Euro 2020 | Angleterre – Italie | Les notes FFL de la rencontre


boutique FFL

Les Three Lions avaient l’occasion de se faire tailler en pièces par les tabloïds anglais en cas de défaite. Ont-ils cédé à la tentation ? Les notes FFL de la rencontre.

Angleterre

Pickford – 6

A réalisé la parade qu’il fallait. Mais le poteau en a décidé autrement. Et Bonucci a surgi. Décidément, ces finales d’Euro sont des histoires de montant.

Publicité

Walker – 5

On l’a vu dedans nous aussi cet amorti de la poitrine dans son propre but à la 95e. Ce qui aurait remis à l’ordre du jour le but en or.

Maguire – 8

Trois coups de casque bien sentis dans les tribunes de Wembley. Ça vaut bien le statut de défenseur le plus cher du monde.

Shaw – 9

Autant dire qu’il a respecté à la lettre son nom de famille.

Publicité

Rice – 2

Le joueur de West Ham avait trois Verratti dans chaque cuisse ce soir. Sans parler des doubles contacts à foison. Unplayable.

Sterling – 8

Le Ballon d’Or de l’avant-dernier geste. Le dernier étant le fameux « dribble de trop ».

Kane – 10

Il a dû se coltiner sur le dos le tendre Chiellini durant toute la partie. Avec son regard malicieux en direction de l’arbitre sur chacune de ses interventions boucheries. Alors rien que pour ça, on ne peut même pas donner un 9 à Kane.

Saka – 9

Alors qu’il pensait avoir fait le plus dur en dribblant Chiellini, c’était sans compter sur la main de Giorgio pour le prendre au collet. Failli finir comme Jordi Alba.

Southgate – 10

Rarement un sélectionneur aura été aussi inspiré pour ses changements. Deux remplacements effectués uniquement pour les tirs aux buts. Deux échecs. Le titre de Sir lui tend les bras.

Rashford – Sancho – 10

Rentrer simultanément à la 119e pour foirer les tirs au but. La finale parfaite. Veni, vidi, vici.

Dans le même genre de Lose :   Quiz Football | Combien de joueurs français passés par Newcastle serez-vous capable de retrouver ?

Italie

Donnarumma – 7

Une pensée pour Gigi qui a flirté avec une giga sieste sur sa ligne de but. Avant de réaliser une sortie Superman, et passer au travers complet. Navas a du soucis à se faire.

Di Lorenzo – 9

Un marquage défensif à montrer à tous les entraînements de Clairefontaine.

Bonucci – 3

À défaut d’avoir un buteur de renom, c’est Bonucci en personne qui s’est mué en renard des surfaces. Immobile aurait trouvé le poteau sortant.

Chiellini – 7

On l’attendait dans ce registre. Et on y a eu droit. Des petits coups dans les chevilles, des mini béquilles, des tirages de maillot discrets. Du grand Gogo Gorilla.

Emerson – 9

On savait la perte de Spinazzola cruciale pour l’Italie. Mais au vu de son remplaçant, c’était l’équivalent d’un tapis vert. Compliqué de remporter la finale de l’Euro à 10 contre 11.

Barella – 9

Une activité physique digne des plus grandes soirées de Busquets. Le gars cramé dans toute sa splendeur.

Jorginho – 3

Même diminué de 50% par sa blessure, Jorginho a été le meilleur milieu de la Squadra. C’est dire.

Verratti – 8

À signaler à la 36e minute une frappe écrasée du gauche à 10 mètres des cages de Pickford. Voilà.

Immobile – 9

Luke Shaw n’est finalement pas le seul joueur à avoir fait honneur à son blaze.

Insigne – 8

Une fixation. Un crochet. Un débordement. Une frappe. Une touche.