Volley Coupe de France – WTF | Tours désigné vainqueur, mais perd la finale.


Tours Volley-Ball

Opposés en finale de la Coupe de France, Tours et Chaumont se sont livrés une bataille sans merci. A tel point que deux vainqueurs vont être annoncés, avant qu’une giga clim s’abatte sur les Tourangeaux.

Tandis que l’édition 2021 de la Coupe de France n’a pas trouvé de lauréat en raison de la pandémie mondiale, celle de 2022 a tenté de rattraper son retard visiblement. Une finale de Coupe de France avec deux vainqueurs, une révision arbitrale hyper tardive et un choke ne pouvait certainement pas passer entre nos doigts.

Publicité

Le résumé de la finale Tours – Chaumont

Ce match offrait un duel entre deux équipes détestant justement les finales. Double finaliste malheureux de la Coupe de France en 2018 et 2019, Chaumont affrontait le Tours Volley-Ball, finaliste en titre. Sans parler de la récente finale de Coupe d’Europe perdue par les Tourangeaux face à Monza au terme de deux leçons de volley, à l’aller comme au retour (3-0, 3-0). Bref ce match laissait présager deux équipes ayant la phobie de remporter une finale, et nous n’avons pas été déçu.

À lire aussi :   Volley - Coupe d'Europe | Tours se fait rouler dessus par Monza.

Le début de la rencontre est dominé par les Chaumontais qui ne vont avoir aucun mal à s’adjuger le premier set, mais la seconde manche voit le réveil de Tours. Un set partout, puis deux sets partout. La finale se dirige donc vers le tie-break, une cinquième manche disputée en 15 points avec 2 points d’écart. L’air est irrespirable, et finit par manquer tant le suspense est à son comble. Chaque équipe se rend coup pour coup, mais les Chaumontais ne peuvent empêcher la première balle de match de la partie pour le TVB.

Mené 16-15, Chaumont se rend coupable d’un block qui sort des délimitations du terrain ; 17-15. Tours remporte la onzième Coupe de France de son histoire, tous le médias relayent cette information en direct sur leurs sites. Les joueurs tourangeaux se congratulent, partagent leur immense joie avec leurs supporters ayant fait le déplacement et essayent de consoler les Chaumontais à la manière d’un « sorry good game » bien connu. Mais une réalité parallèle va soudain faire son apparition.

Un arbitrage vidéo quelque peu tardif

Alors que les célébrations commencent sur le terrain, un challenge est réclamé par Chaumont. En effet il semblerait que Pierre Derouillon ait touché le ballon sur le contre chaumontais, lui-même l’affirme pensant que c’était invérifiable. L’arbitrage vidéo est sans appel ; le point est finalement accordé au CVB alors même que le challenge ne portait pas sur cette faute au départ. Le score n’est plus de 17-15, mais de 16-16. Grosse clim.

Publicité

Le coup est terrible pour les Tourangeaux et leur déconfiture se traduit sur le terrain. Chaumont aligne 3 points gagnants consécutifs, s’impose 19-17 et remporte la première Coupe de France de son histoire, le tout en l’espace de 5 minutes.

On vient de trouver un pire scénario que les remontadas.