Rugby à 7 – TQO | La femme n’est pas l’avenir de l’homme


Terry Bouhraoua EDF Rugby à 7

Dans un tournoi de qualification olympique (TQO) organisé à Monaco, les équipes de France de rugby à 7 ont bien failli réaliser un 100% en ne qualifiant aucune sélection pour les Jeux olympiques. Si les hommes n’ont pas manqué à leur mission, les femmes ont été loin d’être exemplaires.

N’allez surtout nous traiter de machiste, misogyne ou autres sobriquets peu glorieux, mais sur ce coup-là, y a pas photo, les hommes ont réussi ce que les femmes étaient bien incapables de réaliser. Perdre. Nous avons donc une bonne et une mauvaise nouvelle. Commençons par la bonne.

Publicité

Sauvé au dernier moment

On a longtemps douté de sa capacité. En effet, l’équipe de France masculine réalisait un parcours inquiétant : victoires 40-0 contre la Jamaïque, 43-7 contre le Chili, puis 36-5 contre Hong-Kong et 35-0 contre les Samoa en demi-finale. À l’approche de la finale, la FFL se présentait donc en posture fébrile.

Dans une ambiance de folie (on rappelle que le tournoi s’est joué dans le Stade Louis II), Français et Irlandais se sont donc disputés le dernier ticket olympique. Le gagnant pouvait s’envoler vers Tokyo tandis que le pays perdant allait garder son 7 à la maison. Le match à ne pas gagner pour la France.

Dans le même genre de Lose :   XV de France - Angleterre | Nuit d'ivresse au pays des Lumières !

La lumière est donc venue de Conroy et de ses majordomes français Siega et Laugel qui lui ont ouvert la porte en toute cordialité (1’12) pour l’égalisation irlandaise à 12-12. À peine 2 minutes plus tard, l’Irlandais débordait de nouveau la défense française pour donner l’avantage aux siens. Score final : 28-19 et qualification de l’Irlande. No Henry no problem.

Publicité

254-0 ! C’est la piquette Jack

La mauvaise nouvelle, c’est que l’équipe de France de rugby à 7 sera tout de même présente à Tokyo aux Jeux olympiques. La sélection féminine est parvenue à décrocher son ticket ce dimanche. Les Bleues ont malheureusement adopté un comportement absolument inacceptable. En 5 matches (répartis en 2 jours), les Françaises ont inscrit 254 points. Outrecuidance ultime, elles n’en ont encaissé aucun en retour. Madagascar (49-0), puis la Colombie par deux fois (47-0, 52-0) tout comme Hong-Kong (55-0, 51-0) ont subi ce déchaînement de violence inexplicable de la part des Françaises.

La FFL condamne évidemment la brutalité de ces scores et adresse toutes ses félicitations aux fédérations malgache, colombienne et hongkongaise pour leur exemplarité. Nos espoirs de non-médaille française à Tokyo pour cette discipline prennent donc un gros coup. Il ne nous reste plus qu’à espérer un décalage horaire défavorable salvateur ou un buffet de Sashimis avariés pour remettre cette équipe de France dans le droit chemin, celui de la défaite.