Preview Ligue 1 2020/2021 | Le Nîmes Olympique


Nîmes Olympique - FFL

Ah, les crocrocro, les crocrocro, les crocrodiles du Nîmes Olympique sur le bord du Gard. On les a souvent pensé partis, on s’est souvent dit qu’on n’en parlerait plus, mais ils reviennent toujours à l’assaut. Dans leur arène des Costières, seuls les plus fervents supporters y croyaient encore lorsqu’en 2015/2016, le club pointait à la dernière place de Ligue 2 à mi-saison, avec 8 points de pénalité et un changement d’entraîneur. 

Et pourtant, le Nîmes Olympique, bien aidé par les banderilles bandelettes de Touafilou Maoulida, se sauvait. Le début de l’ère Bernard Blaquart, qui emmènera les crocos jusqu’en Ligue 1.

Publicité

La saison dernière

Le Nîmes Olympique sortait d’une très honorable 9e place, puis, comme tout bon club français, se faisait dépouiller ses meilleurs éléments. Surtout, Teji Savanier retournait dans sa ville de coeur, les rivaux honnis de Montpellier.

Alors, le début de saison fut tout de même honorable – 2 victoires, 2 nuls, 2 défaites. Mais la suite sera un long chemin de croix. Une exceptionnelle série de 12 matchs sans victoire d’affilée. Contre Toulouse, le 12 Septembre 2019 sera leur dernière victoire en ligue 1 sur l’année civile. Une série qui passera pourtant inaperçue, tant le Toulouse Football Club donnait du sien pour atteindre des abîmes de médiocrité. En point d’orgue, une exceptionnelle défaite 6-0 face aux Girondins de Bordeaux, pourtant pas folichons l’année dernière.

Grosse fracture des supporters Girondins avec leur direction : l’occasion rêvée d’aller prendre des points en Aquitaine? 

Publicité

Mais le Nîmes Olympique, dans son coin, allait donner le coup de rein pour faire le minimum syndical. 4 victoires en 6 matchs au début 2020, qui leur permet d’atteindre la 18e place devant le TFC et Amiens, largués.

Et si Nîmes est plutôt une ville d’Aqueduc, c’est un barrage qu’auraient dû jouer le Nîmes Olympique si la Covid-19 n’était pas passée par là. En bref, un début catastrophique, un coup de collier en milieu d’année et un diplôme décroché grâce à la crise sanitaire. Le Nîmes Olympique, c’est ce bachelier qui n’aura finalement bossé qu’un mois dans l’année pour avoir le même diplôme que toi. Sans mention, faut pas déconner.

Le joueur à suivre

Mais si le Nîmes Olympique est parvenu à redresser la barre, un homme y est pour beaucoup. Moqué, décrié, il a apporté à Nîmes une grinta et une classe que peu en Ligue 1 possèdent. Nous parlons bien évidemment du numéro 9 d’exception, Nolan Roux. Son arrivée coïncidera avec la série de 4 victoires salvatrice du Nîmes Olympique. En plus de ça, il y mettra la manière.

Dans le même genre de Lose :   Preview Ligue 1 20/21 | LOSC - Le dogue de Wall Street

Pire attaque de Ligue 1 à son arrivée, le Nimes Olympique atteindra la 14e place de ce classement. L’effet Roux ? Il ne finira qu’à 3 buts du meilleur buteur nîmois de la saison ! Bon, après, c’est Philippoteaux avec 5 buts. Un autre joueur à suivre sera Baptiste Reynet, qui va découvrir une défense devant ses gants pour la première fois depuis 2 ans.

Il va nous manquer…

Nous aurions pu parler de Paul Bernardoni, le portier vétéran de 21 ans qui s’en va à Angers. Mais il faut plutôt rendre un hommage à celui qui a été au coeur du projet du Nîmes Olympique et qui nous a causé bien des soucis à la FFL. Reprenant l’équipe 20e à mi-saison, il l’emmène en Ligue 1 et la maintient 2 ans de suite.

Lassé de sa relation avec le président Rani Assaf (qui semble globalement s’être mis tous les supporters à dos), Bernard Blaquart s’en va. Une fois signé sa démission, il aura laissé une trace indélébile dans le Gard et s’en est allé en catimini. C’est donc avec le sentiment du devoir accompli qu’il est rentré chez lui.

En bla-Blaquart (ok, on sort).

Notre pronostic pour le Nîmes Olympique

Si on regarde l’historique de Nolan Roux, la charrette semble toute trouvée pour le Nîmes Olympique. En effet, ses deux dernières saison pleines de Ligue 1 avec le FC Metz et l’EA Guingamp se sont soldées par deux descentes. Et comme l’adage le dit, jamais 2 sans 3.

Pourtant, l’objectif déclaré du club est de se maintenir de manière plus tranquille que l’année précédente. Face à cette ambition démesurée, il faudra penser à ne pas attendre 2021 pour engranger des points, ou, comme l’année dernière, espérer que 2 ou 3 équipes soient bien plus faibles qu’eux. Soyons optimiste : pronostiquons une 16e place bien au chaud.

Découvre les Previews FFL 2020/2021 des autres clubs de Ligue 1!