

Publicité

À lire aussi :   Blacklist FFL 2020 | Hugo Gaston, l'exploit dont la FFL se serait bien passé

Léolia Jeanjean

Il y a quelques mois seulement, Léolia Jeanjean s’était rendue coupable d’un raid en solitaire honteux, qui l’avait vu se hisser au 3e tour de Roland-Garros. Et ce, pour sa toute première participation au tournoi.

Trois mois plus tard, Léolia disputait pour la première fois de sa carrière les qualifications à l’US Open. Après un succès rapide sur Georgina Garcia Perez (6-2, 6-0), voici la Montpelliéraine présente dans le tableau principal du tournoi.

Malheureusement pour Jeanjean, cette marque inédite ne va pas durer longtemps. En effet, face à l’Américaine Cori Gauff, la Française va être l’auteure d’une performance rare. Léolia parvient à ne gagner que 7 petits points sur le service de Gauff, quatre si on ne compte pas les trois doubles fautes de cette dernière. Solide le retour de service. Le revers 6-2 6-3 face à l’Américaine est tout sauf illogique, et c’est un aller simple vers le tarmac le plus proche.

Diane Parry

Le premier tour face à la Chinoise Xiyu Wang a été un jeu de miroir déroutant. Diane Parry (74e mondiale) croisait le fer avec la Chinoise qui la talonne au classement WTA (75e mondiale). De plus, au début du deuxième set, les deux joueuses font appel en même temps à un kiné pour soigner toutes les deux leur cuisse droite. Un mimétisme troublant. Mais la troisième manche brise ce jumelage, et voit Xiyu Wang l’emporter 6-3. Cocorico.

Océane Dodin

Océane ne partait pas favorite dans cette partie face à Leylah Fernandez. Et une chose est sûre ; la hiérarchie a été respectée. Une défaite 6-3 6-4 face à la Canadienne, et c’est une sortie de l’US Open sur la pointe des pieds.

⭐⭐/5

Arthur Rinderknech

Dans son duel franco-français avec Quentin Halys, Rinderknech était le mieux classé et le favori de cette rencontre. Surpris lors de la première manche, le Varois a enlevé les trois suivantes sans trop de difficulté. Pas certain toutefois que le prochain tour soit aussi simple. Le Français sera opposé à Daniil Medvedev, numéro 1 mondial. Un conseil Arthur : profite au max des prochaines 48 heures.

Corentin Moutet

Battu lors des qualifications face à l’ogre chinois Yibing Wu, 178e au classement ATP, Corentin Moutet était en passe de remonter dans l’avion du retour. Mais l’annonce de l’absence de Novak Djokovic à l’US Open a quelque peu chamboulé ses plans. Du costume de loser, Corentin a vêtu celui de lucky loser sans gêne.

À lire aussi :   ATP Córdoba | Moutet : la relève du roi Paire est-elle arrivée ?

Une nouvelle fois, Corentin Moutet était opposé à Stan Wawrinka au premier tour d’un Grand Chelem, trois mois après Roland-Garros. Et encore une fois, le natif de Neuilly-sur-Seine a mouché les espoirs de tout un peuple. Vainqueur 6-4 lors du premier set, le Français s’est montré fébrile dans le second. Stan a eu deux occasions de recoller à une manche partout dans le tie-break, mais c’est Corentin qui est sorti gagnant une nouvelle fois. On attendait une remontée de Wawrinka sur Corentin Moutet, mais le Suisse a préféré dire stop au bout de deux sets. Un ragequit dans les règles. Ce qui ne lui a pas empêché de commettre 40 fautes directes en deux petites manches. Stan The Man is back.

À lire aussi :   Wawrinka Tsonga Australie 2017 : c'est c'ui qui dit qui y'est

Caroline Garcia

En seulement 1h22, Caroline Garcia est venue à bout de la Russe Kamilla Rakhimova, repêchée des qualifications. Si on devait débriefer cette rencontre, il n’y aurait que des points négatifs à gommer ; 69 % de premières balles, 32 coups gagnants, 0 balle de break concédée. Un de ces matchs que nous préférons oublier au plus vite. Neuvième victoire de rang pour Caroline, espérons que la Russe Anna Kalinskaya la fasse trébucher au tour suivant.

À lire aussi :   Roland-Garros 2021 | Caroline Garcia assure l'arrosage

⭐/5

Hugo Grenier

Cela fait partie de ces histoires qui nous horripilent au plus haut point. Un cauchemar que nous espérons ne jamais vivre. Un lucky loser qui perce dans le tournoi. Cette année à l’US Open, c’est Hugo Grenier qui a enfilé ce costume. Et malheureusement, on doit avouer qu’il lui va sur mesure pour l’instant. Défait vendredi dernier lors du dernier tour des qualifications, Hugo a été repêché dans le tableau suite à l’abandon de Pablo Andujar. Et le 119e joueur mondial ne s’est pas fait prier pour revenir sur les courts du Flushing Meadows.

Grenier affronte l’Argentin Tomas Etcheverry. Alors qu’il a franchi pour la première fois de sa carrière un tour de Grand Chelem lors du dernier Wimbledon, le Français récidive aux États-Unis. Une victoire en 4 manches sur l’Argentin, et un nouveau braquage dont on se serait passés volontiers. La prochaine étape ? Matteo Berrettini. Même s’il a un statut de lucky loser, Hugo Grenier aura besoin cette fois de beaucoup de chance pour venir à bout de l’Italien. Même si lui pense le contraire, bien évidemment.

« Je n’ai pas envie de m’arrêter ici » H. Grenier

Nous, si.

Benjamin Bonzi

Engagé dans un duel franco-français avec Ugo Humbert, Benjamin avait l’occasion de rentrer à l’hôtel dès le 3e set. Mais le Nîmois a préféré faire tirer jusqu’au 5e set. Une victoire au bout de 3h34 de jeu, suffisant pour nous faire espérer. En même temps, les 55 fautes directes d’Ugo Humbert ont bien aidé Bonzi. Au prochain tour, ce sera Nick Kyrgios au programme. Un duel qui s’annonce haut en couleur.

À lire aussi :   FFL d'Or 2020 | #9 Kristina Mladenovic - Us Open - La bulle dans la bulle de la bulle