Rugby à 7 | Le non-essai sublime de Jean-Pascal Barraka


Jean-Pascal Barraque

Au cours du mois de septembre, la France était engagée en Coupe du monde de rugby à 7. Cela vous a peut-être échappé comme le ballon dans les mains de Jean-Pascal Barraque.

Engagés en quarts de finale de la Coupe du monde de rugby à 7, les Français s’inclinent 14-5 contre l’Australie. Désormais, ce sont les places d’honneur qui s’offrent à eux. Après leur succès 24-17 contre les Samoa, la 5e place est en jeu contre l’Argentine. Un match pour l’honneur, certes, mais dont le dénouement va nous provoquer une vague de frissons incontrôlable.

Publicité

À lire aussi :   Rugby à 7 - TQO | La femme n'est pas l'avenir de l'homme

Le résumé du match France – Argentine

À lire aussi :   CDM Rugby 1987 | Le XV de France, à jamais les premiers vaincus.

Très vite, les Argentins profitent d’un carton jaune français et de leur supériorité numérique pour inscrire le premier essai du match, signé Joaquin De La Vega. Rien qu’avec ce blaze, on sait déjà qu’on va vivre un match hors du commun. Mais les Français sont revanchards. Juste avant la mi-temps, Nelson Epée déborde la défense argentine et s’en va aplatir l’essai. Les Bleus mènent 7-5 à la pause. La moitié du travail reste à faire.

À cinq minutes du terme, Luciano Gonzalez brise les rêves tricolores à la suite d’un deuxième essai argentin. Difficile de ne pas penser au Lucho marseillais, surtout depuis que vous venez de lire cette phrase. La sirène retentit, mais les septistes français vont quand même se procurer une toute dernière action.

À lire aussi :   France - Pays de Galles - Le coude génie de Sebastien Vahaamahina

À la sortie d’une mêlée, les Bleus peuvent jouer un deux contre un. Malheureusement, Stephen Parez-Edo joue parfaitement le coup et adresse le ballon au bon moment pour Jean-Pascal Barraque. Le numéro 10 français réalise le plus dur en éliminant le dernier défenseur sur un contrepied. Alors qu’il n’a plus qu’à aplatir le ballon dans l’en-but, Jean-Pascal parvient à faire tomber le ballon sur un plaquage argentin. Le ballon de la victoire lui glisse des mains, une belle image pour clore cette compétition avec panache.

Publicité

Une dernière action qui inspire visiblement le sélectionneur des septistes français, Jérôme Daret, au bord de la pelouse.

« Putain de meeeerde ! » J. Daret

Une analyse des plus fine tactiquement.

À lire aussi :   Rugby à XIII | L'olive parfaite de Corey Norman