Profil de Foot à 5 FFL : La Chèvre (#8)


Profil de foot à 5
Une relance dans l'axe très académique

Aux Etats-Unis, décerner un emoji chèvre à quelqu’un est synonyme de respect. En effet, Goat etant aussi l’acronyme de Greatest Of All Time, il est attribué à des Jordan, Lebron, Messi ou Ronaldo. Cependant, en France, quand tu es comparé à ce mignon mammifère herbivore, disons que c’est un peu différent. Après le Flambeur et le Rugbeux, voici le 3ème profil de foot à 5 par la FFL, qui honore ton pote qui n’est tout simplement pas fait pour ce sport.

Profil :

La chèvre aime le football. Cependant, le football ne l’aime pas. Dépourvue de tout talent sportif, la chèvre possède la coordination d’une marionnette contrôlée par Gilbert Montagné. Prénommée JB, Vincent ou Julien, la chèvre est généralement appelée à remplacer un titulaire (le « touriste », profil à venir) qui a annulé à la dernière minute en prétextant une bronchite (mais personne ne le croit car son message d’annulation a été envoyé à 3h48 du matin avec 4 fautes d’orthographe). Toujours disponible, la chèvre pourra se rendre disponible même en étant prévenu 2h avant l’heure fatidique.

Style de jeu :

Arborant un maillot de Boca Juniors ou du Brésil 2014, la chèvre dispose souvent d’un équipement dernier cri, ce qui n’est rien d’autre que de la poudre aux yeux, un stratagème pour passer pour un vrai joueur (Vous pouvez d’ailleurs trouver le même type de subterfuge dans le basketball). Le doute sera dissipé dès le premier contrôle de balle, qui fait passer Mitroglou pour un génie technique.
La chèvre est championne du monde des relances dans l’axe, même s’il n’y a aucun pressing. Stressé par le manque de solution immédiat, il perdra tous ses moyens, et le ballon en même temps. Avec une moyenne d’environ 91% de ballons perdus, la chèvre se tape le front avec la main à chaque fois qu’elle commet une erreur en se parlant fort « tu déconnes, JB ». Quand la chèvre marque (petit miracle), les deux équipes s’arrêtent généralement pour applaudir. La chèvre, se sentant plus pisser, prend confiance et tente dans la foulée un dribble double contact qui n’en fera qu’un seul. La suite, vous connaissez, perte de balle et but pris en contre. Lors des matchs déséquilibres, la chèvre fait souvent le mec surpris lorsqu’on lui demande de changer d’équipe et peut s’offusquer, voire bouder pendant quelques minutes dans un coin du terrain. Malgré tout, la chèvre est très polie et après s’être insulté sur un contrôle raté, s’excusera à son coéquipier qui, à court de solutions, lui a fait une passe. Dans les matchs de ligue, si le score est serré, la chèvre se retrouve souvent sur le banc lors des 5 dernières minutes et demande des changements toutes les 10 secondes. Échec, ses partenaires seront tous atteint d’une surdité inopinée, ou, pour les plus sympas d’entre eux, il se verra répondre un « Attends attends ». Pour finir, la chèvre se blesse assez souvent, notamment en roulant sur le ballon ou en se prenant un poteau en fin de course (même si on lui a dit 50 fois qu’il n’avait pas le droit de rentrer dans la surface).

3eme mi-temps :

Amoureux absolu du football, la chèvre n’a pas de meuf. Elle est toujours motivée pour aller boire des godets avec les copains après le match. Non-conscient de sa prestation abyssale, la chèvre est même capable de s’envoyer des fleurs en mode : « j’ai pas été dégueu aujourd’hui ». Cette phrase est systématiquement suivie d’un combo long silence gênant /changement de sujet immédiat.

Conclusion :

La chèvre est un rouage essentiel de chaque équipe de foot à 5. Fiable, elle permet surtout de rassurer le reste de l’équipe sur leur niveau et de placer des petits ponts à l’entrainement. N’hésite pas à partager cet article à la chèvre de ton équipe. Elle se vexera sur le coup, mais au moins, ça sera dit.

 

Profil de Foot à 5 FFL : La Chèvre (#8)