VI Nations | Le sublime naufrage de la France face à l’Irlande


La rencontre entre Français et Irlandais fait office de retrouvailles entre les grands perdants de la dernière Coupe du monde. D’un côté le XV de France, (mal)heureux quart de finaliste contre l’Afrique du Sud. De l’autre le XV du Trèfle, maudit pour son 9e quart de finale perdu en 10 participations dans un Mondial. Bref, la soirée devait faire office de rattrapage pour chacune des deux nations, mais une seule a accompli sa mission. On vous laisse deviner laquelle.

À lire aussi :   France - Afrique du Sud | Retour sur une soirée de grand keeffe

Paul Willemse, toujours apprendre de ses erreurs

Le match débute, et il ne faut attendre que 9 petites minutes pour voir Paul Willemse se mettre en valeur. Le Montpelliérain envoie un plaquage avec l’épaule qui nous sonne alors même qu’on est sur le canapé. L’arbitre de la rencontre sort une première biscotte, et croise ses bras, pour signifier que ce carton jaune peut se transformer en rouge. Un avertissement cinglant pour Paul qui, pensons-nous, devrait lui servir de leçon pour la suite de la rencontre. Lol.

Publicité

A peine 5 minutes plus tard, l’infériorité numérique se fait grandement sentir. La France encaisse le premier essai de la soirée : 10-0 Irlande. Il a rarement fait aussi froid à Marseille. Mais une nouvelle réchauffe les supporters ; Willemse pourra finalement regagner la pelouse. Une bonne nouvelle pour la France se dit-on, cela en sera surtout une pour l’Irlande. Juste après le deuxième essai irlandais de Beirne, Paul Willemse prouve à Fabien Galthié qu’il a bien fait de lui accorder sa confiance. Le natif de Pretoria envoie le même plaquage avec l’épaule. Deuxième carton jaune, carton rouge. Deux jaunes dans la ville du Pastis, c’est le tarif. La France va évoluer à 14 contre 15 pendant 50 minutes. Merci pour tout Paul.

Mais comme souvent avec le XV de France, le bonheur ne dure qu’un temps. Les Bleus attendent la sirène pour aplatir un essai dans l’en-but irlandais, le 36e de Damian Penaud avec la sélection. 17-10, ce n’est vraiment pas cher payé. Mais qu’importe, pour la première fois depuis 2018, le XV de France est mené à la mi-temps d’un match. Et devinez contre qui c’était à l’époque ? L’Irlande of course.

Publicité

À lire aussi :   Six nations 2018 | France - Irlande | Sexton, le drop parfait

Le récital du XV de France au Stade Vélodrome

On imagine qu’avec cet essai en fin de première période, les Bleus vont commencer la seconde tambour battant. Rien de tout ça. Il ne faut que 6 minutes pour que Calvin Nash aplatisse le troisième essai irlandais, et fasse redescendre l’espoir tricolore. Si Paul Gabrillagues sonne à nouveau la charge (17-24), il faut que Sheehan, meilleur talonneur du monde en 2023, y mette du sien pour clore le spectacle (17-31). Suivi comme son ombre par Ronan Kelleher (17-38).

Le match se termine sur une touche perdue, comme un symbole. La France s’incline de plus de 20 points en encaissant cinq essais, soit sa plus lourde défaite de l’histoire à domicile contre les Irlandais. Une chose est certaine : les Français ont répondu présent à l’appel de l’Irlande. Hormis Antoine Dupont, fantômatique.

À lire aussi :   Coupe du monde Rugby | Owen Farrell, la pénalité d’une vie
Tom