Wimbledon | Les étoiles FFL des Français du Lundi 27 Juin.


Benoît Paire

Trois semaines seulement après Roland-Garros, le tournoi de Wimbledon voit le jour dans la banlieue sud-ouest de Londres. Et les performances de nos Français sont mitigées lors de ce premier tour. Mi-figue, mi-bacon comme on dit là-bas.

⭐⭐⭐⭐⭐/5

Kiki Mladenovic

On l’attendait, on l’espérait, et on l’a eu. La bulle de Kiki. Une bulle obtenue en seulement en 16 minutes de jeu, digne de la mythique finale Zvereva-Graf.

Publicité

Menée 6-0, 2-0, l’appel de la double bulle devenait assourdissant. Mais Mladenovic a décidé de fermer la boutique par la suite. Une résistance qu’on ne soupçonnait guère. Kiki osa l’impardonnable : remporter un jeu.

À 5-5 dans le deuxième set, on faisait moins les malins on vous avoue. Mais une double faute plus tard, et une amortie foirée sur son jeu de service, Mladenovic perdait son engagement au pire moment. Défaite 6-0, 7-5 en 1h de jeu. Une sparring-partner solide. À l’heure où Nadal peut réaliser un Grand Chelem calendaire, Kiki a elle déjà plié le game : 5e défaite consécutive au premier tour d’un Grand Chelem. Et une sixième à aller chercher à Flushing Meadows dans deux mois.

Publicité

La stat : 9

Kiki n’a remporté que 9 points lors du premier set, soit 26% des points joués. Injouable.

⭐/5

Benoît Paire

On avait laissé Benoît être défait en quatre sets à Roland-Garros par le Biélorusse Ilya Ivashka. Un mois plus tard, on retrouve ce même Benoît sorti du premier tour d’un tournoi du Grand Chelem en quatre sets également. D’une précision chirurgicale. Après avoir remporté la première manche 6-4 en moins de 30 minutes, on s’était dit que le Big Ben était de sortie à Londres. Mais les trois sets suivants nous ont fortement rassurés : 1-6, 2-6, 4-6 en 1h20 seulement. Avec cette sortie express, l’Eurostar a du souci à se faire.

Mais rassurez-vous, Benoît Paire n’a pas l’air effondré par cette nouvelle défaite.

« Pour une exhibition à 60 000 euros, franchement, moi je viens » B. Paire

⭐⭐⭐/5

Enzo Couacaud

207e joueur mondial, Enzo a honteusement brillé pendant les qualifications pour se hisser au premier tour, et affronter un mur. Littéralement. Du haut de ses 2,08m, John Isner peut donner le vertige à la balle quand on essaye de le lober. Alors qu’il menait 2 sets à 1 face au numéro 24 mondial, Enzo a rencontré un couac. Les aces de l’Américain, 54 au total. Une défaite encourageante en 5 sets pour le Français.

« Je ressors super frustré de ce match. (…) À 5-5 au cinquième set, je fais une double-faute, il fait deux retours les yeux fermés… » E. Couacaud

Notre passion ces dénouements improbables.

À lire aussi :   Wimbledon 2010 | Mahut - Isner, une lose pour l'éternité.

⭐⭐/5

Quentin Halys

Le bougre a bénéficié d’un tirage au sort on ne peut plus simple. Face à Quentin se dressait Benoît Paire, le spécialiste de la défaite au premier tour. Malgré les efforts d’Halys dans la première manche pour jouer à merveille, Benoît Paire était injouable cet après-midi. Quentin devra se racheter très vite face à Basilashvili.

Adrian Mannarino

Victoire en 5 sets sur l’Australien Max Purcell. Il aura fallu 3 heures et 53 minutes à Adrian et deux interruptions pour se sortir de cet illustre inconnu. De bon augure pour la suite du tournoi.

Caroline Garcia

Lauréate du tournoi de Bad Homburg la semaine passée, Caro aborde Wimbledon avec le maximum de confiance. Et rien de mieux que d’affronter une joueuse ayant bénéficié d’une wild card pour disputer le tournoi : Yuriko Miyazaki, 206e mondiale. Pour fêter le coup, Garcia perd la première manche et nous injecte une dose d’espoir immense en intraveineuse. Avant de revenir sur sa décision. Caroline remporte la deuxième manche, ainsi que la troisième au bout du super tie-break. 2h20 passées sur le gazon dès le premier tour, avant d’affronter la chouchoute du public : Emma Raducanu. Et accessoirement la 11e joueuse mondiale.

/5

 Ugo Humbert

Le natif de Metz était sur une série confortable de 2 victoires sur les 11 derniers matchs. On pensait alors que le 112e joueur mondial allait nous épatait aujourd’hui avec une dixième défaite. Mais celui qui a été sorti aux premiers tours de l’Open d’Australie et de Roland-Garros a décidé de faire de la résistance. Une victoire en cinq sets sur l’Argentin Etcheverry. Prochaine étape ? Casper Ruud ce mercredi.

On vous avoue qu’on préférait, et de loin, la version de L’Équipe.

Diane Parry

Un mois tout juste après sa victoire humiliante sur la numéro 2 mondiale Barbora Krejcikova à Roland-Garros, Diane Parry disputait un nouveau premier tour de Grand Chelem. Et encore une fois, les adversaires ont trépassé. Une victoire nette en deux sets sur l’Estonienne Kaia Kanepi, et ce sont nos cauchemars de la Porte d’Auteuil qui refont surface.