newsletter FFL

Open d’Australie | Les étoiles FFL des Français au Premier Tour.


Le feuilleton Djokovic (enfin) terminé, place dorénavant à la balle jaune du côté de Melbourne. Et on va passer directement à l’essentiel, ce tournoi est jusqu’ici une immense déception pour la FFL. Alors oui, les standards 2021 furent exceptionnels, mais cela ne doit pas être l’occasion de se relâcher. On sait toujours que, dans tous les sports, c’est l’année de la confirmation qui est la plus compliquée.

Les joueurs en qualifications

La meilleure manière de ne pas réussir un tournoi reste bien évidemment de ne pas y participer. Une pensée donc émue à nos 16 valeureuses et valeureux tricolores tombés en Qualifications. À noter qu’un seul d’entre eux, Enzo Couacaud, a atteint le 3e tour. Un triomphe.

Publicité

Caroline Garcia

Mener 6-4 5-3 face à une qualifiée américaine 165e mondiale pour finalement s’incliner en 3 sets. A-t-on réellement besoin d’en dire plus pour justifier ces 5 étoiles ?

Lucas Pouille

Perdre au premier tour, c’est bien. Perdre contre un autre Français, c’est mieux. Clairement à des kilomètres de sa forme qui l’avait emmené aux demi-finales de ce même tournoi, Lucas n’aura pas réussi à faire dégoupiller Corentin Moutet. Ce n’est pourtant pas la chose la plus dure à faire il paraît.

Hugo Gaston

Le Toulousain est illisible. Capable d’exploits comme de grosses désillusions. Et aujourd’hui, ce fut un exploit avec une splendide défaite contre une wild card australienne, avec une petite bulle qui va bien. Bravo Hugo !

Ugo Humbert

Un Hugo peut toujours cacher un autre Ugo. Dans un duel franco-français, Ugo est lui aussi passé parfaitement à côté de son match. Depuis les JO et sa petite épopée, c’est 8 défaites pour 2 victoires, dont une contre Medvedev. Tout ceci n’a aucun sens.

Publicité

Océane Dodin

Un très mauvais départ en remportant son premier set, 3 balles de matchs paumées sur son service et une défaite en 3 sets. Que demander de mieux ?

Kristina Mladvenovic

Pas vernie au tirage contre la Championne olympique Bencic, elle n’a rien pu faire face aux yeux bleus de Belinda. 6-4 6-3. Mais on connait bien l’histoire maintenant, c’est en double qu’on attend des efforts.

Benoit Paire

Après une année 2021 parfaite – 4 Grands Chelems, 4 premiers tours, Benoît Paire venait après une préparation chaotique. Mais vous connaissez bien le bougre, il ne fait jamais rien comme personne. Il s’en va gagner un match en 5 sets, avec des bonnes séquences d’introspection comme on les aime.

À un moment, je vais faire un jeu de m*rde, je me connais

À la fin du match, il invite des gens dans le public pour le prochain tour. Alors d’un côté, on est bien évidemment déçu de la non-poursuite du Grand Chelem de premiers tours, mais de l’autre, rendons-nous à l’évidence: plus de Benoit Paire, c’est plus de joie dans les courts non ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benoit Paire (@benpaire)

Diane Parry

Comme quasi toutes ses compatriotes, un petit tour et puis s’en va.

Alizé Cornet

Une victoire contre une qualifiée Bulgare, mais son tournoi commence réellement au deuxième tour. Sortie à ce stade les 3 dernières participations, on attend une régularité à toute épreuve. Sachant que c’est Muguruza au prochain tour, nous sommes confiants.

Corentin Moutet

Après la première disqualification de sa carrière (si si, aussi surprenant que ça puisse paraître c’est le cas), Corentin Moutet avait comme lourde tâche de devoir éliminer Lucas Pouille pour passer. Bon, après un premier set conclu, la forme du moment à repris le dessus. Face à Korda au second tour, il faudra plus de korda son arc pour s’en défaire.

Benjamin Bonzi

1h34 pour dézinguer l’Allemand Gojowczk (à vos souhaits). On a souffert, mais au moins, pas trop longtemps. Pour le prochain tour, il va devoir y aller en mode Jean-Claude Dusse contre Khachanov. Tu n’as aucune chance, alors, sur un malentendu…

Richard Gasquet

Richard ressemble de plus en plus à ce vétéran qui te rend fou en interclubs. Tu as l’impression qu’il est cramé, hors de forme, et finalement il te torpille avec sa vista. Infernal.

Harmony Tan

La mauvaise élève. Rescapée du Premier Tour, elle affrontera Svitoline au prochain match. Autant vous dire que l’on compte sur elle pour clore rapidement l’épopée féminine en Australie.

Clara Burel

Pas vernie par son tirage contre Muguruza, elle a subie tout du long pour s’offrir un 3e départ au premier tour en 3 participations. On attendait quand même un score plus sévère.

Gaël Monfils

Injouable et invaincu depuis qu’il est passé en Artengo. Une leçon de vie pour tous ceux qui pensaient être intouchables après avoir enfin fait craquer les parents avec la raquette à 500 balles. 1, 1 et 3 contre Frederico Coria. Merci d’être passé.

Arthur Rinderknech

La très mauvaise découverte de ce début d’année. Après une finale à Adélaïde, Arthur continue dans sa tournée des ambiances contre lui avec un premier tour contre Popyrin. Dans un stade acquis à son adversaire, il ne bronche pas, subit ses coups de mou, sauve ses mauvaises balles de break et s’impose en 5 sets. Pire encore, il s’en va trashtalk tout un stade dès que la victoire est acquise. La FFL est inquiète.