Saint-Etienne – Bohemians Prague 1982 | La dernière rhapsodie


Bohemians 1905 ASSE
boutique FFL

En 1982, Saint-Etienne n’est plus ce club capable de se hisser en finale de Coupe des Clubs Champions. Il est plutôt englué de partout : dans les affaires et dans le ventre mou du championnat français. Néanmoins, alors que la chute est proche, l’ASSE nous offre une ultime partition en C3. En roue libre direction le Panthéon de la Lose.

Au sortir de la saison 81-82, Saint-Etienne n’est pas en berne en termes de résultats sportifs. Quart de finaliste de la Coupe UEFA, 2e du championnat de France derrière Monaco : vu du XXIe siècle, on a connu des Stéphanois bien plus dans la lose que ça. Sauf que tous ces résultats ne sont qu’un trompe-l’œil.

Publicité

Une caisse noire chez les Verts

En réalité, le club vient d’entamer sa descente vers les contrées de la FFL, celles où l’on peut paître tranquillement, sans prétention européenne. Au mois d’avril 1982, « l’affaire de la caisse noire » éclate dans le Forez. Le journal Loire-Matin révèle l’existence d’une petite réserve où le président stéphanois Roger Rocher, cache quelques pécunes (juste une vingtaine de millions de francs, une broutille) issus des recettes de la boutique. Réserve dans laquelle il pioche allègrement pour verser des primes non-déclarées aux joueurs. Ceci afin de les conserver au club.

Dans le même genre de Lose :   Saint-Etienne - La Chaux-de-Fonds 1964, la première lose verte

Un mois et demi après la révélation, Roger Rocher quitte la présidence (il sera condamné puis gracié quasiment 10 ans plus tard). Saint-Etienne perd un président iconique. L’homme qui a redressé le club et qui l’a mené à 9 des 10 titres de champions de France mais surtout au presqu’toit de l’Europe.

Affiche football FFL Panthéon de la Lose
Retrouvez le maillot des Bohemians ainsi que les 64 bourreaux du football français dans l’affiche Panthéon de la Lose

La saison suivante débute sur les chapeaux de roue pour les Verts. Une seule victoire lors des 7 premiers matches de D1. Avec Michel Platini et Christian Lopez partis durant l’été, la donne a changé. Le niveau de jeu aussi. En Coupe de l’UEFA, les hommes de Robert Herbin parviennent tout de même à se qualifier pour les 16es en battant les Hongrois de Tatabánya (4-1 au cumulé). Ils tombent ensuite contre les Bohemians de Prague, club tchécoslovaque au logo frappé d’un kangourou (parce que le club a fait une tournée en Australie au début du siècle). Match aller : un 0-0 aussi barbant qu’un Dijon-Reims un dimanche à 15h. Match retour : le récital peut commencer.

Publicité

Green washing

Petit clin d’oeil de l’histoire : ce match retour contre les Bohemians sera le 69e match de l’ASSE en Europe. Elle restera longtemps bloquée à ce chiffre 69 (numéro de département de Lyon, bel hommage n’est-il pas ?). À Prague, les Tchécoslovaques évoluent avec leur couleur traditionnelle : le vert. Et qui c’est les plus forts ce soir-là ? Évidemment, c’est les Verts.

En ce 3 novembre 1982, Saint-Etienne s’apprête à déguster une rouste mémorable. Pendant une période, les Stéphanois font illusion en résistant mais le syndrome de la page blanche les assaille. Ils ne produisent rien. À la demi-heure de jeu, Prague ouvre la marque (d’un but il est vrai, un poil chatteux). Enfin la situation va se décanter !

En deuxième période, Sainté laisse sa concentration au vestiaire. Et la tactique s’avère efficace. En 3 minutes, les Bohemians inscrivent deux buts. Un premier où la défense stéphanoise est subitement prise de narcolepsie. Et un deuxième sur corner où Prokes est tranquille pépère pour placer une tête à son aise. Il paraît que Zemeckis s’est inspiré de cette action pour réaliser Seul au monde avec Tom Hanks quelques années plus tard. Un gars seul au milieu de nulle part avec un ballon, ça donne des idées.

Un quatrième et dernier but surviendra à la 77e. Score final : 4-0.

Retour dans l’anonymat

Cette déroute en Tchécoslovaquie marque la fin d’une ère dans le Forez. Le club est miné en interne par cette affaire de « caisse noire ». Robert Herbin sera limogé en janvier 1983 et les Verts ne performeront plus dans le gratin du football européen, ni même français d’ailleurs. La saison suivante, l’ASSE est reléguée en 2e division. Et il faudra attendre 2005 pour la voir de nouveau participer à une compétition européenne : la Coupe Intertoto.

Enfin, si on peut appeler ça une compétition.