Jeux paralympiques Tokyo 2020 | Enfin, un peu de lose


Jeux paralympiques Rugby fauteuil France-Australie
La bible de la Lose du sport français

Enfin nous pouvons parler des Jeux paralympiques ! Parce qu’on ne va pas le cacher, les premiers résultats des Français en compétition n’ont pas vraiment fait honneur à la FFL. Heureusement, durant ces dernières heures, l’équipe de France est entrée dans sa compétition, enfin. On vous fait un petit récap’.

Commençons tout de suite par les mauvaises nouvelles. Si le cyclisme aux Jeux olympiques avait clairement été au niveau attendu par la FFL (seulement deux médailles de bronze, des 4e places et de jolies histoires à raconter), le paracyclisme est en train de nous la mettre bien à l’envers. On a dû mal se comprendre, parce que ce n’est pas du tout ce qui était prévu. Au lieu de s’inspirer de disciplines irréprochables comme le trampoline ou le BMX, l’équipe de France de paracyclisme s’est calquée sur le rythme des judokas avec au moins une médaille par jour, en or pour couronner le tout.

Publicité

Dans le même genre de Lose :   Roland Garros fauteuil | Peifer et Houdet, une affaire qui roule pour la FFL

La blacklist FFL s’étoffe…

Entre l’intenable Alexandre Léauté (déjà deux médailles) dont les attaques déposeraient un Pierre Rolland de première semaine de Tour, et Axel Bourlon (en argent), qui de ses 54 kg a soulevé l’équivalent d’un Teddy Riner de retour de vacances, la FFL enchaîne les coups durs.

Le palmarès des presqu’médailles aussi

Heureusement depuis hier, notre Fédération retrouve doucement les repères qui font sa raison d’être. Avec l’équitation tout d’abord, et un choke de Céline Gerny qui n’a pas entendu la sirène lui annonçant qu’elle devait s’élancer. Disqualifiée. Mais surtout avec le rugby fauteuil, sport incroyable dans lequel défendre est quasiment impossible.

Publicité

Parfaitement engagée dans sa compétition avec deux défaites en deux matches, l’équipe de France avait encore une chance de se qualifier pour les demi-finales en battant le Danemark tôt ce matin. Finalement vainqueurs (52-50), les Français se retrouvaient à égalité de points avec l’Australie et les Danois pour la 2e place. C’est au goal-average que la qualification s’est jouée. Et pour un point, ce sont les Australiens qui passent. Si près, si loin, si FFL. Allez, pour le plaisir, on se remet le presque-exploit contre les favoris japonais. Le panache est là.

Néanmoins, les Tricolores pourront se consoler demain dans le match pour la 5e place, pour, peut-être, aller chercher une presqu’médaille méritée.

Notons également la belle performance de Kévin Le Cunff, 4e sur 4000 m poursuite (paracyclisme) en guise de maigre consolation après la médaille de Dorian Foulon dans la même discipline, ainsi que de Marie Patouillet, 4e sur 500 m ce matin, qui corrige le tir après sa médaille de bronze de mercredi.

Quoi qu’il en soit, la FFL lève son tricorne à ces athlètes dont la détermination et le parcours forcent un respect total. Premiers ou derniers, difficile d’y voir autre chose que des gagnants.