US Open | Les étoiles des Français du mercredi 1er septembre 2021


Mannarino US Open 2021

Le plus dur est derrière nous. Hier, nous nous désolions d’un triste 50% de réussite. Ce matin, la donne a changé à l’US Open et l’exploit de Roland-Garros (plus aucun Français avant le 1er week-end) pourrait être réitéré si Monfils, Ferro et Moutet assurent le coup aujourd’hui. Un peu comme nos trois Tricolores en lice cette nuit. 

Publicité

⭐/5

Arthur Rinderknech

Pour la première fois qualifié au 2nd tour d’un Grand Chelem, Arthur Rinderknech affrontait Carlos Alcaraz (55e mondial), prodige du tennis (18 ans mais ne lui parlez pas d’âge) et annoncé par les médias espagnol comme le futur Rafael Nadal (en vrai Nadal était bien plus monstrueux à son âge, mais visiblement l’enflammade précoce n’est pas l’apanage des médias français). Enfin bref, avoir 26 ans mais être moins expérimenté qu’un môme de 18 ans, ça arrive. C’est la vie qu’a choisi de mener notre Varois.

Premier set : le Français obtenait une avance confortable de 6-3 dans le tie-break. Et là normalement, si vous lisez suffisamment les articles de la FFL, vous savez ce qu’il se passe. Rinderknech perdait les 5 points suivants et offrait la première manche à l’Espagnol. La deuxième a en revanche penché en faveur du Français (personne n’est parfait après tout) mais une fois ce passage à vide digéré, le cours des choses reprenait ses droits : Alcaraz en 4 (7-6, 4-6, 6-1, 6-4).

⭐/5

Adrian Mannarino

Sacrifié au profit de Pierre-Hugues Herbert au tour précédent, Adrian Mannarino avait la lourde tâche de se frotter à Tsitsipas (3e mondial). Mais quelle ne fut pas notre surprise de voir le Français ne pas se défiler contre le Grec. Comme au 1er tour, Mannarino a distillé quelques coups de classe qui n’ont pas manqué d’échauffer les spectateurs, soudainement acquis à sa cause. Du coup, le n°44 mondial est parvenu à prendre un set (le 3e, au tie-break), logiquement suivi d’une pause toilettes du Grec, qui avait visiblement pas mal de messages non lus de son père sur Whats’app.

Publicité

Mais le retard a vite été rattrapé, avec un sublime 6-0 encaissé pour conclure la belle journée tricolore.

Dans le même genre de Lose :   Pete a laissé sa trace

Caroline Garcia

Une vingtaine de minutes : c’est le temps qu’il vous faut pour prendre une branlée 5-0 sur Fifa non ? Eh bien Caroline Garcia a fait pareil… Mais sur un court de l’US Open. 20 minutes de jeu et la Française était déjà menée 5 jeux à rien contre Rybakina (20e mondial). Difficile de garder le rythme après pareille entame. Mais à l’expérience, la Lyonnaise a géré sa fin de match comme il fallait (6-1, 6-4). En 1h05, histoire de vite laisser sa place sur le court avant que l’orage n’arrive sur Fleashing Meadows. La classe à la française est dans les détails.