F1 | Les notes FFL du Grand Prix de Monza


Grand Prix F1 Monza 2022
Photo : Iconsport

On l’attendait. LE grand prix de l’année était de retour cet après-midi, avec tous les regards évidemment braqués sur Ferrari. Après les masterclass stratégiques à répétition de l’écurie italienne cette saision, tout le monde avait la même question au bout des lèvres : comment la Scuderia va-t-elle foirer sa course ?

À lire aussi :   F1 2022 | Les 4 désastres stratégiques de Ferrari à mi-saison

Malheureusement pour nos abdominaux, Ferrari n’a pas réussi à maintenir son rythme de couacs et aura fait une course tout à fait normale, voire bonne. Voici les notes des pilotes de ce Grand Prix terminé sous safety car.

Publicité

Alfa Roméo

Valtteri Bottas : 6

Comme la fin de la course : on ne l’a pas vu. Une 13ème place accomplie devant la sainte trinité du fond de grille Tsunoda-Latifi-Magnussen.

Guanyu Zhou : 3

Guanyu a fini dans les points juste devant Ocon. Par gratitude pour ce travail, la FFL lui attribue la note de 3.

Alpine

Esteban Ocon : 5

Points négatifs : Esteban a terminé la course et a gagné 3 places

Point positif : il lui en fallait 4 pour rentrer dans les points.

Publicité

Fernando Alonso (DNF) : 8

Au tour 24, Alonso demande à ses ingénieurs si tout est normal sur sa voiture qui semble en perte de puissance. Le « Wow » lâché par l’Espagnol lorsqu’il apprend que la voiture va très bien reste notre meilleur moment radio de ce GP. Abandon 10 tours plus tard. La French Touch.

AlphaTauri

Pierre Gasly : 4

Un début de course presque ambitieux aux avant-postes mais heureusement bien gêné par Ricciardo, qui redécouvrait la sensation de rouler aux côtés des grosses écuries (sans avoir un tour de retard). Top 8 mais les souvenirs de 2020 sont encore douloureux.

Yuki Tsunoda : 7

Parti dernier, arrivé 14ème. Une journée normale au travail pour Yuki.

Aston Martin

Sebastian Vettel (DNF) : 7

Un créneau parfaitement exécuté sur le bas-côté de la piste après 12 tours de piste, ce qui reste une bonne performance d’endurance pour son Aston Martin. La préretraite de Vettel se passe bien.

Lance Stroll : 8

Un départ 12ème rapidement corrigé par le Canadien qui n’a pas démérité dans sa course à la dernière place avec Magnussen avant d’abdiquer et d’abandonner.

Ferrari

Ferrari l’aura clairement mise à l’envers à tout le monde aujourd’hui en ne faisant aucune erreur. Même les arrêts étaient réussis, c’est dire.

Charles Leclerc : 2

Une seule position perdue contre l’intarissable Verstappen, pas de décision foireuse de ses ingénieurs pour bousiller sa course, et même pas une petite punition de Binotto pour le priver de dessert après la course. Après la safety car à trois tours de la fin, il y avait du rouge partout pour encourager Leclerc à Monza, sauf sur les drapeaux. Malheureusement pour sa fin de course (et la nôtre).

 

Carlos Sainz : 3

Pas de gros raté et des pit-stop à 4 pneus. 4ème place. Choqués et des déçus.

Haas

Kevin Magnussen : 8

Il forme avec Latifi le duo de fond de grille qui donne un peu de stabilité à la F1. Merci Kevin.

Mick Schumacher : 6

Il n’y avait rien à voir du côté de Mick, mais de toute façon depuis qu’il a marqué des points, Schumi junior a perdu notre affection.

À lire aussi :   F1 | Top 5 des pilotes ayant disputé le plus de GP sans gagner.

McLaren

Daniel Ricciardo (DNF) : 4

Un retour dans la première moitié de la grille pour l’homme au sourire qui valait 17 millions. On lui doit la course coincée de Gasly malgré son abandon, donc 4 pour l’effort.

Lando Norris : 6

Un bon gros calage des familles au départ avec 3 places perdues en 10 mètres de course, puis toute la course dans le tas avec en prime un pit stop de +5 secondes. C’était Lando No-risk.

Oui cette blague est nulle, comme la course vécue par l’Anglais.

Mercedes

Lewis Hamilton : 1

Parti 19ème avec une remontée de 15 places : la performance de Lewis ne mérite pas mieux que 1. Indigne d’un pilote qui ne sait conduire que lorsqu’il part premier.

George Russell : 3

Jamais flamboyant mais toujours bien placé. Un gros manque de panache et de Lose qui nous force à attribuer la note difficile de 3.

Red Bull

Verstappen : 1

Pour Verstappen et sa Red Bull, Monza est un peu l’équivalent du Parc Baby en 200 cc. Qu’on lui file une F2 pour la fin de saison histoire d’avoir un peu suspense…

Checo Perez : 4

Partir 13ème et terminer 7 places plus haut ; un bon résultat pour n’importe quel pilote, mais pour un pilote Redbull on appel ça le cahier des charges.

Williams

Nicholas Latifi : 9

Encore une belle opération au classement pour notre Canadien préféré.

Nyck de Vries : 3

Des points pour une première en F1 alors que certains attendent 30 courses… On n’est pas prêt de se débarrasser du orange en F1.

À lire aussi :   Formule 1 | Les notes du Grand Prix des Pays-Bas