Tennis Australie | La reprise en forme du Tennis Français


Corentin Moutet

L’Australie et le Tennis, c’est synonyme de reprise. Chaque année, c’est en Océanie que les bonnes choses reprennent. Pour nos Français, c’est surtout l’heure des bonnes résolutions, qui, comme toutes bonnes résolutions, seront abandonnées 4 à 5 jours après le réveillon. Décalage horaire compris. 

Une reprise sous le signe du Covid.

On commence déjà notre récapitulatif hors des courts de tennis, et plus dans celui des chambres d’hôtel. Car depuis 2 ans, vous le savez peut-être, le monde est sous le signe du Covid. Et il semble à présent prouver qu’être tennisman français est un facteur facilitant de contamination. Nos deux poissards en chef, Richard Gasquet et Benoît Paire, ont donc commencé l’année de manière isolée. Benoit Paire a passé son réveillon solo et dépité avec son 250e Covid selon les syndicats, 3e selon la police. Quant à Richard Gasquet, il (re) découvre tout juste les joies de l’isolement. 

Publicité

Une préparation idéale et une mise en condition physique optimale pour tenter d’à nouveau envoyer le tennis français sur des cimes inaccessibles en 2022.

L’ATP Cup, merci d’être passés.

Chaque janvier, c’est aussi l’occasion de se rappeler que l’ATP Cup existe. Si vous savez, cette sorte de nouvelle coupe Davis sur une semaine qui rapporte des points ATP là. Non, vraiment pas ? Bon, on va vous remettre un peu les highlights de cette compétition légendaire.

2020, l’introduction avec la présentation du drapeau à l’envers.

Publicité

2021, le jeu parfait de Benoit Paire.

Problème, en 2022, nos têtes d’affiche sont absentes. D’ailleurs même, la France ne doit sa participation qu’au forfait des Autrichiens. Alors, c’est avec Ugo Humbert en leader que la France s’avance et… c’est le drame.

Dans le même genre de Lose :   Les étoiles de Roland-Garros du Dimanche 30 Mai 2021

Humbert contre Medvedev. 7-6, 3-0 pour le Russe. Autant vous dire qu’on est les doigts de pied en éventail face au match. Mais de manière incompréhensible, le Français pète les plombs. Victoire 6-7, 7-5, 7-6.  Mais rassurons-nous, si on est estomaqué sur le coup, cela reste à ce jour la seule victoire de l’Équipe de France dans cette ATP Cup. 1-2 contre la Russie, 0-3 contre l’Italie. Déjà éliminée, il reste à notre équipe un match contre les locaux australiens avant de revenir aux tournois habituels.

Des sorties de scènes de rockstars.

Retour au circuit habituel donc, et nos petits tournois ATP. Et cette nuit, la reprise fut rock & roll. On commence par Benoît Paire, qui reprend les chemins des terrains après sa période d’isolement. Et pas question de commencer par une défaite. A Melbourne, alors qu’il remporte le premier set face au Suisse Laaksonen, il perd le second, puis 5-2 dans le 3e. Comment éviter de perdre le 3e set ? C’est très simple, il suffit d’abandonner. Technique efficace.

Mais le show de la nuit était du côté d’Adelaïde, avec Corentin Moutet. Alors que le Français roule sur Djere au premier set, on connaît le potentiel craquage de notre tennisman. Et c’est exactement ce qui va arriver. Exaspéré par son adversaire et par l’arbitre, il envoie des gros F*** you juste à la perte du second set.

Disqualification. Sortie de rock star. Il ne manquait qu’un bris de raquette, en fait. Pour revoir la sortie, c’est à la fin de la vidéo disponible sur ce lien.

La chose la plus surprenante, c’est que c’est la première disqualification de la carrière de Moutet. On n’aurait pas parié dessus.