Top 10 des réponses des sportifs français à la FFL


Sportifs français FFL humour

La Saint-Valentin célèbre l’amour, pourtant à la FFL, on n’a pas toujours la cote avec les sportifs français. Logique. Mais il arrive que certains décident d’entrer dans le jeu. Et s’il y a bien une catégorie de sportifs que l’on aime d’amour et de paillettes, ce sont ceux qui ne se prennent pas au sérieux.

Exceptionnellement, nous faisons trêve de mauvaise foi pour laisser place à une petite dose d’amour digital en ce 14 février. On vous aime, chers sportifs. Sachez-le quand-même.

Publicité

Kevin Mayer

Oui, on peut être recordman mondial de sa discipline et plaisanter de la défaite. Août 2018, Mayer se plante royalement en mordant 3 fois de suite au saut en longueur avant de jeter l’éponge. Dégoûté? Sûrement. Bon esprit? Assurément.

La même année, Kevin voit son record éclipsé aux récompenses de l’IAAF. L’histoire d’amour avec la FFL reprend.

Publicité

 Gaël Monfils

Gaël a sa part de contenu sur notre site, pourtant il reste bon esprit. Il a beau se blesser toutes les trois semaines, son humour lui reste toujours intact.

Ou encore, quand Gaël célèbre son entrée en deuxième semaine à l’Open d’Australie. Sacré Gaël. Toujours le mot pour rire.

Thibaut Pinot

Le Number One et de loin. Pinot et le Tour 2019, on s’en souvient tous. La FFL mord la poussière durant deux longues semaines pendant que toute la France croit en Pinot, à qui il reste une poignée d’étapes pour créer un exploit déjà palpable. Et là, la tuile intergalactique. L’abandon dans un faux plat.

On vous laisse imaginer, pour un sportif qui s’entraîne plusieurs heures par jour toute l’année pour ces événements-là, la dose de seum que Pinot devait avoir en lui à ce moment-là.

En fidèles rapaces des désillusions sportives, nous publions alors notre article hommage à cette Lose franco-française. Thibaut a une réaction qui nous étonnera, même nous. Pinot, chapeau.

Et plutôt deux fois qu’une : rebelote aux FFL d’Or 2019, ou sa dixième place pour cette blessure le laissera apparemment sur sa faim.

Florian Thauvin

C’était l’anniversaire de FloTov y’a pas longtemps. On a voulu lui rappeler un épisode glorieux de sa carrière. Ça va, ça ne l’a pas blessé. Ça il peut s’en charger tout seul.

Nicolas Mahut

Alors oui, c’est facile de plaisanter quand on a gagné tous les grands chelem en double, mais quelle classe ce Nico.

Dans le même genre de Lose :   D1 Handball - Mérignac ou las manos de Dios

Sochaux et Châteauroux

Tant qu’il y a de l’amour dans l’air, autant faire un ménage à trois. Quand nos clubs historiques se mettent à loser, forcément on les soutient. Et forcément, ça leur fait (presque) plaisir.

L’équipe de France de Hockey

On galère avec la cuillère de bois au rugby, mais s’il y a bien une équipe sur laquelle on peut compter pour perdre tous ses matchs en compétition internationale, c’est notre équipe de France de hockey. Ils acceptent notre cuillère, ça fait plaisir.

Lucas Pouille

Pouille est un client plutôt fidèle même s’il aime dépasser les limites occasionnellement (AO 2019 – we will always remember). Il se fait discret la plupart du temps, mais ses quelques réactions montrent que malgré tout, ça reste le genre de mec avec qui on boirait volontiers une mousse.

Stéphane Houdet

Si vous ne le connaissez pas, Houdet, c’est une ribambelle de titres du grand chelem en para-tennis. Il a beau jouer en fauteuil, Stéphane sait s’élever comme personne quand il s’agit d’autodérision.

Pauline Parmentier

Décidément, notre tennis français a beau loser depuis quelques décennies, quand il s’agit d’humour, il passe la première semaine.

Pauline fêtait son premier titre en WTA. Bel esprit.

Top 10 des réponses des sportifs français à la FFL