Esport ZLAN 2021 | Kenny : la FFL perd son ePoulidor


Le joueur esport, Kenny, a pris ses distances avec la FFL ce week-end.

Nous savions que ce jour risquait d’arriver. Le temps est venu pour un porte-étendard de la eFFL d’évoluer hors de notre juridiction. Malgré la déception, nous tenions à lui adresser un dernier message.

Kenny, la FFL te suivait depuis quelques temps. Nous t’avions remarqué comme une recrue haut-potentiel de la eFFL. Nous te soutenions dans l’ombre afin de ne jamais perturber tes performances (la vérité, c’est qu’on avait déjà trop à faire avec le tennis pour suivre l’esport).

Publicité

Le Benneteau de l’eSport

Kenny a fait du top 2 un art de vivre, une philosophie, un leitmotiv. Souvent placé, jamais vainqueur. Il était notre Poulidor de l’esport, notre porte-drapeau, notre assurance sourire, un repère FFL bien réel dans ce sport où tout est virtuel, à l’exception peut-être des crampes au poignet (Canal carpien! canal carpien!). Kenny, nous te faisions confiance et à raison.

Les souvenirs sont nombreux. Alors peut-être n’en évoquerons-nous qu’un seul : la ZLAN 2020. En bon spécialiste du jeu vidéo et du multi-gaming, il était logique que Kenny brille sur cette compétition disputée en duo, réunissant 10 jeux vidéos différents à maîtriser, une sorte de décathlon du gaming. Avec son compère Khalen, il était parvenu à se hisser en finale. Une finale perdue 4-1 avec pour seul point marqué, un jeu de tiercé. FFL.

Et puis, tout s’est arrêté. C’est non sans émotions que nous avons assisté à son triomphe lors de la ZLAN 2021, tard dans la nuit de dimanche à lundi. Cette fois, la compétition se disputait en trio. La présence de Khalen et Etoiles, ses coéquipiers de la team KEK, a sûrement perturbé Kenny dans ses bonnes habitudes.

Publicité

La fatale épreuve de la pétanque

Nous dénoncerons ce complot un jour : la pétanque est un sport français inventé par des Français pour faire gagner des Français. Alors s’il y a bien une épreuve où tout pouvait capoter, c’était bien là. Avant ça, tout avait pourtant très bien commencé avec un traditionnel top 2 sur le 1er jeu, Valheim, en ouverture de tournoi vendredi. On n’a pas encore très bien compris où est-ce que la compétition a pris une tournure défavorable. Assurément sur cette épreuve de pétanque en finale. Bref, le résultat est là.

Kenny sera pour autant toujours le bienvenu dans les rangs de la FFL, même pour un passage éclair.

Bon vent Kenny, et on espère à très vite.

La FFL

Dans le même genre de Lose :   League of Legends | Vitality, le French Flair version esport