Ligue 1 | Le classement FFL de la 2e journée


Neymar

Deuxième journée du championnat, et déjà de grosses surprises : le match de Lyon reporté, Rennes ne perd pas et Neymar fait un pressing à la 89e minute. 

À lire aussi :   Ligue 1 | Le classement FFL de la 1ère journée

Pour cette nouvelle saison, nous avons décidé d’établir un barème semi-objectif afin que chaque club soit logé à la même enseigne. Tout en se laissant le droit d’ajouter ou soustraire des points de temps en temps pour des faits de jeu. Et ce, à la tête du client bien sûr !

Publicité

Bonus

. Défaite : +1 pt
. But contre son camp : +1 pt
. But encaissé dans le temps additionnel : +1 pt
. Pénalty raté : +1 pt
. Défaite par 3 buts d’écart ou plus : +1 pt
. 5 buts encaissés ou plus : +1 pt à partir du 5e but
. Série de 5 défaites : +2 pts
. Défaite inattendue : +2 pts

Malus

. Victoire : -1 pt
. But inscrit dans le temps additionnel : -1 pt
. Victoire par 3 buts ou + : -1 pt
. 5 buts marqués ou plus : -1pt à partir du 5e but
. Série de 5 victoires : -2 pts
. Victoire inattendue : -2 pts

Nantes Lille : 1 – 1

Nantes : 0

Alban Lafont débute la saison de la pire des manières. Odieusement décisif contre les Dogues et auteur de trois parades incompréhensibles, le capitaine des Canaris a permis à son équipe de décrocher le nul. Il va falloir se montrer bien plus perméable que cela les semaines à venir.

Publicité

Lille : 0

On retrouve là le scénario vécu par les nouveaux entraîneurs étrangers qui débarquent en Liguain. Une tentative de jeu collectif léché, une mise en place de plusieurs plans de jeu pour finalement se heurter à un mur infranchissable.

Monaco Rennes : 1 – 1

Monaco : +1

On ne sait plus ce qu’il faut pour que les Monégasques perdent un match de championnat. Même à 10 contre 11, les joueurs de l’ASM ont réussi à arracher le point du match nul. Cette série de 11 matchs sans défaite nous déplaît au plus haut point, et on ne peut même pas en vouloir aux 8 000 spectateurs présents dans le stade.

À lire aussi :   Ligue des Champions - PSV | L'élimination délicieuse de Monaco
Rennes : 0

Deuxième match de la saison pour les Bretons, et déjà un début de crise. En supériorité numérique durant 75 minutes, le Stade Rennais parvient à ne pas s’imposer au Stade Louis-II. Steve Mandanda ayant même arrêté un pénalty, ce qui arrive une fois toutes les décennies généralement. Encore un coup de la patte Génésio.

PSG Montpellier : 5 – 2

PSG : -1

Si on cumule les trois premiers scores officiels de la saison du PSG, on est sur un 14-2. Plus que jamais, nous sommes à l’étape « prise de confiance » dans le cycle parisien.

Mais même dans le sommet de la vague, le PSG parvient à préparer avec génie sa traditionnelle crise d’automne. Quel club mes amis.

Montpellier : +3

On peut le dire, les Héraultais ont pris un bouillon au Parc des Princes. Mais s’il y en a un qui a rentabilisé son déplacement dans la capitale, c’est Falaye Sacko. Le défenseur malien a connu 180 secondes de gloire ; un but contre son camp pour l’ouverture du score parisienne, suivie d’une faute de main dans la surface. La définition du douzième homme.

Ajaccio Lens : 0 – 0

Ajaccio : 0

Les Corses n’étaient pas la meilleure défense de Ligue 2 pour rien la saison passée. Un mur hermétique, sur lequel les Artésiens n’ont pas hésité une seule seconde à s’y casser les dents.

Lens : 0

Zéro tir cadré sur six tentatives en première période, un Florian Sotoca muet après son hat-trick la semaine passée et presque 20 années de disette en Corse pour les Lensois. Que des motifs d’encouragement à se mettre sous la dent pour les Sang et Or.

Troyes Toulouse : 0 – 3

Troyes : +3

Un but contre son camp et une relance totalement manquée. Deux cadeaux troyens qui permettent au TFC de mener au score, avant le raid en solitaire de Rhys Healey. Trois buts suffisants pour connaître la première bronca de la saison. Ça promet à Troyes.

Toulouse : -2

Deuxième match du Téfécé, deuxième déconvenue pour la FFL. Et si les Violets empruntaient le même chemin que Leicester en 2016 ? Impossible, certes, mais imaginez quand même.

Auxerre Angers : 2 – 2

Auxerre : +1

L’AJA nous avait fortement impressionnés la semaine dernière, en démarrant tambour battant leur saison. Et quel scénario les Bourguignons ont encore vécu ! Alors qu’ils mènent 2-1, l’expulsion de Lassine Sinayoko n’arrange pas les choses. Mais Gauthier Hein donne deux longueurs d’avance aux Auxerrois, avant que le but ne soit finalement refusé. Il rapportera toutefois 1 point supplémentaire à l’AJA au classement FFL. Vous vous doutez de la suite ; Angers égalise à un quart d’heure du terme, et crucifie Auxerre.

Angers : +1

Deuxième match de la saison, et le SCO d’Angers parvient déjà à enregistrer un second match nul. Cette machine est parfaitement huilée pour obtenir 1 point par match. Onzième place provisoire pour les hommes de Gérald Baticle. À une marche du sacre en fin de saison.

Reims Clermont : 2 – 4

Reims : +3

On tient là le plus beau scénario de cette 2e journée de Ligue 1. Tandis que les Rémois menaient paisiblement deux pénaltys à zéro face à Clermont, l’expulsion d’Emmanuel Agbadou a tout changé. En 25 minutes, le Stade de Reims s’est pris une sublime valise. Quatre buts inscrits de toutes les manières possibles et imaginables ; pénalty, tête, pied gauche, pied droit. What else ?

Clermont : -3

Jamais dans son histoire, Clermont n’était parvenu à inscrire quatre buts dans un match de Ligue 1. Il aura fallu attendre 32 années depuis la création du club pour assister à cet affront.

Nice Strasbourg : 1 – 1

Nice : 0

Premier match joué avec les Aiglons, et Kasper Schmeichel nous climatise d’entrée. Des arrêts improbables en veux-tu en voilà, et une défaite évitée de justesse pour l’OGC Nice. Il va rapidement falloir se mettre au niveau de l’équipe, Kasper.

Strasbourg : 0

Ce début de saison version « Côte d’Azur » ne réussit pas au Racing. Après la défaite à domicile face à Monaco, c’est un nul arraché à Nice. Prochaine rencontre ? Face à Reims. Nous verrons bien si le complexe du sud est une réalité ou non.

Brest OM : 1 – 1

Brest : 0

En raison du report du match entre Lorient et Lyon, pour cause de champ de patates, cette rencontre entre Brestois et Marseillais était la seule qui avait lieu en Bretagne ce week-end. Et en ce qui concerne Brest, on aurait préféré que ce match soit reporté lui aussi. Les Bretons ont tenu tête aux Marseillais, et sont allés jusqu’à obtenir le point du nul. On ne sait pour quelle raison.

OM : 0

Comme la semaine dernière, la délivrance est (encore) venue de Nuno Tavares, idéalement servi par Clauss. On croirait revivre la connexion Alexander-Arnold – Robertson du côté de Liverpool.

Ce tweet n’a qu’une semaine, et il a déjà extrêmement mal vieilli.

Le classement FFL de la Ligue 1

1. Reims 7
2. Rennes 4
2. Troyes 4
4. Strasbourg 3
4. Auxerre 3
6. Montpellier 2
7. Brest 1
7. Angers 1
7. Ajaccio 1
10. Nice 0
10. Clermont 0
10. Nantes 0
10. Monaco 0
14. Lyon (-1 m) -1
14. Lens -1
16. Toulouse -2
16. Lille -2
18. Marseille -3
18. Lorient (-1 m) -3
20. PSG -4
À lire aussi :   Ligue 1 | Les pronos FFL pour la saison 2022-2023 - Partie 1