Ligue 1 | Les points FFL de la 18e journée


La Ligue 1 est plus homogène que jamais. Du 5e au 14e, les clubs se tiennent en six points seulement. Un immense ventre mou qui englobe désormais la moitié de l’élite. Mais quand on parle d’homogénéité, on prend le soin d’englober ni le PSG ni l’ASSE, confortables premier et dernier de notre sublime championnat. Et pour qui le mot concurrence ne veut strictement rien dire.

Nantes Lens : 3 – 2

Nantes : — 1 pt

La « fameuse » remontada de cette 18e journée, avec en prime le but de la victoire à la 90e minute. La patte Kombouaré devient un peu trop réussie. Il va vite falloir que Kolo Muani se trouve un nouveau club en Premier League, son doublé le poussant indéniablement un peu plus hors de notre ligain.

Publicité

Lens : 2 pts

On avait quitté les Nordistes ultra frustrés après l’égalisation à la 92e minute de Wijnaldum à domicile face au PSG, on les retrouve avec le but de la défaite inscrit à la 90e. La gestion du money time, un secteur où les Lensois se montrent hyper à l’Haise.

 

Brest — Montpellier : 0 – 4

Brest : 3 pts

Après avoir débuté la saison par 11 journées sans la moindre victoire, les Bretons restaient sur une folle série de 6 succès consécutifs et 8 matchs invaincus. Mais ça, c’était avant que Der Zakarian ne retrouve ses anciens joueurs. Une gifle reçue à domicile dans le plus grand des calmes. Espérons que ce chef-d’œuvre enclenche à nouveau une série de onze matchs sans victoire. Brest, le nouveau Sisyphe de Ligue 1.

Publicité

Montpellier : — 3 pts

Héroïques lorsqu’ils parvenaient à inscrire plus d’un but lors d’un match quand Der Zakarian était à la houlette du MHSC, et sa célèbre défense à 3 qui virait à 5 dès le coup d’envoi, les Montpelliérains ont décidé de donner une leçon de foot à leur ancien coach. Niveau comptable, c’est une catastrophe. Montpellier est 5e.

 

Reims Saint-Étienne : 2 – 0

Reims : — 1 pt

Face à des Verts pâles, la missions des Rémois était du même niveau que les premières questions de Questions pour un Champion. Comme le dit si bien cette expression, à vaincre sans péril on triomphe sans gloire.

 

Saint-Étienne : 2 pts

Après avoir subi une sensationnelle manita à domicile face à Rennes, les Stéphanois venaient avec de solides intentions en Champagne-Ardenne. Mais Denis Bouanga a visiblement déjà la tête à la CAN. Le Gabonais décide de rentrer aux vestiaires avant ses coéquipiers. Preums à la douche, ça se tente en même temps. La première de Julien Sablé sur le banc des Verts aura eu un point positif : l’arrivée de Pascal Dupraz.

Lille — Lyon : 0 – 0

Lille : 0

Quatre jours après avoir validé son billet pour les 8es de finale de la Ligue des Champions, il était à prévoir que les Dogues allaient tout gâcher avec un vieux match nul à domicile. Vu la forme des clubs français en Coupe d’Europe, on prend quand même.

Lyon : 0

Autant dire que sans la présence d’Anthony Lopes dans les buts, l’OL aurait mérité ses trois points FFL tant la valise aurait été pleine. Côté attaque, le coaching de Peter Bosz prend forme enfin : 13 tirs, 2 cadrés, 0 but.

 

Rennes Nice : 1 – 2

Rennes : 2 pts

Forts de leur récital sur la pelouse de Tottenham, et une victoire éclatante 3-0 sans aucun buteur, les Rennais avaient l’occasion de prouver face aux Niçois que même sans le covid le résultat aurait été le même. Mais c’était sans compter la présence d’un certain Pep sur le banc de touche. Toujours performant quand on ne l’attend pas.

À lire aussi :   Si une écurie de F1 était un club de foot ? Partie 2

Nice : — 2 pts

On préfère largement retenir leur déroute à domicile la semaine dernière face à Strasbourg. Le reste, c’est pour l’histoire.

Angers Clermont : 0 – 1

Angers : 1 pt

Dans ses souvenirs d’entraîneur adjoint de l’OL, Gérald Baticle avait davantage l’habitude du refrain « pénalty pour Lyon ». Oui mais quand on est au SCO d’Angers, le bras est moins long. Et on peut même se faire crucifier par un tir au but contre soi en toute fin de match. Le comble.

Clermont : – 2 pts

Alors que les Auvergnats n’avaient remporté qu’un seul de leur 15 derniers matchs de championnat, il fallait bien évidemment qu’ils viennent récolter les trois points dans l’un des stades les plus compliqués pour s’imposer. Rien que pour ça, on retire ces 3 points dans notre classement.

 

Troyes Bordeaux : 1 – 2

Dans ce derby de mal classés, l’une des pires attaques affrontait la pire défense de Ligue 1. Autant vous dire qu’on était un peu pris le cul entre deux chaises avant la rencontre. Si les Troyens ouvrent le score, ces mêmes Troyens trouvent le moyen de se tirer au bazooka dans leur pied en concédant un csc une poignée de secondes plus tard. Les Girondins peuvent souffler ; les voici avec un matelas très confortable de deux points d’avance sur le premier reléguable.

Troyes : 1 pt
Bordeaux : – 2 pts

Metz Lorient : 4 – 1

Metz : — 3 pts

Après leur victoire inadmissible sur la pelouse de l’OGC Nice, les Messins se font encore remarquer. Leur nouvelle victime : le FC Lorient. Trois pions avant même d’avoir joué depuis 20 minutes. La Metz est dite.

Lorient : 3 pts

Tous les voyants sont au vert du côté des Merlus ; 7 défaites d’affilée en championnat, 11 matchs consécutifs immunisés de la moindre victoire. Seul point négatif de la soirée : avoir enfin marqué un but après 4 matchs de disette.

 

Strasbourg OM : 0 – 2

Strasbourg : 1 pt

Alors qu’ils restaient sur un 8-2 en deux matchs, les spectateurs de la Meinau s’attendaient à un énième récital. Jamais deux sans trois comme on dit. Lol. Un ciseau et une tête à bout portant en pleine poire. 0-2. Merci au revoir.

OM : — 2 pts

Difficile d’évoquer ce match sans ce ciseau exceptionnel. Un but de Dieng. Clairement pas digne de notre Ligue 1. L’OM est à nouveau dauphin. Bon, à 13 points du PSG tout de même.

PSG Monaco : 2 – 0

PSG : — 1 pt

Rien de tel que de ruiner le suspense du championnat dès la mi-saison. Déjà 13 points d’avance sur le deuxième à la trêve hivernale. Le Paris Saint-Germain, ce n’est définitivement pas Valladolid.

Monaco : 1 pt

Avec ce neuvième pénalty concédé en Ligue 1, Djibril Sidibé a consolidé sa réputation de joueur le plus prolifique de France dans sa propre surface.

Le classement FFL de la Ligue 1

1. Metz 18
2. Lyon 15
3. Saint-Étienne 13
4. Troyes 12
4. Lorient 12
6. Clermont 11
7. Bordeaux 10
7. Reims 10
9. Lille 8
10. Angers 6
11. Monaco 5
12. Brest 2
12. Lens 2
14. Montpellier -1
15. Nantes -2
16. Paris -3
16. Rennes -3
18. Strasbourg -4
18. Nice -4
20. Marseille -7