Blacklist FFL 2021 #8 – Ce Dupont, heureusement qu’il n’y en a qu’un.


Dupont blacklist FFL 2021

On n’avait pas vu un Ministre de l’Intérieur faire autant l’unanimité en France en pleine période électorale depuis un bon bout de temps. Celui à qui est attribué ce surnom, Antoine Dupont, n’a heureusement aucun alter ego et malheureusement aucun melon non plus. Un comme lui, c’est bien assez pour la FFL. Je dirais même plus, un c’est déjà trop. Retour sur les sombres faits d’armes d’un demi qui n’a pas fini de mêler la FFL.

Meilleur joueur du [pays/planète/tournoi de votre choix]

En 2021, Antoine a joué au rugby. Et il l’a fait mieux que tout le monde. C’est assez simple, chaque compétition par laquelle il est passée s’est conclue en titre individuel ou par équipe, à l’exception (encore heureux) du VI Nations. Doublé Top 14 / Champions Cup avec le Stade Toulousain, élu meilleur joueur du Top 14, capitaine de la France lors de la victoire contre les All Blacks, élu meilleur joueur européen puis du monde, et enfin seul Français dans l’équipe type mondiale en 2021. Et on a probablement oublié des titres. Seul celui de meilleur joueur du VI Nations 2021 lui a échappé en début d’année au profit de Hamish Watson.

Publicité

Le spectre de 2023

Après plusieurs années de gloire pour le rugby français, la FFL va probablement devoir se résigner à abandonner ses rêves de cuillères de bois les plus fous, elle qui semblait pourtant encore à notre portée il a tout juste quelques années. Ce XV de France rebelle qui se met à battre les Blacks, Antoine Dupont en est peut-être l’incarnation parfaite. Mobile, explosif, intelligent, omniprésent en club comme en sélection : il est tout ce que la FFL redoute d’un demi de mêlée français.

Comme seule branche à laquelle se rattraper, la FFL notera qu’Antoine Dupont fait considérablement grimper la jauge à espoirs et à attentes des Français en vue de la coupe du Monde 2023 à la maison. Et vous le savez bien, il n’y a rien de pire que l’espoir. Mais pour le moment, pas de quoi se frotter les mains de notre côté, même avec notre masque de mauvaise foi.

À lire aussi :   LES SURVIVANTS | Ces équipes qui ne veulent pas goûter à la victoire (épisode 7)

Bref, en 2021, le monde d’avant nous manque plus que jamais à la FFL. Et on ne parle pas de l’avant pandémie. Ça, à la limite si tout va bien, on en sera débarrassé dans 1, 2 ans…(on arrête le prono foireux ici). L’hégémonie Dupont, ça risque d’être bien plus long et pénible.

Publicité