Volley – Championnat | Le Grand Chelem historique de Tours.


(Photo by Alexandre Dimou/Alexpress/Icon Sport)

Champion olympique l’été dernier, le volley-ball français s’est logé sur le toit du monde. Mais fort heureusement, nous pouvons compter sur Tours cette saison pour ramener ce sport à la raison. Et de quelle manière.

Destination finales

La saison 2021-2022 du Tours Volley-Ball restera, à n’en pas douter, dans les annales du sport collectif français. Véritables épouvantails du volley tricolore, les Tourangeaux ont remporté 7 des 10 championnats lors de la décennie 2010. L’Olympique Lyonnais du ballon jaune quoi. Et cette saison ne déroge en rien à la règle ; le TVB se hisse en finale de la Coupe de la CEV, la Coupe de France et du championnat. Un potentiel triplé en ligne de mire, que les Tourangeaux vont accomplir à leur manière.

Publicité

En mars dernier, les hommes de Marcelo Fronckowiack font forte impression face à Monza en finale de Coupe d’Europe : une défaite 3 sets à 0 en Italie, avant de récidiver la semaine suivante sur le même score. Les Tourangeaux échouent sur la dernière marche, avec six manches dans la tronche pour aucune inscrite. Le début d’une période dorée pour le TVB.

À lire aussi :   Volley - Coupe d'Europe | Tours se fait rouler dessus par Monza.

Car comme vous l’avez sans doute compris, Tours ne s’arrête pas en si bon chemin. Voyant que sa réussite est totale quand il s’agit de disputer des finales, les Tourangeaux décident de se frotter à Chaumont en finale de la Coupe de France. Mais cette fois-ci, il n’y a pas seulement la défaite qui les attend au terme de ce match épique. Un enchaînement divin accompagne la lose tourangelle ; balle de match Tours, convertie en point gagnant, célébrations des joueurs, information relayée dans les médias, arbitrage vidéo, Chaumont aligne 3 points gagnants et remporte la Coupe de France. Pour l’éternité.

À lire aussi :   Volley Coupe de France - WTF | Tours désigné vainqueur, mais perd la finale.

Le résumé de la finale Montpellier – Tours

La finale du championnat de France se joue en match aller-retour, et voit le TVB opposé à Montpellier. Faciles leaders de la saison régulière avec 20 victoires en 22 rencontres, les Tourangeaux partent grandissimes favoris. Mais si on y réfléchit à deux fois, ils n’ont également jamais été aussi proches de réaliser le Grand Chelem. Après la CEV et la Coupe de France, le Championnat de France peut leur permettre de réaliser une passe de trois historique. Mais avant de pouvoir rêver et de se retrouver sur le toit du volley-ball européen, le Tévébé doit se défaire d’un dernier adversaire ; le Montpellier Hérault Sport Club Volley-Ball. Les Héraultais attendent un titre de champion depuis 47 ans seulement. Encore trois petites années et ce sont les noces d’or qui s’offrent à eux.

Publicité

Le match aller a lieu à Tours, et les locaux parviennent à sortir perdants dans ce match serré de bout en bout. Une défaite 3 sets à 2 au tie-break acquise au mental, pour se donner le maximum de chance au retour. Et l’accueil qui leur est réservé à Montpellier est le même que celui reçu à Monza deux mois plus tôt ; une dérouillée 3 sets à 0 avec en prime une leçon de volley-ball. Le lieu de l’exploit tourangeau ? Le palais des sports Chaban-Delmas. Suffisant pour parler d’un trophée par procuration des Girondins de Bordeaux ? Certainement.

Une fois l’émotion redescendue, le directeur général de Tours Pascal Foussard en profite pour souligner la légendaire guigne des Tourangeaux cette saison.

« La Coupe de France laissera des regrets. On est restés en tête du Championnat pendant sept mois mais c’est le sport. Montpellier est un beau champion » P. Foussard

Et Tours un beau perdant.