Karting Championnat d’Europe Junior | J’ai glissé chef


La bible de la Lose du sport français

Si la F1 possède le raidillon de Spa-Francorchamps, le karting a désormais le virage de Genk. Certes, le nom est moins sexy… Mais la courbe est visiblement aussi difficile à aborder pour les pilotes. En témoigne cette manche de championnat d’Europe de samedi où les juniors sont quasiment tous partis à la faute.

Karting sous la pluie, effet garanti

On en viendrait à croire que l’écurie Haas avait annoncé vouloir recruter sa future pépite en se basant sur cette course. Disons que Günther Steiner n’aura que l’embarras du choix. Une chose est sûre, Nikita Mazepin fait des émules. Le Russe devra redoubler d’efforts pour ne pas se faire piquer son baquet par l’un des prodiges aperçus samedi à Genk. La concurrence sera rude car ils sont 14 à postuler. Tous ont parfaitement respecté la consigne : finir dans le mur dès le 1er tour.

Publicité

Il faut dire que la pluie a bien aidé. Surpris par l’averse au moment du départ, les pilotes n’ont pas eu le temps de chausser les pneus pluies ou bien d’ajuster la pression.

À l’approche du virage, les pilotes se sont donc lancés dans un ballet qui n’a rien à envier au Lac des Cygnes. L’excitation du départ, la piste détrempée, la ligne droite avant un virage en épingle : tout était là pour favoriser le festival de spins. Résultat : la moitié des concurrents out. Le tout dans une chorégraphie parfaite.

Dans le même genre de Lose :   Fail | Les 10 plus grandes loses du SuperBowl

Drapeau rouge immédiatement sorti par les commissaires, course neutralisée, rideau, chapeau messieurs les artistes ! Note technique : 1/10. Note artistique : 10/10. Finalement, plus de peur que de mal. Tous les pilotes s’en sont sortis indemnes

Publicité