Rennes – PSG : Passation de Lose


mbappe rouge

Hier soir, une page du football français s’est écrite. Et pour mettre fin aux 48 ans de disette des Rouge et Noir, qui de mieux que le PSG. 
Hommage aux acteurs de cette soirée magique.

Nkunku
Ce n’est pas une Zaza, ce n’est pas une Ramos, ce n’est pas une Beckham, c’est une Nkunkuuu!
Un tir, une coupe perdue. On fait difficilement plus efficace.

Allez, pour le plaisir on se la remet.

Areola
Le Neo du PSG, aucune balle ne le touche.

Mbappé
Même sa tentative de fracture du péroné sur Da Silva aura manqué. Après son match retour contre United, KM semble parfaitement s’adapter à la mentalité de son club qui consister à remplir sa couche dans les matchs décisifs. Titi parisien sans doutes possibles.

Draxler
Vaut-il mieux être mauvais ou transparent?
Vous avez 90 minutes.

Marquinhos
Gagner le tirage des pénaltys. Prendre ses responsabilités de capitaine et… demander à Neymar de choisir. Laisser Rennes commencer. Envoyer un enfant commencer la mort subite. La gestion made in PSG résumée en un pile ou face.

Neymar
Il voulait tirer le 10e et dernier pénalty de la victoire. Marquinhos lui a obéi et le karma aussi.

Kimpembe
Un bon match dans l’ensemble, son impact offensif ne fait plus aucun doute. Son sens du placement aura même été décisif à la 40e minute. En vrai renard des surfaces, il concrétisera une des seules offensives rennaises de la première période, de quoi redonner à cette finale le suspense qui lui manquait.

Voyez plutôt…

Grenier
Il fallait bien que le SRFC nous laisse une miette, une lueur de lose à l’horizon, alors Clément a passé la célébration perclus de crampes pendant que ses amis fêtaient le titre. So FFL.

Certes, la FFL perd un symbole de la lose ce week-end. Le Palmarès inviolé du SRFC prend fin et cela ne va pas sans sa petite touche de nostalgie. Mais le totem de la lose semble à présent entre de bonnes mains. Avec ce PSG, nous pouvons continuer à rêver plus grand.

Rennes – PSG : Passation de Lose