Ligue 1 | Le classement FFL de la 3e journée


Kylian Mbappé

Au total, onze cartons rouges ont été dégainés lors de cette 3e journée de Ligue 1. Soit plus d’un par match. On souhaite bon courage à la prochaine Commission de Discipline, et surtout du café de qualité.

Publicité

À lire aussi :   Ligue 1 | Le classement FFL de la 2e journée

Pour cette nouvelle saison, nous avons décidé d’établir un barème semi-objectif afin que chaque club soit logé à la même enseigne. Tout en se laissant le droit d’ajouter ou soustraire des points de temps en temps pour des faits de jeu. Et ce, à la tête du client bien sûr !

Bonus

. Défaite : +1 pt
. But contre son camp : +1 pt
. But encaissé dans le temps additionnel : +1 pt
. Pénalty raté : +1 pt
. Défaite par 3 buts d’écart ou plus : +1 pt
. 5 buts encaissés ou plus : +1 pt à partir du 5e but
. Série de 5 défaites : +2 pts
. Défaite inattendue : +2 pts

Malus

. Victoire : -1 pt
. But inscrit dans le temps additionnel : -1 pt
. Victoire par 3 buts ou + : -1 pt
. 5 buts marqués ou plus : -1pt à partir du 5e but
. Série de 5 victoires : -2 pts
. Victoire inattendue : -2 pts

Publicité

Lyon Troyes : 4 – 1

Lyon : -2

Deux matchs, deux victoires. Les saisons avec Peter Bosz se suivent, mais ne se ressemblent absolument pas. Aulas va peut-être négocier pour que tous les matchs de son équipe se jouent au Groupama Stadium qui sait.

Troyes : +2

3 matchs joués, 10 buts encaissés. Et si l’Estac reprenait le flambeau des Girondins de Bordeaux ? Avec un capitaine de défense tel qu’Adil Rami, sky is the limit.

Monaco Lens : 1 – 4

Monaco : +2

Décidément, les matchs à domicile ne réussissent pas vraiment aux Monégasques cette saison. Accroché par Rennes la semaine dernière, écrasé par Lens ce week-end, l’ASM doit se languir de jouer loin du Stade Louis-II. Rarement vu une forteresse si prenable.

À lire aussi :   Ligue des Champions - PSV | L'élimination délicieuse de Monaco
Lens : -2

Si vous avez suivi ce match à la radio, il vous était scientifiquement impossible de savoir si cette rencontre avait lieu au Stade Louis-II ou à Bollaert. Quand le parcage des visiteurs est plus étoffé que le reste des tribunes, cela vous donne une idée de l’invasion des Sang et Or sur le Rocher.

OM Nantes : 2 – 1

OM : -1

Si vous souhaitez voir du tiki-taka cette saison, il ne faudra pas vous rendre au Vélodrome. Deux buts à l’arrache, et des boulevards dans la défense aussi spacieux que la Canebière. Mais s’il y a une chose qu’on ne peut pas enlever aux Marseillais, c’est le fait de ne jamais rien lâcher. Une valeur totalement contraire aux nôtres.

Mention spéciale à l’intervention toute en délicatesse de Gigot dans sa propre surface de réparation. Cela valait bien un petit jeu de mots à point.

Nantes : +2

Les hommes de Kombouaré ont eu les occasions pour mener au score. Mais quand ce n’étaient pas les attaquants qui vendangeaient, c’était Pau Lopez qui sortait un arrêt improbable. Remettez-nous Ruben Blanco dans les plus brefs délais.

Tout comme Gigot, Pallois s’est montré dans la zone de vérité. Le geste du buteur ne se perd jamais.

Strasbourg Reims : 1 – 1

Strasbourg : 0

Le Racing est certes au ralenti au classement, mais les Alsaciens sont en tête d’un championnat bien particulier : celui des équipes comptant encore zéro victoire. Avec deux nuls et une défaite, pour un goal average de -1, Strasbourg est talonné par Nantes et Nice. Un match nul la semaine prochaine leur assurera de conserver leur place de leader.

Reims : 0

La série prend (déjà) fin. Le Stade de Reims vient de marquer son tout premier point de la saison. Et laisse le trône à l’Estac, seule équipe avec un zéro pointé au bout de trois journées. Pour ce qui est de la première victoire, notre petit doigt nous dit que la réception de l’OL la semaine prochaine ne devrait pas réellement les aider dans leur quête.

Toulouse Lorient : 2 – 2

Toulouse : 0

Connaissez-vous le concept de pompier pyromane ? Le match de Maxime Dupé pourrait en être un parfait exemple. Le gardien du TFC essaie d’effectuer une relance rapide dans sa propre surface, alors même que les Lorientais sont encore à côté de lui. Résultat, les défenseurs toulousains paniquent et provoquent un pénalty. Et bien sûr, le gardien stoppe la tentative. Nous ne sommes pas dupes, Maxime.

Lorient : 1

Pour qu’il y ait un match de dingos, il faut deux équipes. Et les Merlus ne se sont pas cachés au Stadium. Deux pénaltys obtenus, dont un raté pour le panache. Mention spéciale pour Julien Laporte, passeur décisif sur l’égalisation toulousaine.

Montpellier Auxerre : 1 – 2

Montpellier : 0

Indéniablement LE match le plus saignant de cette 3e journée. Quatre cartons rouges, trois buts, deux équipes, un arbitre : Mr Mathieu Vernice. Autant vous dire qu’avec lui, ça ne rigole pas. Une pluie d’expulsions qui ferait presque oublier la relance magnifiquement foirée de Jonas Omlin pour l’égalisation auxerroise.

À lire aussi :   D1 1998 OM – MHSC | Montpellier dans la légende, pour toujours.
Auxerre : 0

Première victoire de la saison pour les Bourguignons. Mais le plus important est assuré, la série de Benoit Costil suit toujours son cours. Benoit vient d’aligner un 29e match consécutif sans clean-sheet en Liguain. Plus que 4 pour égaliser le record de Guillermo Ochoa (33). Courage.

À noter la performance majuscule de M’Baye Niang. Sous ses nouvelles couleurs, l’attaquant sénégalais est resté exactement 5 minutes sur le terrain. Entré à la 46e, expulsé à la 51e. Well done.

Clermont Nice : 1 – 0

Clermont : -3

Deuxième victoire de rang en Ligue 1 pour Clermont, ce n’est vraiment pas la performance que nous attendions de la part des Auvergnats. Un bond au classement certes, mais une chute dans le nôtre.

Nice : +3

Perdre le barrage aller de la Ligue Europa Conference ne suffisait visiblement pas aux Aiglons. Les hommes de Lucien Favre ont réussi la passe de trois ; celle de ne gagner aucun de leurs trois premiers matchs de championnat. Et le prochain s’annonce tout aussi explosif avec la réception de l’OM. Au passage, les Niçois ont été d’une grande aide pour ne pas faire baisser la moyenne des cartons rouges lors de cette journée. Un grand merci à Lemina et Todibo.

Angers Brest : 1 – 3

Angers : +1

Sur les onze cartons rouges donnés lors de cette 3e journée, celui écopé par Halid Sabanovic est certainement le plus appréciable. Un presqu’tacle dangereux qui a suffi à l’envoyer à la douche en preums. Mais les Angevins n’avaient pas attendu l’aide de leur coéquipier bosnien pour être menés au score.

Brest : -1

Difficile de trouver une équipe de Ligue 1 qui puisse stopper le Stade Brestois quand il joue à ce niveau. Alors qu’on pensait assister à un traditionnel match fermé entre Angers et Brest, seuls les locaux ont joué le jeu. Les Bretons, eux, se sont laissés gagner par un jeu huilé qui ne fait pas honneur à notre championnat.

Rennes Ajaccio :  –

Rennes : -1

Dans la catégorie pompier pyromane, le défenseur Arthur Theate n’est pas en reste non plus. Fautif sur le pénalty après un ceinturage dans les règles, le Belge inscrit le but de la victoire. Ce qu’il ne faut pas faire pour passer pour un héros.

Ajaccio : +2

Transformer le premier pénalty, devoir le retirer car l’arbitre n’avait pas sifflé, puis rater le second une minute plus tard. Si vous avez vécu un sale week-end, comme nous devant la Moto GP, pensez à celui de Thomas Mangani. Le retour en Corse a dû être très, très long.

Lille PSG :  –

Lille : +5

Afin de se mettre dans les meilleures conditions possibles, le LOSC a dû gérer le cas du nighteur Mohamed Bayo avant la rencontre. Les prémisses d’une soirée inoubliable.

Huit secondes. S’il s’agit du temps qu’il vous faut pour vous lever de votre canapé afin de vous prendre une bière au frigo, c’est la durée qu’il a fallu au LOSC pour se manger une clim du futur.

Bon, les Dogues ont finalement loupé les 89 minutes suivantes.

PSG : -5

1-0 au bout de 9 secondes de jeu, 4-0 à la mi-temps, 7-1 à la fin du match. Triplé de Mbappé, deux buts et trois passes pour Neymar, un but et deux passes pour Messi. On ne sait plus si on parle de score de football ou de baby-foot là.

Avec 17 buts inscrits en trois petits matchs, on est obligés de regarder qui va être la prochaine victime des Parisiens. Bungiurnu, Monaco.

Le classement FFL de la Ligue 1

1. Reims 7
2. Troyes 6
3. Rennes 3
3. Strasbourg 3
3. Auxerre 3
3. Ajaccio 3
3. Nice 3
3. Lille 3
9. Montpellier 2
9. Angers 2
9. Monaco 2
9. Nantes 2
13. Brest 0
14. Toulouse -2
14. Lorient (-1 m) -2
16. Clermont -3
16. Lyon (-1 m) -3
16. Marseille -3
16. Lens -3
20. PSG -9
À lire aussi :   Ligue 1 | Les pronos FFL pour la saison 2022-2023 - Partie 1