Moto GP | Les 10 chutes olympiques de Marc Marquez en 2023


Marc Marquez

Après “carton jaune pour Verratti” ou encore “Attaque de Pierre Rolland”, la Moto GP a également son propre gimmick : “chute de Marc Marquez”. Jamais, nous n’aurions pu imaginer une seule seconde que le sextuple champion du monde de la discipline puisse être à l’origine d’un tel refrain. Mais il faut dire que cette saison 2023 a sans doute été la plus belle de la “Fourmi de Cervera”. Du moins pour ce qui est de ses acrobaties au guidon de sa Honda.

Publicité

Mise en bouche – 6 novembre 2022 – La genèse

Tout commence lors du dernier Grand Prix de la saison dernière. Marc Marquez termine 13e au classement final, alors pour terminer l’année en beauté, quoi de mieux qu’un aller sans retour dans les graviers de Valence devant son propre public ?

À lire aussi :   Moto GP Valence | Quartararo, tout rentre enfin dans l'ordre

N°1 – 14 mai 2023 – La chute complice

On fait un bond de 6 mois dans le temps, pour atterrir au Grand Prix de France. Alors que l’Espagnol est en train de chasser Marco Bezzecchi pour la victoire, il nous offre sa spéciale. Il y a de cela quelques années, vous auriez de suite pensé à un dépassement kamikaze ingénieux, à la limite du raisonnable. Mais cette saison, c’est tout simplement une chute qui attend “l’extra-terrestre”.

Et le pire dans cette histoire, c’est que cet abandon offre sur un plateau le podium à Johann Zarco. Qui plus est en France. L’ami de ton ennemi est ton ennemi. Marc, tu es désormais dans notre viseur.

Publicité

À lire aussi :   Moto GP France | La course inadmissible de Johann Zarco

N°2 – 17 juin 2023 – Un week-end parfait

Un mois plus tard, Marc nous offre sans doute le plus beau week-end de sa saison. Nous sommes sur le circuit du Sachsenring, en Allemagne, véritable royaume de Marquez. Et dès la Q1, l’Espagnol ne tarde pas à le faire savoir. Alors qu’il est en avance de 4 dixièmes au dernier virage, il perd le contrôle de sa moto. Direction les graviers. Mais l’instinct de compétiteur de Marc dépasse l’entendement. Il se relève dans la seconde, traverse la piste en sprintant pour récupérer sa deuxième bécane dans les stands. Alors même que le gars vient tout juste de faire une chute en moto. On n’est pas tous faits du même bois.

N°3 – 18 juin 2023 – Le Roi est Empereur en son royaume

Le lendemain, Marquez a besoin de retrouver ses marques. Du coup, dès le warm-up, il teste les limites pour engranger de la confiance en vue de la course. Il est cette fois éjecté de sa moto en plein virage rapide. Pas de Grand Prix d’Allemagne pour Marc.

N°4 – 24 juin 2023 – La chute pour la chute

Grand Prix des Pays-Bas. La Q1 vient tout juste de se terminer, et les pilotes coupent leur effort pour rentrer gentiment aux stands. Oui mais voilà, même quand il n’est pas sur un tour rapide, il faut toujours se méfier de Marquez comme l’eau qui dort. L’Espagnol nous fait le coup du “je regarde derrière sans me soucier de ce qui se passe devant”. Petit problème, il y a la Ducati de Bastianini juste devant lui. Certainement la chute la plus inutile de la saison (comme s’il y en avait des utiles).

À lire aussi :   Moto GP Pays-Bas | Quartararo et Zarco anticipent leurs vacances

N°5 – 6 août 2023 – Bis repetita

Après avoir connu une chute en mai, et trois en juin, le mois de juillet est terriblement long et ennuyeux sans aucune récidive de Marquez. En même temps c’est normal, c’était la trêve. Mais rassurez-vous, dès la rentrée des pilotes à Silverstone, Marc est bel et bien de retour.

A six tours de l’arrivée, la pluie fait son apparition. Le moment idéal pour montrer son talent d’équilibriste. Il n’aura tenu que deux secteurs. Et bien évidemment, quel autre pilote que Bastianini pour l’entraîner dans sa chute ? Masterpiece.

À lire aussi :   Moto GP Silverstone | Le week-end exceptionnel de Quartararo

N°6 – 18 août 2023 – Marc s’essaye en essais

Marc Marquez est du genre stakhanoviste. La charge de travail, ça ne lui fait pas peur. Alors quand il s’agit de retourner au boulet dès le Grand Prix suivant, vous pouvez être certain que l’Espagnol répondra présent. En Autriche, Marc n’attend pas. Dès la première séance d’essais libres, le voici qui teste les graviers du Red Bull Ring. Le pilote Honda rate complètement la corde, et tombe au ralenti à l’extérieur du circuit. On a droit à des chutes à toutes les sauces cette saison avec lui.

À lire aussi :   Moto GP Autriche | Marc nous fait du Marquez, Johann du Zarco

N°7 – 14 octobre 2023 – Glissades en terre indonésienne (1/2)

Près de deux mois après sa dernière chute en Autriche, Marc Marquez revient plus fort que jamais pour la tournée asiatique. Le natif de Cervera nous offre sa classique ; perte de contrôle de sa moto + glissade sur le dos + atterrissage dans le bac à graviers. Un chef-d’œuvre à découvrir dès le premier tour de course.

N°8 – 15 octobre 2023 – Glissades en terre indonésienne (2/2)

Comme la veille durant la course sprint, Marquez récidive. Après quelques tours seulement, le champion du monde espagnol nous ressort sa vieille technique. Vous souhaitez une petite piqûre de rappel ? Perte de contrôle de sa moto + glissade sur le dos + atterrissage dans le bac à graviers. Le mimétisme est confondant.

À lire aussi :   Moto GP Indonésie | Le (nouveau) podium intolérable de Quartararo

N°9 – 11 novembre 2023 – Une mini chute pour le fun

En Malaisie, Marc Marquez signe le 20e chrono, de quoi appréhender un week-end incognito pour lui. Mais l’Espagnol ne connaît pas les courses incognito. Alors durant la course sprint, le pilote Honda fait le show. A 8 tours de la fin, le champion du monde effectue une micro chute sans se vautrer dans les graviers comme à son habitude. Non, cette fois, il reste sur le bitume, et peut repartir. Comme si retrouver le sol le démangeait, lui provoquer des fourmis dans le bras.

Pour regarder la vidéo, cliquez sur ce lien

À lire aussi :   Moto GP Malaisie | La remontée inexcusable de Quartararo

N°10 – 26 novembre 2023 – La meilleure pour la fin

Dernière course de la saison à Valence. Le titre est encore en jeu entre Pecco Bagnaia et Jorge Martin. Mais devant son public, Jorge en fait trop. Non seulement il frôle la correctionnelle en percutant presque l’Italien, mais en plus de cela, il rétrograde à la 8e position. Mais le pilote Pramac ne désespère pas, et remonte place après place. Jusqu’au moment où il doit trouver l’ouverture sur Marc Marquez. Mais il ne la trouve jamais, hormis quand les deux pilotes terminent dans les graviers, et que Marquez nous offre sa plus belle figure de l’année. Mais heureusement, Marc s’en sort indemne.

Vivement la saison 2024 !

À lire aussi :   Moto GP Valence | Le podium incognito de Johann Zarco
Tom