Tennis | 6-0 6-0 : Chloé met le Paquet avant le Tour de France.


Chloé Paquet

Engagée sur le tournoi de Stuttgart, la Française Chloé Paquet a réussi une sacrée performance à un mois de Roland-Garros ; retourner à l’hôtel en moins d’une heure.

Tout avait pourtant bien commencé pour Chloé Paquet, 103e joueuse mondiale. La native de Versailles était parvenue à sortir des qualifications pour se hisser au premier tour du tournoi. Face à elle, la Russe Liudmila Samsonova, 31e au classement WTA.

Publicité

À lire aussi :   Monte-Carlo | La préparation parfaite des Français pour Roland-Garros.

À seulement un mois du début de Roland-Garros, Chloé Paquet voulait certainement briller devant ses entraîneurs pour leur donner des motifs d’espoirs avant la quinzaine parisienne. Mais ce tournoi WTA 500 de Stuttgart a certainement dépassé ses propres attentes.

Chloé Paquet prévient la concurrence avant le Tour de France féminin

La partie débute, et Chloé Paquet comprend très vite qu’elle va passer un sale moment sur la terre battue allemande. La Française n’a pas son mot à dire dans les échanges avec Samsonova, et ne parvient d’ailleurs pas à se procurer une seule balle de jeu dans le premier set, perdu 6-0 dans les règles de l’art. Forcément, comme toute joueuse de haut niveau, le tempérament et la haine de la défaite sont des roues de secours dans des jours sans.

Mais les seules roues que Chloé va hériter, ce sont deux roues de vélo. Dans la deuxième manche, Paquet a cette fois cinq possibilités de valider son tout premier jeu de la partie, mais la tentation est trop grande de rejoindre le cercle fermé des tricolores n’ayant pas inscrit le moindre jeu dans un match. Résultat, un second set blanc dans l’escarcelle et une double bulle en seulement 59 minutes.

Publicité

On ne sait plus si cet exploit est davantage prometteur pour Roland-Garros que pour le Tour de France. Coïncidence ou non, la première édition du Tour de France féminin va avoir lieu cette année, le timing est diablement millimétré pour Chloé qui est devenue en une heure l’une des prétendantes à la victoire finale. Rares sont les joueuses françaises ayant eu le privilège de rentrer à bicyclette avec une double bulle. Ceci étant dit, Chloé a intérêt d’être une grande fan de bicyclette, car 34 heures de vélo et 638 km l’attendent pour rallier Stuttgart à Versailles.

À lire aussi :   Roland-Garros 1993 | Thierry Champion, le bien nommé.

Une légende de la balle jaune est née

Avec cette double bulle acquise avec son lot de panache, Chloé Paquet se place dans la lignée des mastodontes français de la discipline. On pense notamment à la triple bulle de Thierry Champion à Roland-Garros 1993 en seulement 60 minutes, à l’écroulement de Jessika Ponchet qui menait 6-0, 5-0 pour finalement s’incliner 6-0, 6-7, 3-6, ou encore aux 15 défaites consécutives au premier tour de Kiki Mladenovic. De grands noms auxquels s’ajoute désormais celui de Chloé Paquet.

À lire aussi :   FFL d'Or 2020 | #9 Kristina Mladenovic - Us Open - La bulle dans la bulle de la bulle

Mais le pire dans cette histoire, c’est que Paquet n’a jamais été aussi bien classée depuis le début de sa carrière. En effet la Française intègre pour la première fois le prestigieux Top 100, alors quelle meilleure idée que de le fêter avec deux bulles ?