Coupe du Monde VTT | Maxime Marotte, douché sur la ligne par un Suisse.


Maxime Marotte

Si le cyclisme se veut résolument amical avec nous depuis le début de la saison, le VTT n’est pas en reste non plus. Pour preuve, la deuxième manche de la Coupe du Monde nous a offert un énième finish giga frustrant. Le grand artisan de cette prouesse ? Maxime Marotte.

Le Brésil accueillait ce week-end la deuxième manche de la Coupe du Monde de VTT. Si la première épreuve a été remportée par le Français Amaury Pierron à Lourdes, la délégation tricolore avait à se faire à pardonner à Petropolis. Et visiblement, la photo-finish a été le pire cauchemar des bicyclettes françaises ce week-end.

Publicité

À lire aussi :   Cyclisme | Amstel Gold Race | La photo climish de Benoît Cosnefroy.

Le résumé de la course de Maxime Marotte

Si un peloton de coureurs visait la victoire finale, seulement trois d’entre eux ont pris les devants dans cette course. Le Suisse Nino Schurter, nonuple champion du monde, le Roumain Vlad Dascalu et le Français Maxime Marotte. Ce trio de tête a semblé au-dessus de la mêlée lors de cette deuxième étape de la saison. Et à l’approche de l’arrivée, notre Maxime national ne voulait pas se résoudre à terminer dans les places d’honneur derrière le grandissime favori Schurter.

À lire aussi :   FFL d’Or 2021 | #9 VTT Cross-country Féminin. La Suisse, ce peuple ami.

Alors le natif de Mulhouse décide de placer une attaque dans la dernière montée pour montrer qui est le véritable patron de la discipline. Le Roumain ne peut pas suivre le leader français, tant Maxime donne tout sur son vélo. Les dents serrées, les bras qui martyrisent le guidon et la fréquence de pédalage titanesque lui font entrevoir la ligne d’arrivée, qui s’approche à grands pas. Marotte est en passe de battre le mastodonte de la catégorie, et de signer le premier succès de sa carrière en Coupe du Monde, mais à 25 mètres de l’arrivée voici Schurter qui se décale après avoir pris l’aspiration. La suite est mythique.

Le Suisse place un dernier coup de rein pour briser les espoirs de victoire de Marotte sur la ligne. Le Français échoue pour un boyau, le chrono affiche d’ailleurs les deux coureurs dans la même seconde. Un écart de rien du tout, mais un écart à l’avantage du Suisse hehe.

Publicité

À lire aussi :   Cross de Bretagne | Une seconde place genou à terre, drapeau breton à la main.

Schurter fait coup double

En effet Nino n’a pas seulement coiffé Marotte sur la ligne et empêché ce dernier de connaître l’une des plus grandes joies de sa carrière, le Suisse a signé sa 33e victoire sur le circuit. Une performance qui lui permet d’égaler le record de Julien Absalon, comme si ça ne suffisait pas.

Pour ce qui est de Maxime Marotte, il devra se contenter d’une quasi-victoire face à Nino Schurter. C’est déjà ça sur un CV.

« C’était si proche […] j’ai presque battu le GOAT » M. Marotte