Profils de joueurs de tennis : Le Touriste (#5)


profil de tennis ffl le touriste

Qui dit grand retour des circuits ATP et WTA, dit retour du tennis français et des profils de joueurs de tennis de la FFL! Pour le profil d’aujourd’hui, restez en vacances, mettez votre plus belle paire de Ray Ban et rechargez la batterie de votre téléphone à 100% : voici le Touriste. 

Profil du Touriste

Si son niveau approximatif ne semble pas avoir évolué depuis l’achat de sa dernière raquette il y a bientôt dix ans, le Touriste apprécie le tennis, parce que c’est un « moment sympa entre potes ». Lorsqu’en amont, on lui demande s’il joue bien, le Touriste déclare généralement qu’il « n’a pas joué depuis un petit moment » mais qu’il a « pris des cours quand il était petit » (cours qui se résument à une semaine de stage au Club Med de la Palmyre en 2004).

Publicité

Puisqu’il considère le tennis comme un loisir et non un sport, le Touriste ne conçoit pas l’utilité des vêtements en polyester. Alors que son adversaire limeur possède trois bandeaux et un t-shirt différent pour chaque set, le Touriste, lui, arrivera, jouera et repartira avec le même jogging. Lors des journées ensoleillées, le touriste n’hésitera pas non plus à se munir de ses plus belles lunettes de soleil de ville, toujours utiles pour ne pas être aveuglé lors de ses services par en-bas.

Dans le même genre de Lose :   Best Of de Benoît Paire en 2020 (mis à jour)

L’avant-match du Touriste

Puisqu’il ne joue pas pour taper fort comme le Bourrin ou pour gagner à tout prix comme le Vicieux, le Touriste n’accorde pas trop d’importance à l’échauffement. Pour le Touriste, l’avant-match est l’occasion idéale de répondre à ses derniers Whats’app et d’avertir ses 423 followers Insta qu’il s’apprête à pratiquer une activité sportive. Le Touriste en profitera généralement pour publier une story accompagnée des hashtags #Tennis et #Goals, story dont il vérifiera les vues au premier changement de côté en espérant secrètement que son Crush le prenne pour un sportif accompli.

Une story de Touriste

Le Touriste en match

La dernière utilisation de son jeu de jambes remontant au CP pour une partie de Marelle, on reconnaît immédiatement le Touriste grâce à son coup signature : le coup trop droit. Pour préparer cette frappe particulière, le touriste met l’ensemble de son corps sur pause à l’exception de son avant-bras qu’il balancera péniblement de bas en haut, les deux talons vissés dans le sol.

Publicité

Lorsqu’enfin il réussit un coup gagnant face à son adversaire, le Touriste développe un instinct de compétition momentané qu’il accompagne d’un un grand « Ooooooh! » traduisant d’un mixe entre étonnement et fierté.

Lors des changements de côté, lorsqu’il n’est pas sur son téléphone, le Touriste aime rappeler que « Ça faisait un bail » et qu’il devrait probablement reprendre des cours, déclaration qu’il oubliera à la prochaine vibration de son téléphone.

La fin du match est le deuxième moment préféré du Touriste après l’échauffement, pour la simple et bonne raison qu’elle signifie le passage du court à la terrasse du restaurant du tennis-club. Maîtrisant avec bien plus d’aisance les coups d’après-match, le Touriste ne manquera que rarement l’occasion de proposer une « p’tite bière » à son partenaire, bière qui annulera avec effet immédiat tous les bienfaits de sa sortie sportive du mois.

Tu connais un touriste? Laisse-lui un message, il te répondra au prochain changement de côté.

Dans le même genre de Lose :   Profils de joueurs de tennis : Le Rageux (#4)