Wimbledon | Les étoiles FFL des Français du Mardi 28 Juin.


Harmony Tan

Deuxième jour à Wimbledon, et les Français ont enfin brillé de mille feux. Tous ? Non. Une irréductible Gauloise a décidé de résister face à la FFL. Son nom ? Harmony Tan.

⭐⭐⭐⭐/5

Chloé Paquet

106e joueuse mondiale, Chloé Paquet avait réussi à tomber sur moins bien classée qu’elle lors de ce premier tour. La Roumaine Irina Bara n’occupe que le 122e rang. Mais comme on l’espérait, la logique n’a pas du tout été respectée. Chloé a mis les ingrédients qu’il fallait pour perdre la rencontre 6-2, 6-4. Difficile de trouver des circonstances atténuantes quand la Roumaine n’a joué que sur terre battue depuis trois mois.

Publicité

À lire aussi :   Tennis | 6-0 6-0 : Chloé met le Paquet avant le Tour de France.
Clara Burel

Comme sa pote Chloé, Clara est parvenue à se sortir du tournoi face à une adversaire plus mal classée qu’elle. Une défaite en deux petits sets, et un retour à la maison bien mérité pour la Rennaise.

⭐⭐⭐/5

Océane Dodin

Opposée à la Lettone Jelena Ostapenko, tête de série numéro 12, Océane a livré une belle résistance, mais pas trop. Une défaite 6-4, 6-4 en 1h10. La logique a été respectée. Que demande le peuple ?

Arthur Rinderknech

Toussa pour ça. Ce sont les mots qui ont dû venir à l’esprit de Rinderknech lors de sa poignée de mains avec Shapovalov. Le Français se fait tout d’abord terrasser dans les règles lors du premier set (6-1), puis il trouve l’énergie suffisante pour remporter les deux tie-breaks suivants. Mais fort heureusement, Arthur ne convertit qu’une seule balle de break sur six durant la rencontre, et se voit punir 6-4 et 6-1 en fin de match. Une rencontre qui finit aussi bien qu’elle avait commencé.

⭐⭐/5

Alizé Cornet

Avant même de donner son premier coup de raquette, Alizé poursuivait son record de régularité sur le circuit. 62e tournoi du Grand Chelem consécutif. Pour zéro victoire finale, certes. Mais ça c’est un détail.

Publicité

En ce qui concerne le match, on a longtemps cru que la Française allait abandonner à cause de sa cuisse gauche souffrante. Mais le ragequit n’était pas pour aujourd’hui. Une victoire en deux sets, avec une deuxième manche qui a duré plus d’une heure. Seul point positif : les 9 fautes directes qui embellissent le jeu d’Alizé.

À lire aussi :   Roland-Garros 2011 | Cornet, la roue de vélo des promesses
Richard Gasquet

Enième Français a avoir remporté son match du premier tour en cinq sets. Opposé à Sousa, le même scénario que ses compatriotes s’est produit. Gain des deux premières manches, avant de laisser revenir son adversaire dans la partie. Et le crucifier dans le cinquième set. Rarement autant de nos espoirs ont été déçus. Le second tour va très vite se transformer en match de rachat pour la plupart des Tricolores. Pour Richard, le match suivant sera face à Mackenzie McDonald. Nul doute qu’il essaiera de dévorer son adversaire.

À lire aussi :   Le Quiz Sport FFL | Ils ont mis un 6-0 à Monfils, Gasquet, Tsonga ou Simon dans les années 2010
Hugo Gaston

Vous voulez connaître la définition des montagnes russes ? La rencontre entre Hugo Gaston et Alexei Popyrin définit ce terme à merveille. Dans le premier set, Hugo montre les gros bras et pulvérise l’Australien 6-2. Mais pas le temps de confirmer dans la seconde manche, que le Français s’écroule dans les deux suivantes, et perd 11 jeux d’affilée : 4-6, 0-6. Une bulle que nous savons savourer. Alors qu’il ne suffit qu’une petite manche à Popyrin pour marcher sur Gaston, le Toulousain trouve des ressources on ne sait où pour s’imposer au tie-break. La suite ? Le Français remporte le cinquième set. Une chanson désormais tristement bien connue à la FFL.

À lire aussi :   Roland Garros | Gaston : la FFL ne répond plus.

⭐/5

Benjamin Bonzi

Le Nîmois ne cesse de nous décevoir en ce moment. Après avoir atteint les demi-finales du tournoi de Majorque la semaine dernière, où il a notamment fait tomber Shapovalov, Benjamin joue un tennis honteusement épuré. Mais lors de sa victoire en trois sets face à Zdenek Kolar, c’est surtout au service que Bonzi nous a écœuré : 88 % de points gagnés derrière sa seconde balle. Il faut se mouiller la nuque quand on compare ses stats au service avec celles de Kiki Mladenovic. Inutile de vous préciser laquelle des deux écoles nous préférons.

Hugo Grenier

Clairement pas ce qu’on attend d’un lucky loser. Après avoir été repéché dans le tournoi suite au forfait de Gaël Monfils, Hugo la joue expert du gazon. Tandis que ses deux premiers sets d’avance avaient fondu comme neige au soleil en perdant les deux suivants, la manche décisive a souri à Grenier. Alors même qu’il n’avait jamais joué sur gazon avant cette saison.

« Je n’ai que quinze jours de gazon derrière moi » H. Grenier

Et comme si ça ne suffisait pas, le Français évite Matteo Berrettini au second tour, forfait pour covid. Sale temps pour la FFL.

Harmony Tan

Qui d’autre que Tan pour hériter de la pire note ? Après avoir remporté la première manche, on avait pensé à un accident. Surtout que Serena Williams avait rectifié le tir dans la deuxième manche, glanée 6 jeux à 1. Mais au terme d’un super tie-break irrespirable, Tan a décidé de faire de ce mardi 28 juin 2022 un jour d’infamie en éliminant la lauréate de 23 titres du Grand Chelem. Notre réputation en prend un sacré coup.

À lire aussi :   Wimbledon | Les étoiles FFL des Français du Lundi 27 Juin.