Tour de France | La pénalité bidon de Julian Alaphilippe


Julian Alaphilippe FFL Tour de France

Le Tour de France est magique. Capable de nous ennuyer comme jamais pendant plus de 4h, il est de ces épreuves où la magie s’opère parfois après la ligne d’arrivée. Retour sur une longue sieste et un réveil exceptionnel.

Alors, si vous avez loupé l’étape, laissons-nous vous la résumer rapidement. Il ne s’est rien passé. Tel un France Roumanie 2008, c’était le néant absolu. Aucune attaque, aucune échappée. Juste subir les paysages sous les descriptions assommantes de Franck Ferrand. En téléspectateur, juste une bascule à maîtriser de France 3 à France 2 et la journée est finie.

Publicité

Et puis arrive la ligne d’arrivée, victoire de Wout Van Aert et on bascule sur l’après tour, histoire de prolonger la journée barbante qui arrive. Écoutant à moitié Yoann Offredo narrant ses chevauchées épiques de l’année précédentes, nous entendons les commentateurs s’interroger. Julian Alaphilippe n’est toujours pas arrivé pour la cérémonie protocolaire du maillot jaune. La rumeur se répand, il l’aurait perdu sur une pénalité.

Quelle gourde ce Alaphilippe!

Revenons un peu en arrière. Mais pas trop, on va pas se taper toute l’étape quand même. 17 kilomètres de l’arrivée, Julian Alaphilippe attrape un bidon d’eau sur le bord de la route. Sauf que, le règlement interdit tout ravitaillement à moins de 20km de l’arrivée.

Dans le même genre de Lose :   Adrien Petit sélectionné aux championnats d'Europe de CycloCross... féminin.

Certains perdent le maillot jaune sur les Champs, d’autres sur une chute. D’autres sur une fringale. Julian lui n’est pas de ceux là. Il le perd pour un bidon. C’est ça, le panache à la française. Ou plutôt, Alaphilippe.

Publicité

Revoyons au ralenti le moment où tout à basculé