FFL d’Or 2021 | #9 VTT Cross-country Féminin. La Suisse, ce peuple ami.


La France ne connaît que trop bien les aléas du cyclisme. Mais si ceux sur route ont longtemps jalonné nos plus belles journées de juillet, nous avons cet été aussi dégusté avec délicatesse les aléas de la Terre. Au Pays du Soleil Levant, le parcours de Cyclo Cross avait envoyé la veille Van Der Poel faire un Soleil Devant. Il fallait donc pour les filles prendre toutes les précautions et les informations.

Un jour marqué à l’encre noire.

Remettons-nous un petit peu dans le contexte. Cette journée était cochée par toutes et tous comme immense chance de médaille. Et comment ne pas frissonner ? À notre gauche, Pauline Ferrand-Prevot qu’on ne présente quasiment plus : triple championne du monde, Championne d’Europe en titre. À notre droite, Loana Lecomte, aka La « Pogacar du VTT », Championne d’Europe Junior en titre et qui rafle 4 victoires sur ses 4 premières courses en élite.

Bref, on s’attendait à avoir les fesses serrées, et, malgré les nombreux évènements qui peuvent émailler une course de VTT, on s’imaginait mal ne pas voir le drapeau français sur le podium. Vous le savez, c’est dans ce genre de moment que la FFL excelle.

Une course parfaite… pour la Suisse !

Nos plus grandes craintes se feront vite sentir : les deux font un départ canon. Pire encore, Ferrand-Prévot (Dit PFP) s’envole en tête avec la Suissesse Jolanda Neff. Mais alors qu’on s’attend à un duel homérique entre les 2, l’improbable arrive. Sur une montée en pavés, elle semble anticiper un mouvement de la Suissesse et se met toute seule dans les cordes. Et là, c’est le début de la séquence digne de Vidéo Gag. On commence par la toujours compliquée chute à l’arrêt sur le côté. PFP réussit à se sortir en… faisant glisser le vélo vers le bas de la montée. Tu connais, comme quand tu vois tes skis dévaler la pente après avoir chuté après avoir tenté ta première piste noire.

À peine le temps de se décrisper que PFP repart en pleine bourre pour refaire son retard. Loana Lecomte, elle, semble totalement dans le dur. Et PFP va tout remonter et passer devant les 2 Suissesses pour tenter une Prevotada sur Jolanda Neff. Mais c’est là que la bascule va s’effectuer. Non, pas celle de France 2 à France 3, mais celle de la médaille à la fringale. Problème physique, technique ? Une bonne crevaison des familles qui permet un envol loin du podium.

À lire aussi :   Giro | Julian Alaphilippe, 346 jours après

À l’inverse, Loana Lecomte reprend des forces et s’envole pour aller chercher une splendide 4e place. Mais là aussi, nouvelle défaillance tricolore, mais tout de même une presqu’médaille avec sa 6e place, mais avec le sourire.

Mais surtout, comment ne pas voir un autre signe du destin. Quelques semaines après l’arrêt de Yann Sommer, ce sont encore des Suisse(sses) qui raflent la mise. Le podium 100 % Schwiiz nous va à ravir.

Cette épreuve, on la redoutait. Au final, on a eu 3 Suisses.

 

 

 

 

Antoine