WRC Sebastien Ogier | Nous avions pourtant tout tenté


25.04.2021., Kumrovec - Treci dan WRC Croatia Rally 2021, SS18 Zagorskih Sela od do Kumrovca. Automobil Sebastiena BEDORETA i Thomas WALBRECQA koji je ostecen nakon sudara. Photo: Luka Stanzl/PIXSELL By Icon Sport - (Croatie)
La bible de la Lose du sport français

Aux grands maux les grands remèdes. C’était notre crédo avant ce week-end. Las de subir inlassablement les humiliations portées jadis par Sébastien Loeb puis depuis 2014 par Sébastien Ogier, nous avions décidé de reprendre la main sur notre destin.

Nous croyions au destin

Fin février, dans le Rallye de l’Artique, Sébastien Ogier nous avait pourtant donné matière à espérer. Une cagade à 100 mètres de l’arrivée de la dernière étape du samedi, il ne marque aucun point en Finlande. Alors peut-être…

Publicité

Alors, arrivée en Croatie, notre belle Fédération avait un œil averti sur les évènements croates. Et quand, le samedi Soir, au terme des 16 étapes, Ogier est de nouveau en tête du classement, il faut se rendre à l’évidence. C’est à nous d’essayer de reprendre notre destin.

Après le quai 9 3/4, voici l’étape 17 1/2

Dimanche matin. 25 Avril. Sébastien Ogier doit rejoindre par ses soins le départ de la seconde spéciale de la journée, dans le trafic croate. Mais si le Français excelle dans les courses en solitaire, c’est autre chose quand il se démène contre d’autres concurrents. Et à ce feu rouge, c’est là que tout peut se jouer. Départ canon face à la BMW d’un autochtone, mais Sébatien relâche pour se mettre sur la droite. Problème, le mec en BMW a accepté le challenge du pilote pour revenir à sa hauteur. L’accident con, en mode kéké, à revoir sur toute ses coutures.

Publicité

Bref, un accident de kékés au feu Rouge. Problème pour le Français, la police s’interpose et demande à Ogier de rester sur place. Problème, ce dernier doit arriver au prochain départ à une heure précise sous peine de sanction. Du coup, Yolo, ça fait 1 étoile dans GTA ça.

Dans le même genre de Lose :   Top 10 FFL | Les pires craquages mentaux de nos licenciés

Evans, plus fort que la FFL

Avec sa carlingue abîmée, Ogier perd du temps, mais le scotch semble tenir. 3,9 secondes de retard avant la Power Stage, Ogier a tout fait pour rattraper son retard. Tout se joue dans les derniers mètres, et Evans se craque dans le dernier virage. Il passe dans l’herbe, et perd quelques secondes. Après 300 km de course, il s’incline de 6 dixièmes face à Ogier. Le plus petit écart de l’histoire du WRC. Nous avons tout tenté…

Il reste cependant une chance pour la FFL, en misant sur une pénalité pour son incident de trafic. En tout cas, il est retourné au poste prendre une photo et remplir son constat.