F1 | Top 5 des pilotes ayant disputé le plus de GP sans gagner.


Grosjean Hulkenberg
Photo by Icon Sport

Vous ne le savez peut-être pas, mais Carlos Sainz est aux portes du Top 5 d’un classement de prestige. Celui des pilotes ayant disputé le plus grand nombre de courses de F1 sans gagner. Zoom sur les cinq mastodontes qui le précèdent.

À lire aussi :   Formule 1 | Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan.

Nous parlons souvent du record de victoires de Lewis Hamilton, des titres de champions du monde de Michael Schumacher. Mais nous n’évoquons que trop rarement les performances tapies dans l’ombre de certains as du volant. Nous avons en tête ici les pilotes ayant disputé le plus de Grands Prix de Formule 1 sans avoir remporté la moindre victoire. Ces hommes qui ont dédié toute leur vie à la catégorie reine du sport automobile mais qui ont gagné autant de courses que vous et moi. Retour sur ces cinq phénomènes trop souvent oubliés. Mais ça, c’était avant cet article hommage.

Publicité

5. Martin Brundle – 158 GP

Vous l’entendez lors de chaque fin de Grand Prix, micro à la main. En effet, depuis des années maintenant, le Britannique passe son temps à interviewer les vainqueurs de courses de F1. Ce que lui-même n’est jamais parvenu à accomplir durant ses 10 années passées dans le paddock de la Formule 1. Et pourtant, on ne peut pas dire que le bougre était agglutiné dans le fin fond du classement. Le natif de King’s Lynn a roulé pour Tyrrell, Williams, Benetton et McLaren. Le pompon a lieu lors de la saison 1992, où le Britannique signe 5 podiums, sans monter une seule fois sur la plus haute marche.

Soyons honnêtes, Martin a un meilleur coup de micro que de volant.

Publicité

4. Romain Grosjean – 179 GP

Romain fait partie de ces pilotes de Formule 1 qui possèdent plusieurs étiquettes. Si celle de « dingue du premier tour«  est sans doute la plus connue (merci Mark Webber pour l’invention), elle n’est toutefois pas la seule. En effet on l’oublie trop souvent, mais Grosjean a pris part à 179 courses de F1 sans être le premier à voir le drapeau à damiers. Une performance d’autant plus solide que Kimi Raikkonen a remporté deux Grands Prix au sein de la même monoplace durant son passage à Lotus.

Lors du Grand Prix du Canada 2012, jamais Romain Grosjean ne sera passé si proche de remporter une course de Formule 1. Le Français termine deuxième derrière Lewis Hamilton, pour seulement 2,5 secondes. Il a beau être né à Genève, on aime rappeler qu’il possède bien la double nationalité dans certains cas.

3. Nico Hülkenberg – 181 GP

Tout avait pourtant mal commencé pour Nico en 2010. Hulk signe une pole position au Brésil à bord de sa modeste Williams. On se dit que l’Allemagne a encore de beaux jours devant elle après l’ère Schumi et l’avènement de Sebastian Vettel. Mais Hülkenberg parvient à redresser la barre, et termine la course en 8e position. Ce Grand Prix résume merveilleusement bien sa carrière : de gros espoirs placés en lui, mais à l’arrivée, niet.

 

Hülkenberg est certainement le pilote le mieux armé de ce Top 5 malgré sa troisième place. L’Allemand n’a pas seulement été immunisé à la victoire durant dix ans de F1, il a en plus de cela toujours regardé les podiums à la télévision. Une résilience de chaque instant pour ne pas céder.

2. Nick Heidfeld – 183 GP

Quick Nick. Un surnom qui sonnait bien. Et un prénom qui nous rappelle forcément l’illustre Nick Anderson, alias « Nick the Brick » en finale de NBA. Cependant, Heidfeld n’a été quick que dans les catégories inférieures. Champion de Formule 3 en 1999, Nick Heidfeld accède l’année suivante en F1 au sein de l’écurie Prost. Il n’existe pas meilleure expérience pour apprendre à piloter sans gagner. Et cette première saison dans l’écurie française va lui coller à la peau durant toute sa carrière. Même en 2005, quand Nick signe la seule pole position de sa carrière au Nürburgring, il ne termine que deuxième derrière Fernando Alonso.

D’ailleurs, en parlant de podium, Nick Heidfeld possède un record. Celui du plus grand nombre de podiums en F1 sans avoir remporté la moindre course. L’Allemand en compte 13. Deutsche Qualität.

1. Andrea De Cesaris – 208 GP

Notre maître à tous. Notre raïs à nous. Appelez-le comme vous le voulez. Andrea n’en reste pas moins le Goat de cette catégorie. Aucun pilote ne peut se targuer de posséder une ligne de stats équivalente à celle de l’Italien. Aucun. Zéro victoire en 208 courses, mais surtout 147 abandons, dont 22 consécutifs du Grand Prix d’Australie 1986 à celui du Canada en 1988. Si vous cherchiez un fervent opposant au succès, vous venez de le trouver à l’instant.

À lire aussi :   Formule 1 – 1986 | Andrea De Cesaris, l'abandon est une religion.

Depuis 1950 et la création du championnat du monde de Formule 1, aucun autre pilote n’est parvenu à échapper à la victoire autant de fois que De Cesaris. L’Italien intègre haut la main le Hall of Fame de la lose, à condition qu’il n’effectue pas une énième sortie de piste avant d’y entrer. Pour lui rendre un vibrant hommage, voici la compilation de ses plus beaux abandons. Attention les yeux.

À lire aussi :   Grand Prix d'Azerbaïdjan | Doublé de Red Bull, quadruplé de Ferrari.