Le Havre | Yahia Fofana fait des pieds et des mains


Yahia Fofana Le Havre
boutique FFL

Il nous a manqué mais le football français est bel et bien de retour. L’Euro à peine terminé, les représentants de Ligue 1 et Ligue 2 sont revenus sur les terrains avec un week-end de matches amicaux. Et la première dinguerie de la saison est à mettre au crédit de Yahia Fofana, le portier du Havre. Rien que pour vos yeux.

D’habitude, il faut savoir rester patient à cette période de l’année. Les joueurs sont en reprise, les championnats n’ont pas débuté, les automatismes ne sont pas encore là et les coaches testent à peu près tout ce qu’ils veulent. Mais au Havre visiblement, tout est déjà prêt pour atteindre les sommets de la lose. En tout cas, les bons réflexes sont déjà pris

Publicité

Dans le même genre de Lose :   Football | La formidable boulette du gardien d'Haïti Josué Duverger

Premier bon point pour les Normands : parvenir à mener 2-0 contre le Stade Rennais et se faire rejoindre au score en moins de 2 minutes, juste avant la pause. Mais il en est un qui mérite directement une image (ou un article sur la FFL, c’est selon), c’est le portier Yahia Fofana. Sur la réduction du score bretonne, le gardien de 20 ans enfile les moufles et nous fait une petite mais toujours agréable Arconoda. Largement suffisant pour permettre aux commentateurs du stream Stade Rennais de vivre leur première grande émotion de la saison. Une réaction mesurée bien entendu.

Fofana the French Neuer

Pour redresser la situation, Fofana décide dans la foulée de s’inspirer d’un autre gardien, plus actuel cette fois : Manuel Neuer. Au premier long ballon, le voilà prêt à sortir hors de sa surface pour incarner ce gardien libéro, typique du football moderne. L’occasion de se racheter ne tardera pas. Deux minutes après le coup-franc de Bourigeaud, Guirassy est lancé dans le dos de la défense normande. Ni une ni deux, voilà Fofana qui sort, qui court, qui sprinte, que dis-je, qui vole ! vers le ballon. Et qui se rate, cela va de soit.

Publicité

Score final : 2-2. Et pour le plaisir, on se refait évidemment le geste exceptionnel de Ntep. Que devient-il d’ailleurs?