Curling Rockett


Curling Rockett
Photo : Fédération nigériane de curling
Tout y est. Perdre un match de curling en double mixte contre le Nigeria au championnat du monde (8-5), c’est offrir à l’Afrique sa première victoire internationale dans ce sport, presque un art, bien connu des insomniaques qui ont bouffé des nuits de rediffusion des JO d’hiver. A la pétanque sur glace, les Français sont les rois de la lose, les empereurs même.

Cette défaite à marquer d’une pierre blanche (c’est le cas de le dire) n’a pas été de tout repos pour nos champions Marion Humbert et David Baumgartner. D’abord en remportant la première manche 1-0. L’effort paie dans les trois manches suivantes, le Nigeria mène 4-1. Mais les Bleus s’effondrent en revenant à 4-4 lors de la cinquième manche. C’est alors que survient cette sixième manche divine.

Tijani et Susana Cole, mari et femme, passent un 3-0 aux Français. Puis le coup de grâce, 1-0 dans la septième manche. Le relatif relâchement de l’ultime manche, gagnée 2-0 par notre couple national, n’aura pas raison de l’histoire. Trois ans après avoir découvert le curling, les Nigérians – que la Fédération internationale a déjà recalés pour l’année prochaine – déclenchent l’allégresse générale.

L’entraîneur canadien est empli d’émotion et parle d’un des plus grands moments de sa carrière (pour CBC).

Je n’ai jamais vu des gens aussi contents de gagner un match de curling.

« On l’a fait pour le Nigeria, je suis tellement, tellement heureux », savoure Tijani Cole, aux anges. Après avoir pris 13-2 contre la Chine, 20-0 face aux Tchèques et 18-0 devant l’Italie, il y a de quoi.

Curling Rockett