Rugby à XIII | L’olive parfaite de Corey Norman


Corey Norman

Au rugby, qu’il se joue à 13 ou bien à 15, certains gestes sont iconiques. La chistera, le caramel et la salade de phalanges nous régalent depuis des décennies. Mais Corey Norman vient d’en effectuer un qui dépasse tous les autres.

Mal engagé dans son championnat de rugby à XIII, le Toulouse Olympique joue sa survie en Super League cette saison. Et face aux Warrington Wolves, les Toulousains avaient la possibilité de sortir la tête de l’eau. Occasion manquée, défaite 32-18 en Angleterre avec ce qu’il faut de regrets dans la valise pour le retour en Eurostar.

Publicité

Mais dans son malheur, le TO n’a pas fait le voyage pour rien. Ou du moins son joueur Corey Norman. Durant la partie, le génie australien s’est fendu d’un geste que seuls les grands de ce sport sont en mesure de réaliser sur un terrain.

À lire aussi :   Rugby à 7 - TQO | La femme n'est pas l'avenir de l'homme

Le doigt bien curieux de Corey Norman

Alors que la partie semblait déjà mal engagée pour les Haut-Garonnais, Corey Norman a été traversé par une inspiration géniale. Tandis que les Anglais partent à l’assaut de l’en-but toulousain, Corey profite d’un plaquage pour visiter les parties intimes de son adversaire ; le chanceux Oliver Holmes. Norman y va de bon cœur avec sa main pour enfoncer son doigt entre les fesses dégoulinantes de son adversaire. Une olive parfaite. Et le plus drôle, c’est que cela a l’air de le faire marrer comme jamais. L’humour australien est vraiment le plus raffiné de ce monde.

Publicité

Avec ce plaquage « à sa manière », Corey Norman a prouvé une bonne fois pour toutes que le jeu sans ballon pouvait faire basculer le cours d’un match. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin. Corey Norman a subi le revers de la médaille comme personne. À peine son doigt sorti des enfers que l’Australien se voit sanctionner jusqu’à la fin de saison. Alors qu’il avait plaidé non coupable, Corey s’est finalement pris huit matchs de suspension. On frôle avec la plus belle suspension de tous les temps. Une décision entièrement soutenue par le Rugby Football League. Une chose est sûre, on va se mater bien plus souvent du rugby à XIII nous.

« Les images de l’incident montrent un mouvement délibéré du bras gauche et de la main de Corey Norman sur le dessus d’Oliver Holmes et sur ses fesses […] Nous sommes entièrement convaincus qu’il s’agissait d’un placement intentionnel d’une main entre les fesses du joueur adverse et nous estimons que l’accusation est prouvée » Communiqué du Rugby Football League

Et comme si ça ne suffisait pas, les Haut-Garonnais sont en pleine course pour le maintien. Avec 5 petites victoires en 23 matchs, la dernière place du classement et le pire goal average de Super League, le TO est plutôt mal en point. Le moment est donc parfait pour perdre son chef d’orchestre pour les quatre dernières rencontres de la saison.

Si le TO parvient à assurer son maintien, ce sera d’un doigt très certainement.

À lire aussi :   Le Top 20 des plus belles blessures alakon.