League of Legends | Le PSG renoue (enfin) avec la remontada


PSG Talon

Nous sommes en octobre, et le Paris Saint-Germain a déjà subi sa déconvenue annuelle sur la scène internationale avec une gifle 4-1 contre Newcastle. Mais que les footballeurs se rassurent, ils ne sont pas les seuls sportifs de la famille du PSG à avoir goûté à un tel naufrage. En effet, les PSG Talon ont décidé de frapper (très) fort sur League of Legends. Immersion.

À lire aussi :   KCX2 | La clim à domicile pour la Karmine Corp

Aujourd’hui, nous assistions à la 6e journée du Play-In des Worlds 2023 de League of Legends, avec au programme le second match de qualification en vue du Main Event. Normalement, si tout se passe comme prévu, un lecteur sur deux devrait être largué dès cette première information. Pour vous la faire courte, deux équipes s’affrontaient pour disputer le tour principal des Mondiaux de League of Legends : PSG vs BDS.

Publicité

Si nous n’avons pas besoin de vous faire la présentation du premier, le second est un club suisse, tête de série n°4 de l’Europe, et composé pour sa part d’une grande diaspora française. Il est facile des les reconnaître ; 3 joueurs sur les 5 râlent dans les transports en commun. Le PSG Talon, qui n’est autre que sa formation taïwanaise, est sextuple champion de la ligue Pacifique. Autant vous dire que le Paris Saint-Germain partait favori avant cette rencontre. Et le pire, c’est qu’il ne s’en cachait pas. Bien au contraire.

Tous les signaux étaient au vert donc.

À lire aussi :   League of Legends | Vitality, le French Flair version esport

Le début de match parisien très loin de nos valeurs

Très vite, le PSG Talon prend les choses en main. 1-0, puis 2-0, on s’attend logiquement à assister à une victoire 3-0. Dans la 3e game, alors que le PSG creuse l’écart avec plus de 2 k golds d’avance après plus de 10 minutes de jeu, c’est finalement BDS qui s’empare de la 3e game. Puis de la 4e. Voici les deux équipes dos à dos (2-2). Le savoir-faire du Paris Saint-Germain peut enfin s’exprimer. Dans la 5e game, la rencontre se joue sur un teamfight crucial. Grandement aidé par son midlaner Ilias « nuc » Bizriken, BDS enterre les espoirs du PSG. Défaite 3-2 pour le Paris Saint-Germain, merci la vie.

Publicité

À lire aussi :   Esport ZLAN 2021 | Kenny : la FFL perd son ePoulidor

Une nouvelle fois, on a eu droit à un combo classique = craquage mental + erreurs individuelles & collectives. Au foot comme à LoL, le PSG est injouable dans ces conditions. BDS n’avait pas d’autre choix que de gagner, et s’impose finalement grâce à un sublime Reverse Sweep. Inutile de vous faire la traduction.

À lire aussi :   LoL European Masters | La France, ce pays ami de la défaite

Le mental, cet allié de tous les adversaires du PSG

Les déclarations après l’élimination sont, comme attendu, onctueuses. Au foot comme au hand et à League of Legends, les réactions d’après-match se passent de commentaires.

“Nous sommes entrés dans leurs têtes et ça a fait la différence” Adam « Adam » Maanane

Ce n’est pas le premier à dire cela en parlant du PSG dans une rencontre décisive. Mais nul autre que Ilias « Nuc » Bizriken, aka le bourreau du PSG, n’en parle le mieux.

“A 2-0 contre nous,  ils se sont mis à faire des choix bizarres. On leur a infligé des dégâts mentalement et ils se sont effondrés” Ilias « Nuc » Bizriken

Lors des Worlds, BDS affrontera les Chinois de JDG, grandissimes favoris du tournoi, et ce dès le premier tour. Une maigre consolation pour le PSG qui troque donc une humiliation présente avec une potentielle future. Un choix prudent que nous saluons.

À lire aussi :   CS:GO | La Team Vitality invente l'e-remontada
Tom