Profils de joueurs de tennis : Le Limeur (#2)


profil de tennisman FFL limeur
Le coup favori du limeur

Après avoir mis en lumière les stratégies fourbes du vicieux, il est temps de rendre hommage à un autre profil de joueur de tennis bien connu des courts de France, le Limeur.

Profil du Limeur

Plutôt sec et agile, le Limeur possède un physique relativement correct pour la pratique du tennis. D’un niveau limité mais aidé par une bonne main, il compense ses lacunes techniques par une longueur de bras et un cardio qui lui permettent d’exceller dans la tactique de l’essuie-glace.

Publicité

La veille d’un tournoi, le limeur effectue une préparation bien précise. Conscient qu’il va probablement passer son match à courir derrière sa ligne, il misera davantage sur un régime d’endurance. Oubliez les bananes et la poudre Isostar. En grand amateur de louches, il se servira un gros bol de Spaghettis sauce bolognaise, car « c’est bon pour les sucres lents ».

Avant de partir au TC, le limeur vérifiera une dernière fois la présence d’un paquet de Compeed dans son sac. Car oui, même avec sa paire de Tennis spéciale terre battue, il arrive au Limeur de souffrir de cloques dues à ses multiples aller-retour entre les couloirs.

L’avant-match du Limeur

En avant-match, le Limeur est le seul profil de joueur capable de mettre des cloches même lors de l’échauffement dans les petits carrés. On le repère également par ses gestes de préparation d’une amplitude inutile, mais nécessaire pour préchauffer son corps avant le marathon défensif qui l’attend. Pendant ce temps, le Limeur essaye généralement de décrypter de quel côté son adversaire sera le plus à l’aise d’attaquer. Cette analyse lui permet de savoir de quel côté il devra défendre.

Pas de nature à prendre les devants, le Limeur aime généralement commencer son match au retour. Avant de tirer au sort, il lui arrive même de proposer à son adversaire de commencer au service. Ce choix stratégique lui permet de débuter son match directement dans sa zone de confort, à savoir 5 mètres derrière la ligne de fond.

Publicité

Dans le même genre de Lose :   Best of de Benoît Paire en 2019 - La grande rétrospective FFL

Le Limeur en match

Persuadé que Gilles Simon « est un tennisman sous-côté », le Limeur base son jeu sur l’absence totale d’initiatives. Comme ses attaques et volées terminent généralement dans le bas du filet, le Limeur est le seul joueur qui ne monte pas mais « descend à la volée ». En d’autres termes, lorsque qu’il a l’occasion de finir le point au filet après un coup offensif, le Limeur opte pour la sécurité et se précipite à reculons vers sa ligne de fond. C’est simple, le limeur ne gagne pas le point, il attend que son adversaire le perde.

Bien conscient que son jeu de remet-tout consiste à détruire tout spectacle, le Limeur n’est pas du genre extravagant sur un court de tennis. Vous pourrez toutefois l’apercevoir serrer le poing en se lâchant parfois un petit « Allez » tête baissée, après une faute de son adversaire qui, impatient de le voir tout remettre, est forcé à la faute. Vous pourrez également repérer le Limeur au son de ses louches, qu’il accompagne occasionnellement d’un « A-héééé »,un petit cri en totale incohérence avec l’effort physique nul que demande ce type de coup.

Dans le même genre de Lose :   Profils de joueurs de tennis : Le Vicieux (#1)

Lorsqu’il gagne son match, il arrive même au limeur de se sentir coupable et de consoler son adversaire en lâchant un petit « Tu joues mieux, moi je sais pas attaquer » destructeur. Après avoir secoué ses chaussures pleines de sable ou de terre à cause de ses nombreux dérapages défensifs, le Limeur rentrera tranquillement chez lui dans son Allemande qu’il a naturellement achetée parce que « ça s’use moins vite« .

Vidéo d’illustration :

Tu a reconnu un Limeur? Fais-lui savoir, il serait temps de dépasser la ligne de fond.